Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Blanche-Neige le Mer 23 Aoû - 17:22

[Précédemment : http://sempiternel.forumactif.org/t160-seconde-rencontre-jack-nacht ]




Richmond Park, l’un des poumons de Londres, sans aucun doute. Blanche-Neige avait choisi cet endroit pour la présence de ses nombreux cervidés. Nul doute que la princesse avait le mal de pays et regrettait les immenses forêts de son royaume natal ; elle commençait à étouffer à Londres et avait pris l’habitude de venir se promener dans les parcs de la ville afin de se ressourcer.
Le rendez-vous avait été fixé la veille et elle avait imposé le lieu par mesure de sécurité. Aujourd’hui, Jack Nacht devait lui rapporter les faux papiers qu’il lui avait promis. S’il tenait parole, elle pourrait peut-être commencer à envisager un partenariat avec lui, même si elle savait au fond d’elle qu’il lui faudrait beaucoup plus que ça pour lui pardonner ce qu’il lui avait jadis fait subir et lui faire confiance. Elle ne savait plus que penser au sujet de cet homme : il semblait vraiment vouloir se repentir mais étais-ce une nouvelle tactique de manipulation de sa part ou était-il réellement sincère ? La jeune femme avait accepté de rencontrer la journaliste dont lui parlait régulièrement le détective. Elle ignorait si elle viendrait aujourd’hui mais en tout cas, Kate Wase était officiellement mêlée à son histoire.
Arsène avait choisi de venir au parc, lui aussi, certainement pour observer les évènements. Il avait toutefois prit le parti d’aller de son côté, comme s’ils étaient deux étrangers l’un pour l’autre. Qui sait s’il se mêlerait à la discussion ou choisirait de rester en retrait tout du long ? Elle s’imaginait sans peine qu’il avait été surpris par le récit de leur précédent rendez-vous et qu’il tenait à se faire une idée du nouveau Jack. Ou bien peut-être avait-il envie d’étudier le nouvel élément qui entrait en jeu : la journaliste. Officiellement, Blanche-Neige était donc venue seule.
Comme d’habitude, la belle s’était présentée en avance sur le lieu du rendez-vous. Une fois encore, Arsène avait veillé à la métamorphoser et c’était une belle rouquine aux longs cheveux bouclés et aux yeux verts qui se promenait. Elle avait opté pour une simple robe bleue, cintrée à la taille et évasée au niveau des hanches, coupée au-dessus des genoux et une capeline blanche. Elle aurait pu facilement passer pour une jeune femme de bonne famille, surtout vu le visage d’ange dont la nature l’avait doté.
Le soleil était au rendez-vous et Blanche-Neige se sentait plus détendue qu’à sa dernière rencontre avec le détective. Bien sûr, elle ne pouvait totalement écarter l’hypothèse d’un piège mais son instinct lui soufflait qu’elle était en sécurité – autant qu’elle pouvait l’être dans ce monde, du moins. La jeune s’installa sur un banc lorsqu’elle se laissa de la marche et sorti un livre de son sac, reprenant sa lecture là où elle l’avait interrompu. « Dracula ». Bien sûr, elle avait mené quelques recherches sur un certain « Van Helsing » et les histoires la renvoyaient essentiellement vers celle du vampire. Le docteur Abraham Van Helsing passait pour être un homme bon, mais Jack ne s’était pas désigné sous ce prénom. « Gabriel »… ce dernier semblait plutôt renvoyer vers une réinterprétation du personnage dans un film d’époque. Elle n’en savait pas beaucoup plus au final. Un mouvement brusqua contre son livre la tira de sa lecture et la fit lever les yeux pour se retrouver nez à nez avec une biche. Le regard de la princesse s’adoucit et elle posa sa main sur la tête de l’animal pour le caresser.



-Bonjour toi, dit-elle avec douceur. Ravie de faire ta connaissance.

La biche planta ses yeux dans ceux de la jeune femme avant de pousser sa main du museau pour réclamer un câlin supplémentaire. Comme d’habitude, les animaux semblaient rechercher son attention et son contact. Amusée, la belle posa son livre à côté d’elle pour s’occuper de sa nouvelle amie. L’heure approchait, Jack n’allait pas tarder à se manifester physiquement ou par téléphone.
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 390
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Jack Nacht le Jeu 24 Aoû - 16:20

Gabriel avait pris quelques heures après son rendez-vous avec Blanche pour réfléchir à ce qu'ils avaient dit et fait. Si une chose avait pu ressortir de leur discussion c'était que Blanche n'avait pas eu confiance en lui, en tout cas pas complètement. L'animosité de la princesse était palpable mais qui aurait pu lui en vouloir en connaissant son histoire et ce qu'avait fait Jack. Il ne pouvait défaire ce qui avait été fait mais il espérait qu'elle puisse avancer malgré cela, ce n'était pas gagné.

Gabriel se demanda par ailleurs s'il pouvait s'avérer judicieux et opportun de contacter Kate et la mêler à cette histoire. Après tout elle demeurait une journaliste dans ce monde mais surtout une personne très puissante dans les autres mondes. Sa réflexion fut si compliquée qu'il décida de reporter sa réponse de quelques jours, au moins le temps de contacter Dean. Sa réponse, tout du moins par téléphone, sembla être très mitigée. La dernière fois qu'il avait voulu rendre service à Jack, il s'était retrouvé au sol foudroyé par une sorte de tazer. Ce n'est que lorsque Gabriel se déplaça en personne que le malfaiteur accepta, à contre-coeur, de jouer les faussaires et de réaliser deux pièces d'identités. Pour son travail, celui-ci était bien payé -plus qu'à l'ordinaire- et Gabriel lui avait promis d'effacer l'ardoise entre eux.

En rentrant dans son hôtel, Gabriel n'avait point sommeil. Une grande partie de la nuit Gabriel était dehors, à arpenter les rues en quête d'une décision au sujet de mêler Kate. Au bout de quelques heures, il alla se poser sur un banc et observa le ciel dans la nuit. Les étoiles brillaient sur la voûte céleste, apaisant le détective alors que la lune, pleine et pâle, semblait au contraire réveiller en lui quelque chose de plus bestial. Non pas qu'il eut peur de se transformer en plein milieu de Londres, jamais ce n'était arrivé depuis qu'il était arrivé dans ce monde.

C'est à 3h du matin que Gabriel, fatigué de tant d'argumentation avec lui-même, décida de rentrer jusqu'à son hôtel. Il le remarquait, cette histoire le dépassait, elle dépassait Blanche et Arsène aussi et il était clair que moins ils auraient de personnes de leur côté et plus la tâche serait ardue. Respirant à fond, il se saisit de son téléphone et envoya un message à Kate pour lui dire de le retrouver dès que possible pour tout lui raconter. Dans le même temps il envoya un message à Blanche pour la prévenir qu'il associait la journaliste à cette histoire, prétextant d'avantage de soutien et de personnes influentes par le biais de Kate. Il ne mentionna jamais la vérité à son sujet. 

Dean mit plusieurs jours à fabriquer des papiers de bonnes qualités, laissant tout le temps à Gabriel de mettre Kate au courant de sa conversation avec Blanche et de ce qui en ressortait, lui demandant son aide non sans préciser que Blanche pouvait devenir un allié de taille si elle récupérait son Royaume.

Enfin Gabriel récupéra les papiers et donna une poignet de main à Dean, il se doutait que celui-ci allait disparaître. Après quoi il envoya un message à Blanche qui choisit elle-même le lieu du rendez-vous. Gabriel comprit aussitôt que malgré ses efforts elle n'avait toujours pas confiance en lui. Ne se laissant pas démolir ou énerver, il se prépara pour le rendez-vous dans le parc.

Le jour J, il se vêtit de son chapeau noir et de son foulard et, se regardant dans la glace il se revit quelques années auparavant lorsqu'il chassait Dracula avec Anna et Carl. Il n'avait pourtant que très peu changé, sans doute sous l'effet de l'Ange qui l'habitait. Peut-être que ce jour-là il aurait du mourir à la place de la dernière des Valerious. Chassant cette idée, il partit en direction du parc pour arriver à l'heure au rendez-vous fixé.

Gabriel avançait rapidement, se sachant relativement juste sur son horaire. Dans la poche de sa veste se trouvait les fameux papiers tant recherché par les deux fugitifs. Lorsqu'il arriva enfin sur place, il se figea devant un spectacle des plus étrange et touchant. Un animal pourtant d'un naturel craintif, une biche se tenait en face de la jeune princesse et réclamait des caresses. Gabriel ne bougea pas, observant le spectacle de loin car ne voulant pas faire peur à l'animal. Durant de longues secondes il ne fit que regarder avant de finalement se décider à parler, souriant et avenant :

"-Mademoiselle Jade , je me réjouis qu'on se retrouve. Puis-je m'asseoir ? J'ai quelque choses qui devrait sûrement vous intéresser !"
avatar
Jack Nacht

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Blanche-Neige le Ven 25 Aoû - 19:00

Blanche-Neige et la biche redressèrent la tête en même temps au son de la voix de Jack. Si la rouquine se tendit dans un premier temps, méfiante, son regard s’adoucit quelques secondes plus tard et elle fit un signe à l’homme en indiquant le banc.


-Je vous en prie.

Étrangement, l’animal qui s’était crispé parut suivre le même cheminement de pensée que la princesse et se détendit en même temps que la jeune femme, se désintéressant de l’homme pour retourner à ses caresses. La belle ne parut pas remarquer ce détail et entreprit de ranger son roman pour libérer la place au nouveau venu. Elle  posa ensuite ses yeux émeraude sur le détective tout en câlinant distraitement la biche.

-Comment allez-vous Jack ? Dit-elle avec douceur. Votre amie n’est pas venue ?

La princesse se sentait relativement détendue. Aucun évènement inattendue ni aucun assassin n’était venu frapper ces dernières semaines et elle se trouvait dans un environnement agréable et paisible. Quant à Jack, il semblait avoir tenu parole. Son apparence ne cessait de changer, c’était un vrai revirement vestimentaire. Pouvait-elle juger cela alors qu’elle-même passait son temps à se déguiser ? Le détective ne menait pas une vie simple et il était fort probable que ce changement esthétique soit lié à sa nouvelle personnalité. En soit, Blanche-Neige se fichait pas mal qu’il s’habille en rose ou en noir, tant qu’il était de son côté et il semblait l’être.

Un cri attira son attention : « maman, regarde ! ». Un enfant avait remarqué la biche et tirait la main de sa génitrice pour s’en approcher. Rien d’étonnant, le parc était fréquenté et les citadins s’émerveillaient facilement en présence de tels animaux, surtout si l’un d’eux était docile au point d’approcher l’humain. Les passants jetaient des regards intéressés et un petit attroupement commençait à se former tout doucement autour d’eux. Comprenant qu’elle ne pourrait discuter avec Jack si cela continuait, la belle rompit le contact avec l’animal et lui chuchota un « va » à l’oreille. La biche s’ébroua alors et s’éloigna, son public la suivant de près.


-Vous avez donc réussi, dit-elle à Jack, une fois le calme revenu.

Ce n'était pas une question, après tout cette rencontre avait précisément été programmée pour cette raison.
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 390
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Jack Nacht le Jeu 31 Aoû - 22:41

Gabriel avait passé assez de temps à observer Blanche et la biche avant de parler. Il s'était douté de la réaction que l'animal aurait lorsqu'il entendrait sa voix mais il n'avait pas vraiment le choix pour faire remarquer sa présence. Quand il prit la parole, la biche et la princesse relevèrent la tête de concert, les membres tendus. Cependant la princesse sembla se calmer lorsqu'elle découvrit le détective. Gabriel lui adressa un bref hochement de tête en guise de salut et la princesse lui répondit en lui indiquant le banc.

-Je vous en prie.


Étonnamment, l'animal suivi le même schéma que Blanche mais à quelques secondes d'intervalle. Après quelques instants, celle-ci se détendit et retourna à ses caresses. Le comportement de l'animal était assez étrange, un animal sauvage aurait plutôt eu tendance à s'enfuir. Gabriel dévisagea la princesse, tentant de comprendre son secret sans y parvenir. Finalement il abandonna sa réflexion et alla s'asseoir doucement.

-Comment allez-vous Jack ? Votre amie n’est pas venue ?


La douceur dans la voix de Blanche était troublante. Elle donnait l'impression que les vieilles rancunes commençaient à disparaître au profit d'une sorte d'amitié émergente. Ou bien n'était-ce là que l'apaisement due au contact de la biche. Instinctivement il mit cela sur le compte de la biche.

-Je vais bien je vous remercie et vous ? Répondit t'il d'une voix calme. Pour ce qui est de Kate elle avait à faire. Peut-être nous rejoindra t'elle plus tard. Votre mari est absent aussi ?


Pour ce qui était de Kate, Gabriel n'en savait pas plus que ce qu'il venait de dire. Il avait prévenu Kate de l'histoire et de cette nouvelle rencontre dans ce parc mais n'avait pas manifesté ouvertement son intention d'y venir. Depuis qu'elle avait retrouvé ses pouvoirs et ses souvenirs, celle-ci était littéralement libre comme l'air et même Jack, qui la connaissait de longues dates, avait toutes les peines du monde à lui parler et lui faire entendre raison. 
L'absence d'Arsène était notable. Du coin de l'oeil, Gabriel observa le parc et l'agitation que créait la biche. Il observa attentivement les visages qui l'entourait et tenta d'y découvrir les traits du gentleman. C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. C'est alors que la biche s'agita après que Blanche se soit approché de son oreille puis s'enfuit à travers les chemins, éloignant les badauds devenant trop gênant. Gabriel s'attendait à découvrir alors l'identité d'Arsène mais rien.

-Vous avez donc réussi.


-Qui sait, je vous ai peut-être tendu un piège aujourd'hui. Doutez de tout le monde mademoiselle Jade O'Neill. Dit Gabriel d'un ton calme, voulant inculquer une leçon à la princesse. Dean était heureux d'entendre de vos nouvelles, et il ne veux plus entendre parler des miennes après ce dernier service. Gabriel chercha dans sa poche intérieur ce que convoitait Blanche et le posa sur le banc. Voilà ce que vous m'avez demandé. Vous ne m'aviez pas donné de nom alors vous excuserez, j'ai été pioché un peu partout.


En effet Gabriel avait du trouver rapidement un nom et un prénom de rechange pour Blanche et Arsène. S'il avait tout d'abord songé à se venger de la manière dont le traitait la princesse, il avait décidé d'opter pour des prénoms plus classique issu de diverses sources. Ainsi Jade provenait d'un jeu-vidéo ayant assez mal marché, français qui plus est "Beyond Good And Evil". C'était une journaliste courageuse et forte qui protégeait son monde d'une invasion extra-terrestre. Pour le nom de famille "O'Neill", il venait de Stargate, le Zat'nik'tel en la possession de Blanche lui ayant soufflé cela.
Arsène avait quant à lui hérité de l'identité de Daniel O'Neill, mari de Jade. A nouveau il s'agissait d'une référence à Stargate. La série étant assez vieille, il considérait que personne ne ferait le rapprochement.

-Je vous laisse prendre connaissance de vos pièces d'identité pendant quelques instants avant de passer à l'interro surprise. Sourit Gabriel. Si vous souhaitez vous loger, je peux vous trouver des planques mais il faudra me prévenir à l'avance.
avatar
Jack Nacht

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Blanche-Neige le Sam 2 Sep - 16:43

-Je vais bien je vous remercie et vous ?

-Ca va, répondit-elle en hochant légèrement la tête.

Un peu déprimée d’être obligée de rester ici dans cette grande ville. Les choses allaient peut-être changer si Jack lui avait apporté les documents tant désirés. D’un autre côté, Londres présentait l’avantage de posséder un portail menant droit vers le monde d’Arsène, un accès à ses possessions et à ses alliés ; s’ils s’en éloignaient, ils sacrifiaient une ressource non négligeable.


-Pour ce qui est de Kate elle avait à faire. Peut-être nous rejoindra-t-elle plus tard.

Dommage… elle avait espéré interroger la fameuse Kate sur l’homme de l’autre monde qu’elle avait aidé. Si elle pouvait déterminer la position d’un nouveau portail, c’était la possibilité d’un refuge, de potentielles technologies et pourquoi pas d’alliance avec un nouveau peuple. Actuellement, sa meilleure solution était Hadès : si elle arrivait à le convaincre de prendre d’avantage parti dans le conflit qui l’opposait à Catherine, elle pourrait facilement tendre un piège à cette dernière et renverser la tendance.

-Votre mari est absent aussi ?

-Peut-être nous rejoindra-t-il plus tard, comme Kate.

Elle lui demanda alors s’il avait obtenu ce qu’elle voulait afin d’entrer dans le vif du sujet. Après tout elle n’était pas venue pour conter fleurette avec cet homme. Il se montrait peut-être charmant avec elle depuis quelques jours mais les circonstances de leur rencontre étaient trop fraiches dans sa mémoire pour qu’elle ait envie d’en faire son ami.


-Qui sait, je vous ai peut-être tendu un piège aujourd'hui. Doutez de tout le monde mademoiselle Jade O'Neill.

Blanche-Neige lui lança long regard impénétrable, soupirant intérieurement. Et voilà qu’il recommençait avec ses conseils. Elle était en cavale depuis des années dans son monde – des semaines dans celui-ci… la prudence et la méfiance, elle commençait à en connaitre un rayon. Il est vrai qu’elle avait tendance à voir le meilleur chez les gens mais la vie s’était bien chargée de lui faire comprendre que la lumière ne pouvait exister sans sa part d’ombre. Pour autant, elle ne croyait pas une minute que Jack lui avait tendu un piège ; il n’aurait pas été aussi détendu.

- Dean était heureux d'entendre de vos nouvelles, et il ne veut plus entendre parler des miennes après ce dernier service.

Tiens tiens... pour quelqu'un qui l'avait mise au défi de s'enfuir il semblait plutôt du genre rancunier. Le coup de zat était peut-être de trop pour lui. 

-Je suis navrée de vous avoir privé d’un contact aussi utile, répondit-elle avec sincérité tout en le regardant poser une enveloppe à côté d’elle.

-Voilà ce que vous m'avez demandé. Vous ne m'aviez pas donné de nom alors vous m’excuserez, j'ai été piocher un peu partout.

La jeune femme se saisit de l’enveloppe et jeta un œil à l’intérieur en veillant à ne pas en sortir le contenu. Deux cartes d’identité et passeports en tout points semblables à des vrais de ce qu’elle pouvait en juger, Jack avait tenu parole. Elle eut un sourire amusé en découvrant le nom qu’il avait décidé de donner à Arsène.

-Daniel O'Neill ? C’est le zat’ qui vous a inspiré ?

Elle replia l’enveloppe et la glissa dans son sac à main avant de reporter son attention sur Jack.

-Dans quels pays avez-vous ces fameuses planques ? Demanda-t-elle avec curiosité tout en songeant qu’il vaudrait peut-être mieux dormir à la belle étoile si les dites planques étaient fréquentées par des personnes comme Dean.

En tout cas il avait tenu parole, c’était donc à son tour de faire un effort pour lui donner un coup de pouce.

-Je vous écoute, que voulez-vous savoir ?
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 390
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Jack Nacht le Jeu 7 Sep - 22:48

Lorsque Blanche apprit la nouvelle à propos du départ de Dean loin de Jack, celle-ci sembla sincèrement désolé pour le détective tout en excusant. Il ne comprit pas précisément si elle considérait avoir une part de responsabilité dans l'histoire ou si ce n'était qu'un élan de sa grandeur d'âme cependant il fut touché par ces paroles. Il connaissait Dean depuis des années et il était vrai que son départ n'avait pas vraiment laissé Gabriel de marbre même s'il respectait sa décision.

Après quoi Blanche se saisit de l'enveloppe qu'avait déposé Gabriel sur le banc. Avec précaution, elle l'ouvrit et en observa le contenu pendant que Gabriel regardait autour de lui, l'air de rien. Il profitait du bruit de la nature ainsi que de la vie qui émanait du parc. Il ne se laissa pourtant pas distraire et continua tout autant à scruter les arbres à la recherche de personnes présentes pour les espionner. Qu'on soit clair, il ne soupçonnait pas Arsène ou encore Kate de se trouver derrière les arbres à les regarder, il se doutait que l'un comme l'autre se mêlerait directement à eux si l'envie leur en prenait. Il cherchait plutôt à déceler la trace d'assassin de la Reine ou bien encore de policiers s'intéressant aux faux et à l'usage de faux -Toutefois Gabriel avait pris d'infini précaution pour éviter que cela se produise-.

C'est la voix de Blanche qui le ramena à la conversation. Celle-ci s'adressa à lui, un sourire dans la voix :

-Daniel O'Neill ? C’est le zat’ qui vous a inspiré ?


Il tourna vers Blanche son regard et découvrit son sourire amusé à la lecture de la carte d'identité d'Arsène Lupin. Son sourire fut communicatif.

-Bizarrement je dirai que ce nom m'a traversé l'esprit comme un courant électrique. Ca lui va plutôt bien.


Blanche replia enfin l'enveloppe, visiblement satisfaite des objets se trouvant à l'intérieur. Entre la nouvelle bague de Blanche, le fait qu'elle n'ai point nié être la femme d'Arsène, le fait qu'elle ai répondu spontanément aujourd'hui au fait que son "mari" n'était pas présent et enfin le fait qu'elle ne fasse pas de remarque sur les deux noms similaires confortèrent Gabriel dans son idée de l'union de deux. Une lueur de fierté traversa son regard.

-Dans quels pays avez-vous ces fameuses planques ?

-Gabriel s'étonna de cette question et leva un sourcil, Vous comptez partir en voyage ?

Il savait Blanche avait besoin de ces planques mais il ne pensait pas que le sujet viendrait aussi vite sur le tapis, surtout mentionner le fait de voyager dans un autre pays. Gabriel respira profondément, s'accordant le temps de la réflexion et énuméra :

-Angleterre, France, Frontière Italienne et Espagnole, Allemagne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie et Roumanie mais je vous déconseille les planques des pays de l'Europe de l'Est. Ce n'est pas vraiment une partie de plaisir là-bas.


Gabriel observa la réaction de Blanche à sa réponse pour le moins complète. Le trajet de ces planques représentait le trajet qu'avait suivi Gabriel Van Helsing, devenant peu à peu Jack Nacht, afin de rejoindre la France. Elles représentaient toute une partie de sa vie même s'il n'avait jamais été sentimental de ce point de vue là


-Je vous écoute, que voulez-vous savoir ?


Décidément la princesse n'allait pas part quatre chemin ce jour-là et Gabriel fut un peu pris au dépourvu. Puisqu'elle permettait à Gabriel de lui poser quelques questions il n'allait pas se gêner. La première fut soufflée par sa curiosité, voulant flatter son ego d'enquêteur. 

-Je ne suis pas le seul à avoir changé. Si j'ai bien souvenir, vous m'aviez défendu de vous traiter, vous et Arsène, comme des amants et pourtant aujourd'hui tout m'indique que vous l'êtes. Ai-je raison et qu'est-ce qui a changé ?

Gabriel posait cette question pour une autre raison que simplement la curiosité. Il y avait une différence majeure entre avoir un ange gardien capable de vous aider et vous épauler et avoir une personne prête à donner sa vie pour vous. Il en savait quelque chose. Il désirait savoir à quel point Arsène était devenu un allié de poids et si lui, l'homme qui avait osé brutaliser Blanche par le passé, avait à se méfier de l'époux.

-La seconde question que je voudrais vous poser c'est bien évidemment ce que vous savez à propos de la soirée d'anniversaire de la Reine d'Angleterre. Il ne me semble pas que vous étiez sur la liste des invités, mais avec Arsène comme allié j'imagine que vous auriez pu être présente sans attirer l'attention sur vous.


C'était clairement le sujet qui avait la capacité à le captiver. Il avait eu vent des nombreux morts et blessé suite à l'attaque de Buckingham Palace et il savait que les autorités faisaient tout leur possible pour retrouver les coupables. Il ne doutait pas d'ailleurs que nombreux complices étaient déjà pris, mais le Mastermind courait toujours.
avatar
Jack Nacht

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Blanche-Neige le Sam 9 Sep - 17:45

-Bizarrement je dirai que ce nom m'a traversé l'esprit comme un courant électrique. Ca lui va plutôt bien.

Le trait d’humour amusa la jeune femme. Jack ne semblait pas garder rancune de ce qui s’était produit auparavant. Après tout, si Dean avait eu droit à son coup de jus, le détective n’avait pas non plus été épargné. Il parut s’étonner lorsqu’elle fit mention à d’autres pays, comme s’il n’avait pas imaginé qu’elle puisse quitter l’Angleterre. Ne savait-il pas qu’Arsène Lupin était français, tout comme Blanche Doll, et que les probabilités que leurs portails respectifs soient là-bas étaient relativement élevées ? Il entreprit alors de lui citer la liste des pays dans lesquels il avait une cache et Blanche-Neige en resta pantoise : quel genre de passé cachait cet homme pour avoir à ce point voyagé dans sa vie et avoir gardé des lieux sûr dans tant d’endroits ? C’était impressionnant. Quel dommage qu’il n’eut pas montré son visage sympathique dès le début… ils auraient gagné du temps et auraient pu développer de toutes autres relations. Maintenant, quelque chose était brisé. Elle avait vu et subi le côté sombre de cet homme et elle n’était pas prête à l’oublier. Troublée, elle décida d’enchainer sur la suite et Jack posa enfin ses questions.

-Nous n’étions pas ensemble jadis et vos manières d’insinuer les choses m’énervaient, dans votre bouche cela sonnait comme une insulte. Comme le reste de votre comportement d’ailleurs. Quand j’en ai eu assez de me sentir jugée je vous ai envoyé paitre, voilà tout. Je n’avais pas de compte à vous rendre.

C’était étrange de revenir sur ce qui s’était passé des semaines plus tard, comme si elle parlait à un tout autre homme. Si Blanche n’avait pas reçu l’éducation d’une princesse elle aurait probablement utilisé des termes bien plus agressifs pour témoigner de son ressenti, mais elle était fidèle à elle-même et à ses principes.



-Les choses ont évolué. C’est ce qui arrive parfois quand un homme et une femme vivent des évènements très forts et ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour survivre.

Elle n’allait quand même pas lui faire un dessin ! C’était difficile d’être plus explicite.

-Et non, évidemment je n’étais pas invitée à Buckingham. Il nous a fallu usurper les identités de deux personnes ; avec les talents d’Arsène ça n’a pas été si difficile de nous infiltrer. Je pensais que Catherine serait présente et j’espérais l’approcher suffisamment pour découvrir l’identité qu’elle empruntait sur cette planète. Sur ce point-là, ça a été une réussite par contre je n’avais pas prévu qu’un sociopathe se mêlerait à la foule. Comme j’ai beaucoup de chance, lança-t-elle ironiquement, il se trouve que j’ai échangé quelques mots avec cet homme qui se fait connaitre sous le nom de Jan Kerr et attiré l’attention de sa compagne, Frances Quinnzel qui a cru bon de me rappeler dans un coin, tesson de verre sous la gorge, que je n’avais pas intérêt à courtiser son Joker. Vous faites le lien ? Ce sont eux les têtes pensantes de l’attentat. Enfin, je dirai plutôt lui, parce que sa blonde n’a pas l’air d’avoir grand-chose dans le crâne, lança-t-elle avec un dédain. Il fallait croire que le franc parlé de ses amis nains avait quand même un peu déteint sur elle. Ma culture des COMICS est limitée mais je vous conseille de commencer vos recherches par là si vous voulez enquêter sur Jan K...err.

La rouquine s’interrompit en voyant une jeune femme se diriger droit vers eux. Une tenue impeccable, des cheveux noirs attachés en chignon lâche, des yeux marron tirant sur le doré… elle reconnut la femme qu’elle avait croisée au château. Quelques instants plus tard, Kate arriva à leur hauteur.

-Salut mon chou, la cavalerie est arrivée ! S’exclama la journaliste avec un clin d’œil à l’intention de Jack avant d’adresser un « bonjour » plus formel à Blanche qu’elle étudia avec curiosité. Navrée pour le retard, j'ai loupé quelque chose ?
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 390
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Jack Nacht le Mer 13 Sep - 9:23

Gabriel écouta avec attention tout ce que pouvait lui dire Blanche, stockant dans un coin de sa mémoire les informations qui lui étaient utiles et celle qui faisait gonfler son ego. Par exemple il avait vu juste pour Arsène et Blanche et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin... Tout du moins jusqu'à ce ton moralisateur presque cassant de Blanche à son égard. Il encaissa la pique sans répliquer, comprenant que sa méthode passé lui valait bien quelques remontrances même si le commissaire était déjà passé par là. Il l'avait mérité, il le savait néanmoins il espérait bien que sa relation avec les fuyards commence à changer par ses actions présente. 

Ensuite la princesse embraya sur une sorte de compte rendue de sa présence à Buckingham et surtout ce qu'elle savait de la soirée et des fauteurs de trouble. Jack réfléchit, se demandant s'il devait tirer son portable pour enregistrer les déclarations sur son téléphone pour en faire une pièce à conviction mais les charges contre Blanche et Arsène étaient trop grandes. Usurpation d'identité, faux et usages de faux, accusation "sans fondement" et sans compter le fait qu'Arsène n'avait pas de réelle identité dans ce monde. Enregistrer la discussion pour ensuite mener une enquête conduirait inévitablement la jeune femme et son mari à d'avantages d'ennuis qu'ils n'en avaient pour l'heure. C'est la raison pour laquelle Gabriel rangea le téléphone qu'il s'apprêtait à sortir, pensant d'abord à eux avant son enquête.

Gabriel apprécia la touche d'humour qui s'insinuait dans son récit. Malgré tout ce qu'elle avait vécu et continuait à vivre, elle savait prendre du recul et rire de sa propre situation. Cet état d'esprit l'aidait sûrement à garder espoir alors que les chances n'étaient absolument pas de son côté. Ce ton ironique fit émerger sur le visage de Gabriel un sourire.

Enfin Blanche commença à raconter comment elle avait eu affaire à ce sociopathe dans la foule. Le nom qu'elle évoqua fit bondir Jack intérieurement. De l'extérieur ses yeux s'écarquillèrent et un petit rire lui échappa. Jan Kerr. S'il cherchait un moyen pour accompagner Kate lors de son entrevue avec l'un des acteurs dans le décès de son frère, il venait de trouver une très bonne excuse. La révélation se poursuivit avec ce que laissait sous entendre la princesse. Elle lui recommandait de chercher du côté des COMICS, impliquant là son opinion sur la véritable identité de Jan Kerr et de Frances Quinnzel. 

Gabriel réfléchit quelques secondes, tentant de se remémorer vainement les pauvres références qu'il avait dans les COMICS. Si Blanche disait que ses connaissances étaient limitées, elle n'avait sans doute rien à envier à celle du détective qui devait avoir feuilleté quelques livres sans réellement s'y intéresser d'extrêmement près. Il avait toujours préféré la télévision.

Perdu dans ses pensées qui ne menaient à rien, il se fit surprendre par une voix féminine qu'il reconnut cependant immédiatement. Il tourna le regard en direction de la nouvelle arrivante, Kate, toujours très propre sur elle. Il lui échangea un sourire lorsqu'elle s'adressa à lui.

-Navrée pour le retard, j'ai loupé quelque chose ?


-Kate, je te présente Blanche. Blanche, voici la journaliste dont je vous ai parlé. C'est le genre de contact qu'on aime avoir dans son carnet d'adresse, dit-il avec fierté avant de se détourner vers la journaliste. Tu arrive à point nommé, on parlait justement d'un nom vaguement familier, Jan Kerr. Si tu veux mon avis on devrait lui rendre une petite visite à l'occasion. D'après Blanche c'est lui qui aurait organisé tout ce chaos lors de l'anniversaire de la reine. Le seul problème c'est que je ne peux pas prendre son témoignage de manière officielle au risque de la compromettre, elle et son conjoint, et de ruiner nos efforts pour les masquer. On va donc devoir se débrouiller en dessous du seuil radar. Ca t'intéresse ? Si on réussit tu pourras écrire un article digne d'un Pulitzer et tu auras pu venger ton frère. Tu n'es pas obligé de me répondre immédiatement si tu veux prendre du temps pour y réfléchir.


Gabriel espérait réellement que Kate accepterait son aide et qu'ils pourraient travailler ensemble comme ce fut le cas il y avait bien des années. A cette époque ils avaient été imbattable et maintenant qu'ils étaient au courant des "capacités" de l'autre, rien ne pourrait leur résister. Gabriel détourna son regard en direction de Blanche afin de lui poser encore une question qui l'intriguait. Elle avait requis son aide pour de faux papiers et des contacts -planques- mais n'avait pas formulé ses intentions pour l'avenir. Il se doutait qu'elle ne resterait pas sage vis à vis de son ennemi mais il l'imaginait mal foncer dans le tas tête baissée. Ca c'était sa spécialité à lui.

-Encore une question Blanche. Qu'est-ce que vous comptez faire réellement vous et Arsène ? Je ne vous vois pas disparaître sans laisser de trace pour mener une vie tranquille mais je ne vous vois pas non plus vous engager contre votre belle-mère sans un plan.
avatar
Jack Nacht

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Kate Wase le Mer 20 Sep - 17:50

Blanche-Neige considéra la réaction de Jack avec un certain étonnement. A l’évidence, le nom qu’elle venait de lui donner lui était familier. Quelques instants plus tard, une jeune femme se joignait au groupe…

***

Acélia étudia ses deux interlocuteurs avec curiosité. Jack avait définitivement opté pour un retour aux sources en réadoptant progressivement le style vestimentaire de ce qu’il avait jadis été. Ses cheveux avaient bien poussé et il semblait avoir rejeté l’alcool comme l’attestait son état de sobriété et plusieurs caractéristiques physiques bien particulières comme l’état de sa peau et son odeur corporelle. Ce changement était lié à son bond dans le passé, c’était évident. Pour elle, tout ça c’était produit il y plus de deux décennies mais pour Gabriel cela ne faisait que quelques semaines. Elle commençait à retrouver le Jack qu’elle avait connu dans la jeunesse de «la Kate sans mémoire» et elle préférait largement cette version de lui.

Elle observa Blanche-Neige avec plus de curiosité, découvrant le personnage pour la première fois. Il semblait que la jeune fille naïve s’était largement affranchie de son histoire pour se construire une personnalité bien trempée. Intéressant. Acélia aimait bien ce genre de retournement de situation qui pimentait les évènements et donnait un côté surprenant à la vie des Légendes d’ordinaire si prévisible. Même si elle s’était déguisée pour l’occasion, Blanche-Neige était bel et bien comme le décrivait l’histoire : d’une beauté quasi-surnaturelle. Pas étonnant qu’elle suscite la jalousie et la convoitise. Acélia se demanda si Gabriel ressentait de l’attirance pour la belle, cela ne l’aurait point choqué. L’anneau sur la main gauche de la princesse attira son attention. Tiens donc, encore une variation dans l’histoire originelle ou le mariage avait été consommé avec le prince avant qu’elle ne s’expatrie ici ?

En soit, Blanche-Neige n’était qu’une princesse parmi tant d’autres et pas la plus intéressante de toute. Le personnage était insipide, d’une naïveté navrante. Mais le fait qu’elle ait traversé un portail et soit indirectement liée à Utopia intriguait Kate, autant que l’intérêt que semblait lui porter Gabriel. Si Blanche-Neige pouvait faire tomber Utopia, Acélia tenait à garder un œil sur elle. Elle ne serait qu’un outil à utiliser le moment venu – sans méchanceté- après tout, la plupart des gens étaient utilisables. Quand on était immortel, on avait tendance à relativiser les choses.

-Kate, je te présente Blanche. Blanche, voici la journaliste dont je vous ai parlé. C'est le genre de contact qu'on aime avoir dans son carnet d'adresse, dit-il avec un air fier.

Acélia afficha un petit sourire amusé. C’était comme cela que la percevait Gabriel ? C’était  touchant.

-Ravie de faire votre connaissance, répondit Blanche-Neige.

-De même.

Acélia nota que Blanche-Neige l’étudiait avec une curiosité semblable à la sienne. La princesse n’était peut-être pas aussi stupide que le laissait entendre le conte de fées finalement. Jack prit ensuite la parole…

Wow, ça faisait beaucoup d’informations. Jan Kerr, l’un des hommes suspectés de la mort de son « frère » adoptif serait le terroriste qui aurait frappé Buckingham Palace. Quant à Blanche-Neige, son conjoint se trouverait sur Terre. Arsène Lupin ? Non, le cross-over serait tellement improbable qu’il donnerait à rire.

-Tu n’as rien de plus à me donner, Jack ? Admettons que Jan Kerr soit le terroriste, ça ne fait pas forcément de lui l’assassin que je recherche. Elle se tourna vers Blanche-Neige. D’où tenez-vous ces informations ?

La princesse parut hésiter un instant, avant de soupirer et de raconter à nouveau l’histoire à la nouvelle venue. Les yeux d’Acélia se teintèrent d’un intérêt tout nouveau lorsqu’elle comprit que Jan Kerr venait d’un univers de l’imaginaire.

-Je vois… effectivement ça change beaucoup de chose. Elle lança un regard à Jack. Dis donc monsieur le détective, tu aurais dû commencer par là. Le Joker, l’ennemi numéro 1 de Batman, rien que ça hein !

Un psychopathe de la pire espèce. Jack voulait le mettre en prison ? Haha. Très drôle. Si ce type avait tué Matthias elle lui trancherait la gorge et tant pis si cela ruinait l’histoire de Batman.

-Encore une question Blanche. Qu'est-ce que vous comptez faire réellement vous et Arsène ? Je ne vous vois pas disparaître sans laisser de trace pour mener une vie tranquille mais je ne vous vois pas non plus vous engager contre votre belle-mère sans un plan.

-Je cherche des alliés… dans ce monde et dans d’autres, répondit évasivement Blanche-Neige. Qu’allait-elle faire ? Reprendre contact avec Hadès, le supplier d’utiliser son réseau pour trouver un portail qui la ramènerait chez elle ou pour prendre son parti contre sa marâtre. Il l’avait aidé par le passé et elle espérait qu’il en ferait autant à l’avenir. Par ailleurs, elle avait commencé à mener une recherche sur les évènements inexplicables qui arrivaient un peu partout sur Terre en se disant que certains d’entre eux étaient peut-être le fait de Légendes. Si ce n’était pas les êtres légendaires qui venaient à elle ce serait elle qui iraient à eux.

Kate eut un sourire vaguement amusé. Comme toujours, ses yeux exprimaient un soupçon de moquerie et d’ironie. D’après les récents évènements, Blanche-neige était coupée de son univers natal, autrement elle ne se contenterait pas de se cacher en Angleterre avec pour seul et unique allié un voleur. Elle décida donc de lui offrir un cadeau, une manière de la remercier pour les informations qu’elle venait de lui donner.

-J’imagine que l’ordre de vos priorités changerait quelques peu si vous étiez en mesure de faire le voyage entre les Terres Enchantées et la Terre.

Blanche-Neige lui lança un regard intrigué d’où perçait une pointe de méfiance et de tristesse. Drôle d’assortiment.

-Probablement, avoua-t-elle. Mais je ne dispose pas d’une telle ressource. Comment connaissez-vous le nom de mon monde ?

« Et oui ma grande, songea Acélia, tu commences à comprendre que je ne suis pas celle que je prétends. Les apparences sont souvent trompeuses… »

-Il se pourrait que nous ayions plus de points communs que vous ne le pensez. Acélia sorti un petit carnet et un stylo de son sac et griffonna quelque chose avant de déchirer la page et de lui tendre. Ce sont des coordonnées géographiques, vous y trouverez ce que vous cherchez. Voyez cela comme des remerciements pour m’avoir révélé l’identité de Jan Kerr.

C’est avec un air totalement incrédule que Blanche-Neige prit le papier. Elle chercha des réponses en dévisageant Kate ; n’en trouvant pas, elle se tourna vers Jack l’air de dire : « c’est quoi ce délire ? ».
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 136
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Jack Nacht le Dim 24 Sep - 23:28

La rencontre entre Kate et Blanche se passait admirablement bien, mieux encore qu'il n'aurait pu l'espérer de prime abord. En effet il avait du mal à cerner le comportement de Kate depuis que sa mémoire était revenue ainsi il avait supposé qu'il y avait une infime chance que la rencontre se déroule assez mal. Au contraire, Kate se montrait cordiale, presque taquine avec Gabriel qui avait l'impression de revoir la journaliste d'antan. 
Cependant il espérait pouvoir l'intéresser, "l’appâter" en quelque sorte avec la révélation du nom de la personne ayant commandité les attentats à Buckingham pourtant elle ne laissa rien transparaître. Elle avait une raison de rendre une petite visite à Jan, de manière relativement officielle, mais celle-ci souligna le fait qu'ils n'étaient pas certain qu'il soit le tueur de Matthias. Gabriel soupira, espérant que l'histoire de Blanche saurait éveiller son intérêt.

La princesse recommença alors son récit du bal, le même que celui qu'elle avait raconté à Gabriel. Il découvrit alors la lueur d'intérêt qui naissait dans les yeux de Kate. Enfin il retrouvait la journaliste qui avait cette flamme. Cela lui redonna le sourire.

-Je vois… effectivement ça change beaucoup de chose. Dis donc monsieur le détective, tu aurais dû commencer par là. Le Joker, l’ennemi numéro 1 de Batman, rien que ça hein !


La pique que venait d'envoyer Kate fit rire le détective. Celui-ci se sentit obligé de se défendre du même ton.

-Tu excusera mon manque de culture mais je ne suis pas très COMICS, en plus en ce moment j'essaye de trouver l'identité d'une autre personne.


Il ne lâchait pas Kate des yeux, lui faisant bien comprendre qu'elle était la personne dont il voulait parler. Il était presque drôle de se dire qu'il avait partagé son lit avec elle mais qu'il ignorait toujours qui elle était. Repensait-elle parfois à cette époque ? Pourquoi cette question lui traversait l'esprit ? Il changea de sujet, questionnant Blanche sur ses motivations. Elle recherchait des alliés, c'était logique et il aurait du sans douter mais il remarquait surtout qu'elle n'avait visiblement aucun plan.

C'est Kate qui lui donna le début d'un plan en prenant la parole. L'étonnement put se lire dans les traits du visage de Blanche. Sans doute comprenait-elle réellement qu'elle s'adressait à une autre Légende. Il était vrai que Gabriel n'avait pas mentionné ce détail par respect pour la journaliste. Gabriel était au courant des voyages que faisait Kate entre les Mondes, le sien entre autre c'est pourquoi il ne s'en étonna pas outre-mesure. Cependant il n'aurait pas pu prévoir que Kate griffonerait sur un papier la localisation d'un portail avant de le donner à la princesse. Ainsi elle connaissait la localisation des portails de certains mondes ?

-Il se pourrait que nous ayions plus de points communs que vous ne le pensez. Ce sont des coordonnées géographiques, vous y trouverez ce que vous cherchez. Voyez cela comme des remerciements pour m’avoir révélé l’identité de Jan Kerr.


Le regard de Blanche se tourna vers Gabriel. L'incompréhension s'y voyait parfaitement bien. Sans doute voulait-elle des renseignements que Gabriel n'était pas en mesure de lui fournir.

-Kate est une voyageuse des mondes.... Et si vous connaissez un peu docteur Who, je vous dirais qu'elle est un peu comme une seigneur du temps, elle change d'identité fréquemment. Moi-même je n'ai appris cela que très récemment, je la pensais humaine. Du coup je ne sais pas qui elle est, mais au moins elle est fiable c'est l'essentiel ! Expliqua t'il le plus calmement du monde, comme si tout cela était parfaitement logique. Il se tourna vers Kate pour s'adresser à elle d'un air faussement jaloux. Et moi je ne suis pas remercié ? Après tout c'est moi qui ai fait les recherches et c'est moi qui t'ai mis en relation avec elle non ? Tu m'en dois une ma belle ! S'exclama t'il, fier de lui.


Gabriel se leva de son banc, prêt à suivre la journaliste si celle-ci décidait de partir sur le champ mais décida de se tourner vers Blanche. Il extirpa un pistolet qu'il cachait jusqu'à lors dans son dos et le tendit à la princesse. C'était un vieux pistolet chromé dont il s'était servi lorsqu'il avait poursuivi le comte Dracula. C'était une véritable pièce de collection. Les balles qui se trouvaient à l'intérieur étaient en argent et étaient béni avec de l'eau. Certes le chargeur était limité mais la puissance de feu n'était pas négligeable. Le tenant par le canon, il tendit la crosse à Blanche :

-Je sais que vous avez un Zat mais on est jamais assez bien équipé. A défaut d'allié, prenez cette arme elle pourra vous être utile. Les balles qui sont à l'intérieur pourront servir contre les loups-garou, les vampires, les goules, et les humains. Une sorte de couteau-suisse en quelque sorte. Faites simplement attention car elles ne sont pas nombreuses. Conservez aussi mon numéro et appelez en cas de problème. 
avatar
Jack Nacht

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troc illégal en plein air [Jack + libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum