Fiche de présentation - Phobos Escanor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche de présentation - Phobos Escanor

Message par Phobos Escanor le Sam 10 Juin - 16:38



Votre Personnage


Fiche d'identité


Nom/Prénom: Phobos Escanor/[Duca] Ferruccio [Vittore Zeno] Da Caito

Age: Indéfini/Trente-cinq ans

Sexe: Masculin

Groupe: Légende

Nationalité/Conte d'origine: W.I.T.C.H./Italien

Profession: Ancien tyran de Meridian et antagoniste des W.I.T.C.H./PDG de la branche des produits cosmétiques d'Utopia

Pays/Ville de résidence: Meridian puis une cellule dans la Tour des Nuages puis le vide infini puis quelque part dans la Terre Lovecraftienne/Baltimore aux Etats-Unis

Objectifs de votre personnage: Détruire les W.I.T.C.H. et Elyon, changer son destin dans son monde d'origine, honorer ses engagements auprès de ses dieux, aider la reine Catherine de Lystera du mieux qu'il le peut

Signes distinctifs: Tatouages, lentilles de couleur et vêtements peu communs

Pouvoirs/talents particuliers:
Anciens pouvoirs:
*Projection d'énergie: sous forme de rayon afin d'assommer ou de rendre confus un adversaire, ou d'atomiser un mur ou un objet
*Charme: par la parole, il pouvait charmer quelqu'un et obtenir ce qu'il voulait d'autrui
*Métamorphose: il était capable de prendre n'importe quelle apparence humanoïde
*Projection astrale: il pouvait invoquer des images de lui-même afin de voir des gens à distance
*Absorption d'énergie vitale: par le toucher de sa main contre de la chair ou autre chose organique, il pouvait absorber l'énergie vitale d'autrui
*Vol: il pouvait voler dans les airs
*Télépathie: il était capable de communiquer par la pensée avec autrui
*Télékinésie: il était capable de déplacer des objets relativement lourds par la pensée
*Illusions: il pouvait créer des illusions réalistes durant un certain laps de temps
*Téléportation: il pouvait se téléporter sur de moyennes distances et dans le même monde
*Arcanes, sorts et malédictions variables: il pouvait maudire selon son bon vouloir et selon son humeur et degré de sadisme du moment
*Invocation et création de Murmurants: il avait la capacité de changer la flore en êtres semi-conscients lui étant dévoués et les invoquer selon son envie
*Manipulation de la matière: il pouvait permuter une matière en une autre
*Magie élémentaire: il contrôlait en partie les éléments
 
Note: seule l'absorption d'énergie vitale lui est restée; bien que les conditions d'utilisation soient différentes.
 
Nouveaux pouvoirs:
*Tatouages rituels: Phobos porte des tatouages rituels lui faisant endurer une grande souffrance à la fois physique et mentale, ceux-ci proviennent de la Terre Lovecraftienne; du sang humain est présent dans les encres utilisées pour les tatouages de Phobos.
-Les détours retardent la maladie: ce tatouage représente des rivières faisant des détours dans des montagnes, symbole de la maladie physique et mentale faisant un long détour le temps que Phobos puisse trouver un remède à sa folie et à sa douleur; sur la Terre des Créateurs, comme le pouvoir salvateur est réduit, il est obligé de suivre un traitement médicamenteux et d'avoir un suivi psychiatrique afin de ne pas sombrer
-Les Crocs d'Ivoire du Tigre: cela représente un tigre avec la gueule grande ouverte; ce tatouage octroie une puissance certaine au corps-à-corps à son porteur, lui permettant d'infliger de lourds dégâts à mains nues; suffisamment du moins pour pouvoir briser une vitre sans avoir mal, par contre sur d'autres surfaces, il se défonce les os de la main. Sur la Terre des Créateurs, il est relativement fort, cela va sans dire; si briser une vitre est toujours possible, il va quand même douiller, soyons réalistes ! Peut-être que sous le coup de l'adrénaline il va rien sans sentir, mais par la suite...ouille...
*Absorption d'énergie vitale: en embrassant une personne, il peut absorber son souffle de vie et ainsi restaurer la sienne jusqu'à tuer la personne car celle-ci sera réduite en l'état de poussière, cependant, cela ne fonctionne que sur des personnes qui le désirent ou sont tombées amoureuses de lui; si le baiser est interrompu, l'énergie vitale de la victime ne retourne pas dans celle-ci; c'est le moyen qu'il utilise pour restaurer sa jeunesse. Sur la Terre des Créateurs, IL NE PEUT PAS UTILISER CE POUVOIR
*Régénération: lorsqu'il est blessé, les plaies se referment; cependant, s'il est malade, cela ne fonctionne pas et cela ne restaure pas sa jeunesse. De plus, la douleur demeure quelques jours avant de disparaître. Sur la Terre des Créateurs, les plaies se referment lentement, très lentement; il a parfaitement le temps de se vider de son sang le temps que celles-ci se referment si toutefois elles sont trop profondes; c'est ballot
 
Talent:
*Charisme: ce n'est pas un pouvoir, juste quelque chose de physique qu'il a peu importe où il va, qu'il ait perdu ses pouvoirs ou non; c'est son charisme. Il ne passe pas inaperçu et dégage une certaine aura, il a de la prestance et de la présence

Description


Description mentale :

Dans le monde dans lequel il vit le jour, Phobos ne cachait absolument rien de son caractère purement tyrannique - et cliché, on va pas se le cacher - à base d'arrogance, de cruauté, de paranoïa, de mégalomanie et d'égocentricité, sans oublier le fait qu'il était un être impitoyable et cliniquement un psychopathe. Sur ce qu'il était dans ce premier monde, ce n'était que cela, le cliché du parfait petit tyran, antagoniste récurrent d'une série pour adolescentes et personnage secondaire toutefois oubliable que tout le monde adorait détester.
Son caractère commença à se nuancer à partir du moment où il entra dans cet autre monde, la Terre Lovecraftienne; ce qu'il y vécut le changea quelque peu car il avait appris ce qu'était réellement la souffrance qu'il avait infligé à autrui, bien qu'il était loin de s'en repentir. Il demeurait un psychopathe doté d'un fort instinct de survie; cliniquement et médicalement parlant, ce côté se caractérisant par un comportement antisocial et une absence de remords. S'il peut parfois se montrer violent en entrant dans une colère noire, il préfère toutefois user d'hypocrisie et de manipulation pour arriver à ses fins; il a découvert que cela était bien plus facile d'être gentil et doux que d'être purement tyrannique comme il l'avait été afin d'obtenir peu à peu l'ascendant sur quelqu'un, obtenir ses faveurs, puis des secrets, puis d'autres choses à utiliser ensuite à son avantage. Un fourbe donc, mais un fourbe devenu intelligent ayant appris sa leçon; si un jour il retournait dans son monde, il sait (ou pense du moins) qu'il serait de ces méchants qui durent.
Ce fut sur Terre que son caractère se nuança encore. Après la désastreuse et ignoble découverte de n'être qu'un simple personnage secondaire, il se remit fortement en question. La "magie" de cette Terre dite des Créateurs lui permit de réfléchir à son aise sur ses actes et sur ce qu'il allait advenir de lui s'il retournait un jour à Meridian. Et le voilà devenu encore plus manipulateur qu'auparavant. Il apprit encore plus à dissimuler ses émotions derrière un Masque et à se construire un nouveau personnage. Il ne serait plus Phobos le tyran, il serait quelqu'un d'autre; toujours plus charismatique mais surtout une personne que l'on aimerait et que l'on n'aurait pas l'envie de voir partir pour rien au monde. Son personnage terrien du duc Da Caito était né, il ne restait plus qu'à lui donner des traits de caractère qui ferait de celui-ci quelqu'un de bien aux yeux de tous.
 
Le duc (Duca en bon italien) Da Caito est un homme certes excentrique de par sa manie de mettre des lentilles de couleur et des fois par sa manière de se vêtir rappelant surtout des personnages d'un monde d'heroic-fantasy, mais c'est avant tout le PDG de la branche des produits cosmétiques d'Utopia résidant aux Etats-Unis, ayant des actions dans le gouvernement et étant étrangement généreux avec les habitants de la côte ouest où il réside; un homme généreux et serviable qui a mis en place un endroit, dans un grand entrepôt, où les plus démunis peuvent obtenir nourriture, vêtements et autres ressources utiles gratuitement; parce que son empathie le rend sensible au malheur d'autrui - au loin, quelqu'un toussote et s'étouffe de rire.
Souriant et jovial, il ne cache jamais sa bonne humeur et son optimisme; c'est un homme vrai qui n'aime pas se cacher derrière un Masque (le lecteur peut rire jaune à cela).
Bien évidemment, comme n'importe quel autre PDG, il se montre tout de même rigoureux et sérieux lorsque cela concerne le travail car il faut bien faire du profit; "Parce que plus nous gagnons, plus nous pouvons venir en aide aux plus démunis !" a t-il dit dans une conférence de presse.
Toutefois, il demeure humain. Ainsi le duc est souvent vu fatigué, souvent à cause de son travail répète régulièrement sa chargée de communication; suite aux mauvaises langues disant qu'il se drogue, il a dû avouer être malade et devoir prendre un traitement médicamenteux le rendant extrêmement fatigué et qu'il est profondément désolé d'être indisposé, tout comme il a également avouer prendre des médicaments le rendant dépendant à ceux-ci mais qui ont tout de même pour but de le guérir.
Phobos a trouvé un Masque parfait qui lui permet de jouer avec l'amour que les gens lui porte, un Masque où il peut retourner tous ses défauts en qualités ou les amoindrir. Oui, monsieur le duc peut s'énerver et se montrer agressif, mais c'est humain de craquer par moments lorsqu'on a autant de pression sur les épaules, n'est-ce pas ? Oui, il est exigeant envers son personnel, mais qui ne le serait pas de manière générale afin d'obtenir une qualité irréprochable concernant les produits fabriqués et vendus ? Oui, il a l'air d'être hypocrite et de vouloir se donner bonne conscience, mais mieux vaut cela que d'afficher royalement qu'il n'en a rien à faire des autres et qu'il les laisse mourir de faim dans l'indifférence totale, non ?
 
En réalité, le lecteur se doute bien que Phobos n'est qu'un manipulateur dont le seul but est d'assouvir ses propres besoins et objectifs; or ses objectifs de vengeance et de destruction de ses ennemis nécessite ce Masque de gentillesse et de générosité. Il demeure l'éternel antagoniste des W.I.T.C.H., de sa petite soeur et de tous leurs alliés, sournois, rancunier...plus redoutable.
Bon comédien, il parvient à tenir ce Masque depuis huit ans déjà et continue à le tenir à merveille; cela va de pair avec son intelligence ainsi que sa ruse, car il faut tout de même en avoir un minimum dans le cerveau pour maintenir l'illusion aussi longtemps et aussi bien.
C'est également quelqu'un devenu curieux, principalement concernant toutes les nouveautés que peut lui apporter ce monde qu'est la Terre des Créateurs, surtout pour faire souffrir ses ennemis. Devenu un poil plus réaliste et conscient de sa situation, il a appris la patience et la prudence; naturellement méfiant, il ne se confie qu'à de rares personnes.
Sous la coupe d'un dieu lovecraftien (ce qui n'est jamais une bonne idée), on note qu'il lui est fidèle et dévoué; parce qu'il sait les conséquences et même en tant que psychopathe, il n'est pas suicidaire; cela l'amène parfois à se montrer pessimiste et dépressif avant de revenir à sa confiance et son optimisme, il est en quelque sorte lunatique: même s'il est voué à mourir et rejoindre le néant, sa "chère" petite soeur aussi est dans le même cas, tôt ou tard ce sera à son tour; et elle n'est que fiction désormais, contrairement à lui. Cela ne l'a pas empêché d'inventer une histoire, dans tout son sadisme, la concernant pour si jamais elle arriverait de manière inopinée sur Terre.
 
Spoiler:
Aliment/Plat préféré: lapin; civet de lapin aux épices; quoique depuis peu c'est le sanguinaccio, un dessert italien à base d'une crème au chocolat et au sang de porc frais - sinon, la pizza quatre fromages c'est bien aussi...
Fruit préféré: la pomme - comme n'importe quel bon antagoniste un poil psychopathe d'une fiction; même si pour lui, c'est surtout que ça a un bon goût
Boisson préférée: le vin rouge
Couleur préférée: le bleu roi, le rouge sang et rubis
Musique préférée: la musique dite classique au sens populaire du terme, Aria da Capo de Bach est de loin celle qu'il préfère
Animal préféré: le serpent, toutes les sortes, surtout ceux qui peuvent tuer
Végétal préféré: la rose et l'orchidée


Description physique :

Lorsqu'il n'était qu'un personnage de fiction et dessiné, Phobos était un homme de grande taille mesurant bien un mètre quatre-vingt huit, doté d'une fine musculature et d'une peau blanche relativement pâle de par le fait qu'il sortait si peu - et que le soleil n'avait jamais été son fort. Il avait de longs cheveux blonds clairs encadrant un visage sur lequel on pouvait facilement voir que c'était un méchant, ses yeux étaient marrons.
 
Aujourd'hui, que ce soit sur la Terre Lovecraftienne ou la Terre des Créateurs, c'est un homme mesurant toujours bien un mètre quatre-vingt huit et étant plus musclé qu'auparavant, ceci étant dû à un bon entretien corporel à base d'une saine alimentation et de musculation malgré sa maladie; celle-ci lui faisant paraître parfois la peau pâle et les yeux fatigués. Ces derniers sont pers, car il a perdu un œil sur la Terre Lovecraftienne lors d'un regrettable accident; c'est son dieu qui lui en rendit un, le nouveau étant gris. Bien que cela ne provienne pas d'une maladie, il le fait croire sur la Terre des Créateurs pour esquiver diverses questions; de plus, les lentilles de couleur souvent fantaisistes qu'il porte permettent de réduire le risque de questions gênantes à ce propos.
 
Il se vêt de tenues rappelant celles que l'on peut voir dans les univers d'heroic-fantasy, ce qui fait son excentricité sur la Terre Lovecraftienne et sur la Terre des Créateurs, ce que l'on pardonne dans les deux mondes parce qu'au final, il se fait passer pour fan de cosplay; alors que c'est surtout parce qu'il ne comprend pas la mode vestimentaire de ces deux Terre et qu'il ne parvient toujours pas à s'y faire. Cela lui arrive tout de même d'enfiler des tenues plus conventionnelles, généralement lors de réunions sérieuses d'Utopia - surtout pour éviter les remarques cinglantes de Hadès - ou lors de certains événements.
 
Il porte des tatouages sur son corps, dont deux sont des tatouages rituels; celui nommé "les détours retardent la maladie" se situe sur son épaule gauche et celui appelé "les Crocs d'Ivoire du Tigre" se trouve sur le dos de sa main droite. Les autres tatouages qu'il porte et qu'il s'est fait faire sur la Terre Lovecraftienne sont les suivants: un dragon asiatique rouge s'enroulant sur tout le bras gauche dont la gueule semble prête à avaler le tatouage "les détours retardent la maladie", le symbole de Nyarlathotep sous la forme de la Langue Sanglante est tatoué sur son épaule droite et il a un phénix dans le dos.
 
Au combat purement physique, il n'est pas mauvais, il sait se débrouiller comme n'importe qui en situation de crise, d'autant plus qu'il est doté d'une certaine musculature et d'une certaine force et endurance lorsqu'il n'est pas soumis à ses crises; sans oublier ses pouvoirs. Il n'est toutefois pas un expert, ainsi quelqu'un maîtrisant mieux les rudiments du combat rapproché sera toujours plus adroit que lui sur ce point, notamment parce qu'il ne connaît véritablement que la lutte et non un autre sport de combat. Etant un noble et ayant reçu l'entraînement allant avec, il sait se servir adroitement d'une épée bien que la magie l'ayant toujours aidé, ce n'est pas un grand escrimeur; méfiez-vous tout de même, il n'a pas d'honneur, tous les coups sont permis pour lui.
 
La maladie qu'il a depuis la Terre Lovecraftienne lui cause de grandes souffrances physiques à base de céphalées, de fatigue musculaire et douleurs musculaires, des tremblements et une sensibilité physique accrue où la douleur est perçue de manière plus violente; ce qui lui occasionne parfois quelques crises où pour lui administrer son traitement, on est obligés de l'attacher, ou juste aussi parce qu'il risque de se faire mal lui-même. Il lui arrive d'être victime d'hallucinations auditives et visuelles au point que par moments, il est persuadé que son corps est mort, ce qui peut faire penser au syndrome de Cotard. Cela pourrait être le cas étant donné qu'il lui arrive d'être sujet à une forme de dépression sévère et qu'il se sent à la fois immortel - ce qui est plus ou moins vrai dépendant de la Terre où il est - mais surtout damné après le régicide qu'il a commis, ce qui lui fait craindre les fantômes et celle qu'il surnomme "La Sorcière de Lumière".


Histoire :


Tout le monde connaît l'histoire de base des W.I.T.C.H., cinq filles de la Terre contrôlant les éléments et la quintessence, s'en allant poutrer le méchant Phobos et son serviteur Lord Cedric afin de permettre à la vraie souveraine d'un monde magique de reprendre son trône, en sachant que ladite souveraine est leur meilleure amie Elyon.
C'est très vite résumé mais c'est la base. Malheureusement, l'histoire de Phobos ne se résume pas qu'à des années de tyrannie, ce serait trop facile.
 
Il est l'aîné de la famille royale de la nouvelle génération des Escanor, fils de la reine Weira et du prince consort Zanden. Bien que ses parents l'aimaient, il avait été élevé, jusqu'à la naissance de sa petite soeur Elyon, non pas comme un futur roi mais comme un futur prince consort qui devrait se marier au plus vite pour engrosser sa femme et espérer qu'une petite fille naisse. A dire vrai, l'inverse que l'on peut voir sur Terre. Le problème de Phobos ayant été de ne pas comprendre cette loi qu'il trouvait et trouve encore stupide: non pas qu'il soit contre qu'une fille règne, c'est la loi, c'est un fait, mais que les hommes n'aient pas ce droit aussi légitime. Après tout, il suffit d'avoir les bonnes bases, l'éducation allant avec, non ? Diriger un royaume quand on est élevé pour, ce n'est pas si compliqué n'est-ce pas ? Pourquoi ne serait-il pas roi ? Il connaît la géopolitique de son monde, il sait comment diriger une armée, il sait comment défendre son pays !
"Non Phobos, Meridian est faite pour être dirigée par une femme !" lui avait-on répété. Pourquoi ? Parce qu'il était né dans un monde magique où une femme Escanor avait plus de pouvoirs qu'un homme, parce qu'elles étaient puissantes. C'est un fait. Il avait posé la question, si jamais il n'avait pas de petite soeur, ce qu'il pouvait advenir; on lui avait répondu qu'il devrait donc vite trouver une femme et avoir une fille. Il ne pourrait jamais être roi et son devoir serait de protéger la Lumière de Meridian, quitte à sacrifier sa vie. "Ce n'est pas juste !" avait-il dit gamin, ce à quoi sa mère avait répondu "Mais c'est ton devoir, Phobos."; malgré tout, ses parents l'aimaient mais lui, il n'arrivait pas à comprendre; il ne comprendrait jamais.
"Regarde Phobos, c'est ta petite soeur !", tout le monde était joyeux de savoir qu'une petite fille était née, si bien que ses parents l'oublièrent quelque peu pour se concentrer sur elle; il en devint naturellement jaloux, il haïssait déjà ce petit être innocent. Et il se mit à haïr ses parents et se mit en tête de les tuer. Personne ne sut jamais qu'il était à l'origine de la "maladie" qui les tua alors qu'il s'était contenté de drainer toute leur énergie magique et vitale via un puissant poison. Lorsqu'il voulut s'en prendre à Elyon, sa nourrice, la capitaine de la garde Miriadel et le général des armées Alborn l'emmenèrent sur Terre pour la préserver d'une mort certaine, celui-ci révélant son vrai visage suite à la mort tragique de ses parents: il était un tyran en devenir. Cela est toujours amusant de constater que personne n'a soupçonné Phobos d'avoir un jour tué ses parents.
 
Ayant soif de conquête, il se mit à projeter d'envahir d'autres mondes, mais voyant le danger venir, les sages de Kandrakar érigèrent la Grande Muraille qui isola Meridian du reste du Métamonde. Phobos ne pouvait que ronger son frein dans sa si grande prison et ne pouvait que martyriser son propre peuple. Dans l'espoir de pouvoir accomplir son oeuvre, il chargea un de ses fidèles serviteurs, l'alchimiste Jonathan Ludmoore, de créer des portails à travers la Grande Muraille; celui-ci obéit mais se retrouva coincé de l'autre côté, sur Terre. Pendant ce temps-là, Phobos absorba l'énergie de Meridian pour préserver sa jeunesse et augmenter considérablement ses pouvoirs, en sachant que le temps sur Terre est plus rapide qu'à Meridian à cause de la Grande Muraille détraquant légèrement le temps dans ce qui était devenue la Zone Obscure du Non-Lieu.
N'ayant plus de nouvelles de Jonathan Ludmoore, ce fut Lord Cedric qui fut envoyé sur Terre afin de trouver sa petite soeur; il eut plus de chances car il était tombé à la bonne époque - ne demandez même pas comment fonctionne la chronologie de cette histoire, on a déjà vidé notre boîte d'aspirine pour la comprendre.
Après avoir réussi à ramener Elyon, à la faire se retourner contre ses amies mais en fait non et être trop pressé pour absorber ses pouvoirs, il échoua lamentablement et fut enfermé dans la Tour des Nuages. Il réussit toutefois à échanger son corps avec le Gardien de la Tour des Nuages, Endarno. Il se fit élire Oracle, put piéger sa soeur et l'enfermer à son tour. Sauf qu'il fit l'erreur de trahir Lord Cedric, on passe vite-fait sur sa défaite et il se condamna lui-même à chuter éternellement. Ah c'est con. Surtout quand sa défaite fut fêtée et qu'il fut oublié.
Cependant, il avait eu la bonne idée d'offrir le Souffle du Temps à Cornelia, Gardienne de la Terre, muni d'un puissant sortilège de retour afin de le ramener au cas où; ce qui fut fait...mais échoua par un heureux hasard. Sa défaite fut re-fêtée et il fut re-oublié de tous, tandis qu'il chutait encore éternellement dans l'Infini.
Sur ce, passons à quelque chose de plus intéressant.
 
****

 
Il avait pensé chuter éternellement dans l'Infini où il ne pouvait pas même mourir de quelque manière que ce soit, pas de paix pour lui donc. Cependant, le hasard faisant bien - ou pas - les choses, il se passa ce qu'il devait se passer lorsque les mondes commençaient à se casser la figure; il chuta en plein dans un portail. Et le temps de comprendre ce qu'il s'était passé, il se rétama méchamment la gueule sur le sol et cela fit crac. Parce qu'en prenant en compte la physique des deux mondes, la vitesse à laquelle il chutait et le fait de ne pas être du tout préparé à cela et que...ok on s'en fout des mathématiques, crac et puis c'est tout; oui, ses os avaient pris cher, ce qui explique entre autre pourquoi il n'aime pas trop le vide - ah le vertige...infini...aha.
Le problème de Phobos étant d'être arrivé au beau milieu d'une cérémonie de fidèles d'un dieu chelou en un nouveau monde qu'il ne connaissait pas; ledit dieu qui était présent, bien qu'étonné, fut assez amusé de la situation et lut dans l'âme de Phobos tout le potentiel qu'il pouvait en tirer. Il décida de le prendre sous son aile et de le protéger; aussi bien qu'un dieu de la folie provenant d'un autre plan et étant parfaitement non-euclidien puisse protéger quelqu'un d'un autre plan parfaitement euclidien. Un dieu curieux faisant ses expériences et observant avec plaisir ce qu'il venait d'entreprendre. Puisque Phobos avait perdu ses pouvoirs en chutant dans l'Infini, chute éternelle, le dieu s'amusa à lui en octroyer à nouveau en lui faisant payer le prix de tels pouvoirs: sa santé mentale. De même, afin de graver certains pouvoirs voulus, il l'amena voir le Tatoueur, sorte de sorcier dont les tatouages rituels avaient de vrais pouvoirs; toujours au prix de sa santé mentale, ce qui entraîna le début de sa maladie, l'obligeant à demander quelque chose réduisant son mal et sa douleur; ce à quoi le Tatoueur lui tatoua "les détours retardent la maladie" sur la peau. Le dieu omniprésent lui fit ensuite découvrir la joie du Lotus Noir et d'autres joyeusetés; il lui permit d'avoir une nouvelle vie sur la Terre Lovecraftienne, sous son identité première de Phobos Escanor, non pas en tant que prince, mais en tant que jeune entrepeneur; à lui de décider dans quelle voie il voulait aller. Ayant connaissance des propriétés du Lotus Noir, il s'en servit donc dans des produits cosmétiques, à petite dose; cette plante funeste ayant pour particularité d'être un poison ou une drogue dépendant de sa forme, sous forme de crème, c'est une drogue puissante. Même si les produits n'étaient pas forcément efficaces, les clients devenaient rapidement attachés aux produits, sans savoir pourquoi, mais ils achetaient. L'argent fut vite amassé. Sur les bons conseils du dieu qu'il s'était mis à vénérer, il recruta une jeune femme - de fait plutôt envoyée par la divinité - pour l'aider dans sa tâche et à qui il pouvait tout partager; il perfectionna la formule et les produits devenaient non seulement efficaces mais les gens achetaient toujours encore. En à peine trois ans il s'était enrichi et fait un nom sur la Terre Lovecraftienne. Cela n'empêcha pas certains investigateurs de venir tenter de lui mettre des bâtons dans les roues mais ils furent vite éliminés, lui permettant de demeurer jeune et de remonter sa jauge de santé mentale; la plupart du temps ils étaient sacrifiés à son dieu qui s'était présenté en "ami" et qui était devenu son "meilleur ami"; celui-ci ne s'étant jamais présenté vraiment comme un dieu malgré ce qu'il était.
"Je ne suis pas un dieu, je suis ton ami. Ton meilleur ami. Un bon conseil survenant dans ton esprit. Un conseil que tu dois suivre."
Phobos était toujours prêt à suivre le moindre de ses conseils et il fit bien car il ne serait pas sur la Terre des Créateurs pour assouvir sa vengeance à l'heure qu'il est.
 
****

 
Il y a trois ans de cela, Phobos arrivait pour la première fois sur la Terre des Créateurs via un portail avec son meilleur ami et sa confidente agissant plus comme une garde-du-corps qu'autre chose. C'était en Italie, là où il y a actuellement sa résidence principale où le portail est jalousement gardé. La première chose que fit son meilleur ami fut de lui montrer ses nouveaux papiers, son nom avait changé. "Pourquoi donc ?" avait demandé le prince "Mon nom me convient bien !", ce à quoi son meilleur ami répondit "Sur cette Terre, seuls des parents indignes, excentriques au possible ou que sais-je encore, appelleraient leur fils selon le nom d'un dieu représentant la Peur; ce n'est pas quelque chose de bien pour eux et cela nuit à l'enfant ensuite." Phobos s'accommoda alors. Ferrucio Da Caito.
Ensuite, son meilleur ami l'aida à se faire une situation en ce nouveau monde tandis qu'ailleurs, une magnifique jeune femme à la beauté fatale se faisait conseiller par son miroir d'aider un futur allié: "Quelque part sur Terre vient d'arriver depuis un autre monde une personne singulière protégée par un esprit, l'aide de cette personne te sera des plus utiles si un jour tu ne sais plus sur qui compter et quand bien même il te paraîtra étrange, sa fidélité envers toi sera sûrement acquise dès que tu lui paraîtras."; ailleurs, le meilleur ami du prince lui dit que bientôt, il entrerait en contact avec Utopia. Ni elle ni lui ne savaient que leurs "esprits" n'étaient qu'une seule et unique entité, un être aimant répandre la folie insidieusement et observer.
Ainsi le prince Phobos se mit au service d'Utopia et devint PDG de la branche des produits cosmétiques qui faisaient déjà un carton sur la Terre Lovecraftienne, alors pourquoi pas ici ? Malgré la magie très diminuée, les effets demeuraient, les gens achetaient toujours la même marque une fois qu'ils avaient commencé à consommer ces produits cosmétiques. L'argent affluait.
Sur le conseil de son meilleur ami, il se construisit un personnage adorable aux yeux de ceux qui ne savaient pas. Même la maladie dont il était atteinte et qui ne pouvait contaminer personne d'autre que lui-même lui était bénéfique sur ce point, bien qu'il en souffrait, cela va de soi. Il s'en alla s'installer aux Etats-Unis, sans oublier de revenir parfois en Italie dont il était supposé être originaire.
Ce ne fut réellement qu'au bout de six mois qu'il se mit sérieusement à son travail de vengeance, la question étant: pourquoi seulement au bout de six mois ? - car le pauvre chou avait cru à une mauvaise blague et avait refusé de voir la vérité en face, il avait toujours nié, jusqu'à ce que son meilleur ami lui dise qu'il était temps de se venger et qu'il avait de bonnes idées, comme toujours. Alors Phobos l'écouta. Le meilleur ami n'oublia pas de lui indiquer qu'il devait tout prévoir dans le cas où sa petite soeur ou les cinq Gardiennes parviendraient jusqu'ici, cela fut fait et il en profita pour en faire un jour profiter les journalistes: "Parce que je vous aime bien [avait-il dit à une journaliste] je veux bien vous raconter cette histoire à vous; je ne parle jamais de ma famille car mes parents sont morts. Voyez-vous, c'est vraiment très triste à dire et...[sanglots] excusez-moi...c'est juste que...oui, j'ai une petite soeur, elle est très charmante mais...je ne sais pas comment...pourquoi...elle...je n'ai jamais compris son geste. J'imagine...les mauvaises fréquentations. Elles avaient des...amies...Oh ! Je ne sais pas ce qu'elles sont devenues ! Mais ma soeur...Je l'aime vous savez mais...comment pourrais-je aller la voir le coeur serein ? Je l'ai coupée du monde et elle est entre de très bonnes mains, je ne veux juste pas qu'elle soit dérangée par...le reste du monde...désolé...Juste qu'elle a besoin de repos...Oh...je suis pathétique n'est-ce pas ?" - une petite soeur internée on ne sait où et cinq amies délinquantes en fuite. Bravo Phobos. Suite à cette interview, on dit qu'il entra dans une forme de dépression car il ne parut plus aux événements mondains, à l'exception de certains. Même à l'anniversaire de la reine d'Angleterre il ne put paraître, s'excusant malgré l'invitation reçue car il n'avait pu se libérer à cause de son mal-être; de fait il avait un peu pété un câble depuis un moment, depuis qu'il avait lu qu'il n'avait été qu'un simple personnage secondaire d'une série pour adolescentes niaises; il était dégoûté qu'on avait fait de lui un personnage prisonnier d'un carcan manichéen; il voulait changer cela et il le ferait.
 
****

 
Aujourd'hui, Phobos est heureux car son meilleur ami vient de lui apporter une formidable nouvelle. Il allait enfin pouvoir prendre sa revanche. Comment elle a pu arriver jusqu'à lui, il n'en sait rien; mais elle est en-dehors de l'hôpital psychiatrique dans lequel elle est supposée être. Un avis de recherche est lancé. Il faut retrouver sa chère petite soeur parricide et matricide. C'est pour son bien.
Après tout, jamais le duc Da Caito ne ferait de mal à un membre de sa famille qu'il aime tant, n'est-ce pas ?


Test RP :


Etats-Unis, résidence secondaire du duc Da Caito.
 
Sur le sol froid de sa chambre, monsieur le duc se tordait de douleur en se tenant la tête dans ses deux mains rougies aux articulations. Il était extérieurement glacé tandis que son intérieur était brûlant. Il était en proie à une de ses crises où on l'on était obligé de l'attacher à son lit pour éviter qu'il ne se blesse ou blesse quelqu'un d'autre lors de l'administration de son traitement par injection. Il se sentit soulevé et le contact avec autrui sur sa peau qu'il sentait glacée lui faisait mal, cela l'obligea à se débattre. Même le contact des draps pourtant doux lui faisaient mal. Il se sentit entravé et il hurla, une insidieuse peur refaisant surface. Il hurla à nouveau lorsqu'il sentit le produit être injecté dans ses veines. Doucement, il sentit la douleur diminuer et il reprit ses esprits.
La nuit était tombée, son meilleur ami était à côté de lui et prenait soin de lui. Il avait encore fait une crise qui était survenue subitement. Il savait que bientôt, l'heure d'un sacrifice serait nécessaire pour apaiser ses souffrances. Il demanda à être détaché et cela fut fait aussitôt. Il demanda à sa secrétaire de réserver des billets d'avion pour l'Italie; il devait retourner sur la Terre Lovecraftienne et sacrifier quelqu'un à ses dieux. La douleur devenait de plus en plus intolérable. Il pensait que cela diminuerait la souffrance causée par sa maladie mais son meilleur ami s'était bien gardé de tout lui dire. Celui-ci détourna son attention, il avait une bonne nouvelle à lui annoncer. Un sourire se dessina sur le visage du duc, un sourire de joie. Sa chère petite soeur était arrivée. Il fallait donc prévenir les autorités qu'elle s'était enfuie de l'hôpital psychiatrique; son meilleur ami se chargeait de créer l'illusion qu'elle avait toujours été dans ledit endroit de soins.
Un rire de dément se fit entendre dans la chambre, le duc n'en pouvait plus de rire. Cela fit frémir la secrétaire lorsqu'elle sortit bien qu'elle avait pourtant l'habitude et qu'elle savait. Monsieur le duc se releva et alla pour se servir un verre, ce que son meilleur ami lui déconseilla à cause du traitement; ce n'était pas le moment de boire, ils le feraient ensemble demain pour fêter la nouvelle. Sa vengeance, il la tiendrait bientôt.
 

*****************************************************************************


Vous

Pseudo/nom: Akuma

Age: 21 ans

Avez vous lu le règlement ? : Evidemment

Comment avez vous connu le forum ?: Je suis déjà là

Que pensez vous de celui ci ? Toujours cool o/


_________________
avatar
Phobos Escanor

Messages : 3
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiche de présentation - Phobos Escanor

Message par Blanche-Neige le Lun 12 Juin - 12:46

Fiche validée ! Amuse toi bien !
avatar
Blanche-Neige
Admin

Messages : 365
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiche de présentation - Phobos Escanor

Message par Phobos Escanor le Lun 12 Juin - 13:28

Merci o/

_________________
avatar
Phobos Escanor

Messages : 3
Date d'inscription : 10/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiche de présentation - Phobos Escanor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum