Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Aller en bas

Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Kate Wase le Ven 9 Fév - 12:45

Chrono : Le lendemain de la rencontre dans le parc entre Jack, Kate et Blanche-Neige


La veille, Acélia avait rencontré la princesse Blanche-Neige et cette dernière lui avait offert un précieux renseignement à propos de l’identité cachée de Jan Kerr, l’un des principaux suspect dans la mort de celui qu’elle considérait comme son frère. Pour une raison obscure, Van Helsing continuait à vouloir l’aider dans son enquête et avait insisté pour l’accompagner aux Etats-Unis afin de rechercher un portail conduisant à Gotham. Si elle n’avait pas été de nature méfiante, Acélia aurait pu y voir un acte de bienveillance et d’amitié, mais cela faisait bien longtemps qu’elle n’accordait plus sa confiance au premier venu et son instinct lui soufflait que Jack voulait simplement la garder à l’œil pour en apprendre plus sur elle, son identité et ses véritables intentions. Il fallait dire qu’elle avait joué avec lui, ne lui lâchant aucune information susceptible de l’aider à enquêter sur elle.
Elle avait donc réservé un vol pour New-York pour le lendemain et avait décidé d’occuper son temps en lisant des comics sur Batman et en recherchant des informations sur le Joker. La brune était partie le matin de bonne heure pour passer à la librairie. Etant donné la masse d’information, il était clair qu’elle n’aurait pas assez d’une journée pour faire le tour du sujet, mais il lui fallait bien commencer quelque part. Lorsqu’elle rentra enfin chez son frère, elle laissa tomber ses sacs sur le canapé avec un soupir de soulagement : les livres pesaient lourds sur ses bras. Si elle avait de nombreux talents, la force brute n’en faisait pas partie. Avant même qu’elle ait le temps de se servir un verre pour épancher sa soif, son téléphone sonna : c’était sa mère, ou plutôt la mère de la véritable Kate Wase dont elle s’était jadis débarrassée pour prendre sa place. Cette dernière, à l’instar de son « père », avait été sérieusement intoxiquée par le gaz hilarant du Joker lors du bal d’anniversaire de sa majesté la reine d’Angleterre mais, par chance, elle s’était remise sur pied. Si leurs rapports n’étaient déjà pas au beau fixe jadis alors que sa mémoire lui faisait défaut et qu’elle se prenait pour Kate, c’était encore pire maintenant qu’elle avait pris conscience qu’elle n’était pas affiliée à ces individus. Elle conservait une relation de façade, pratique, pour continuer à jouer le rôle de Kate, mais elle ne portait guère d’affection à cette femme, contrairement à celui qu’elle avait autrefois prit pour son frère. La journaliste décrocha et s’en suivi une discussion courtoise, distante, froide… sa mère voulait savoir quand est-ce qu’elle reprendrait le travail car cela ne faisait pas bon genre de demeurer sans activité, il fallait croire que le congé sans solde de sa fille ne lui plaisait guère. Acélia finit par lui annoncer qu’elle avait repris du poil de la bête et qu’elle était en train de travailler sur un article qui lui imposait un voyage sur le continent américain avant de raccrocher.


Enfin, elle allait pouvoir se poser et commencer ses recherches ! Elle se servit un verre d’eau et but avant d’attraper une bande dessinée. Mais alors qu’elle ouvrait les premières pages, la sonnette retentit. Acélia soupira : décidément, le monde s’était ligué contre elle pour l’empêcher de lire ce matin. C’était peut-être Jack… il était parti vaquer à ses occupations et elle ne l’attendait pas avant le lendemain pour aller à l’aéroport mais bon, l’ange était imprévisible.


Agacée, elle se dirigea vers la porte sans lâcher son comics et l’ouvrit pour se retrouver nez à nez avec un parfait inconnu. Elle lui lança un regard interrogateur, attendant qu’il lui présente l’objet de sa venue.

-Bonjour, Mademoiselle Wase. Agent Dureau, de l’IGPN, l’inspection des services de police français, se présentat Alex en montrant sa carte trafiquée. Puis-entrer quelques minutes ? Je souhaiterais vous poser une ou deux question concernant un ami à vous du nom de Jack Natch.

Kate toisa l’inconnu et étudia sa carte. Si elle ne semblait pas tout à fait hostile, elle ne semblait pas particulièrement accueillante. Les déguisements elle connaissait bien ça et vu le genre d’ennemis qu’elle avait et l’enquête qu’elle menait actuellement contre le laboratoire pharmaceutique, elle n’était jamais trop prudente. L’IGPN qui se déplaçait en Angleterre pour enquêter sur un homme qui ne faisait plus parti de la police depuis des années, c’était curieux. Certes, elle n’était pas au courant de tous les déboires de Jack sur ce ferry. Mais comment étaient-ils arrivés jusqu’à elle alors que ses échanges avec Jack avaient été strictement informels et cachés à la police ?

Je vous écoute, répondit Kate sans faire mine de bouger.

Il allait devoir se montrer convainquant s’il voulait envisager d’entrer chez elle.
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 154
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Alexandrov Kalistarine le Sam 10 Fév - 12:32

- Je suis à la recherche de Jack Natch dans le cadre d’une enquête pour triple homicide dans le sud de la France, dans laquelle il est manifestement impliqué. Les services d’enquête l’ont innocenté dans un premier temps, attribuant les meurtres à un homme inconnu qui se serait enfui en kidnappant une jeune femme. Or, on a récemment découvert des piste laissant soupçonner de Jack aurait aidé ledit fugitif à disparaître, anéantissant pratiquement les chances de retrouver la malheureuse jeune femme en vie. Je suis chargé d’enquêter sur toute cette histoire afin d’établir la responsabilité de Jack Natch et de l’officier de police qui a fait appel à lui. Ainsi, j’ai appris récemment que vous figurez parmi ses contacts et comme il a été aperçu pour la dernière fois à Londres, je viens m’adresser à vous. Pourriez-vous m’en dire un peu plus sur lui, s’il vous plait ? Les dossiers de police sont riches d’informations, mais ils manquent cruellement des petits détails qui peuvent faire la différence entre une piste refroidie et un chemin balisé.

Mais dans quel merdier l’ange s’était-il encore fourré ? Impliqué dans un triple homicide ? Ca n’avait pas de sens, pour ce qu’elle en savait, la police française avait justement fait appel à lui pour résoudre ces fameux meurtres. A quel moment la police en était venue à le soupçonner d’être complice et pourquoi ? La méchante belle-mère était-elle impliquée dans ce revirement de situation ?

- Jack est un électron libre, je n’ai aucune idée de l’endroit où il pourrait être en ce moment.

Elle étudia à nouveau l’homme qui lui faisait face sans la moindre gêne et sortit son téléphone.

-L’IGPN c’est bien ça ? Vous permettez que j’appelle votre service pour vérifier votre identité, monsieur Dureau ? Demanda-t-elle avec un léger sourire et cet air moqueur dans le regard qui ne la quittait vraiment jamais.

Règle numéro 1 : ne jamais faire entrer un inconnu dans son appartement sans vérifier ses dires.

- Mais je vous en prie, faites !

A ce moment, Alex n’avait pas mieux à faire que de prier pour que le véritable agent Dureau soit encore en enquête hors des bureaux.

- En revanche, à aucun moment je n’ai supposé ou laissé entendre que vous pouviez savoir où il se trouve à cet instant. Je cherche simplement à mieux le cerner, afin d’anticiper ses mouvement et, avec un peu de chance, le prendre de vitesse.
- A d’autres,  répondit-elle l’air de dire « me prends pas pour une conne ». Si Jack est à Londres vous espérez qu’il ait récemment pris contact avec moi pour le localiser.

Il n’eut d’autre choix que de se taire en attendant que la jeune femme passe son coup de téléphone. Tout en réfléchissant déjà à toute vitesse à la manière d’agir si sa couverture tombait à l’eau dans les secondes qui suivraient. Il n’avait pas vraiment envie de tuer cette jeune femme pour la seule faute d’avoir croisé un jour le chemin d’un outil dont il avait besoin.
avatar
Alexandrov Kalistarine

Messages : 47
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Kate Wase le Lun 12 Fév - 11:41

Kate rechercha le numéro du secrétariat du GIPN avec son téléphone et passa l’appel, s’exprimant tout à coup dans un français excellent, sans accent.

- Bonjour, un certain agent Dureau se trouve actuellement devant ma porte et me pose des questions à propos de l'implication de Jack Nacht dans un triple homicide. Pourriez me confirmer que ce monsieur est bien celui qu'il prétend, s’il vous plait ?

On la fit patienter un moment, jusqu’à lui fournir une réponse : il existait bel et bien un agent Dureau mais ce dernier se trouvait actuellement dans son bureau. On lui conseilla de ne surtout pas faire rentrer cet imposteur et on lui posa plusieurs questions pour s’assurer que la personne n’était pas agressive. Avait-elle besoin qu’on la mette en relation avec la police locale ?
Pendant toute la durée de la conversation, Kate veilla à conserver la même expression afin de ne pas signaler à son voisin qu’elle avait compris qu’il était un imposteur. Comme d’habitude, sa méfiance lui avait sauvé la mise. Restait maintenant à savoir comment elle allait se débarrasser de lui. Idéalement, lui claquer la porte au nez et fermer à clé avant qu’il n’ait le temps d’engager un rapport de force. S’il arrivait à entrer, qui sait ce qu’il pourrait lui faire ? Elle n’était certes pas dénuée de capacité mais dans cet univers ses pouvoirs étaient considérablement réduits. S’il était armé, elle ne pourrait peut-être pas faire face. Elle fit mine de bouger pendant la discussion, reculant un peu comme si c’était un réflexe conditionné par la conversation téléphonique… Puis attrapa fermement le battant de la porte et tenta de la fermer en y mettant toutes ses forces. A l’autre bout du fil, une voix s’inquiétait de ne soudain plus obtenir de réponse.
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 154
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Alexandrov Kalistarine le Sam 24 Fév - 19:45

Alex eut une certaine surprise lorsque la jeune femme se mit à s’exprimer dans un Français impeccable, bien meilleur que le sien propre. Et il devint méfiant à mesure que la conversation au téléphone durait. Bien qu’il comprenne lui aussi le français, elle ne faisait que répondre répondre à des questions par oui ou non, ou disait des choses pour le moins évasives. C’était couru d’avance, sa couverture était grillée. En même temps, un subterfuge aussi simpliste, et réutilisé  l’improviste, ne pouvait que tomber.

A son désarrois, il risquait de devoir la forcer un peu, elle aussi, pour en tirer les informations qu’il voulait. Puis soudainement, elle ferma la porte au nez d’Alex. Il se serait fait prendre par surprise s’il avait pensé sérieusement que son stratagème allait vraiment fonctionner mais il s’attendait à une réaction de genre (ça, des cris, ou même une bombe lacrymogène).

Il glissa donc son pied gauche dans la porte juste avant qu’elle ne claque pour l’empêcher de se fermer, grimaçant à cause de la douleur. Puis, stabilisant ses appuis, repoussa la porte d’un coup d’épaule, qui s’ouvrit en repoussant la jeune femme en arrière. Il en profita alors pour entrer dans l’appartement et referma derrière lui, en fermant le verrou. Il resta cependant près de la porte pour laisser du distance… diplomatique entre lui et la journaliste.

- Allons, du calme. Je ne vous veux aucun mal. Je désire seulement quelques informations.
avatar
Alexandrov Kalistarine

Messages : 47
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Kate Wase le Mer 28 Fév - 15:56

Hélas, la réaction de son interlocuteur était prévisible et elle ne fut pas assez rapide. Il parvint à bloquer la porte et la repoussa pour pénétrer dans l’appartement, refermant à clé derrière lui. Joie yeux s’attardant sur son buste, sa taille et ses chaussures, tous les endroits susceptibles de cacher une arme. Son téléphone était toujours là dans sa main et en marche mais elle n’était pas assez stupide pour le porter à son oreille.

-Je vous écoute, que voulez vous à Jack ? Demanda t-elle calmement, le regardant droit dans les yeux.
- Et bien, le retrouver, en somme, répondit Alex avec un sourire. Quand vous l’avez vu pour la dernière fois, dans quelles circonstances, ce qui pourrait bien le motiver à retourner sa veste, ce genre de choses. Voulez-vous bien raccrocher ce téléphone, s’il vous plait ? Ce serait plus agréable pour tout le monde.

Tout en parlant, Alex promena un regard distrait sur la pièce, un peu en désordre, son attention restant majoritairement fixée sur Kate pour éviter qu’elle ne le prenne par surprise. Elle obéit et raccrocha.

- A retourner sa veste ?

- Vous ignoriez ce détail ? Il a été chargé de retrouvé deux fugitifs, impliqués dans cette affaire de triple homicide dont je viens de vous parler. Mais la piste que j’ai suivi m’a permis d’établir qu’il les a effectivement retrouvé, et qu’il les a aidés à disparaître. Un revirement plutôt soudain que je ne parviens pas à expliquer. J’espérais que vous pourriez m’en apprendre plus.

Ce n’était donc pas sur le triple homicide que cet homme enquêtait mais sur Blanche-Neige et son compagnon. La question était : pour qui travaillait-il ? Visiblement pas pour les deux fugitifs…

- Ce n’est pas Jack qui vous intéresse mais ces deux “fugitifs”, je me trompe ?
- Très perspicace ! Un trait de personnalité fort appréciable, mais allons droit au but. Effectivement, je suis à la recherche des deux personnes que Jack était chargé de poursuivre. Et si l’un deux est un maître dans l’art du déguisement et du passer inaperçu, Jack en revanche laisse des traces plutôt visibles.

Attiré par un détail de la pièce, Alex commença à se déplacer vers la gauche, tout en veillant à ce que la jeune femme ne lui saute pas à la gorge. Il serait beaucoup plus propre de mener cette conversation de bout en bout sans qu’il n’ait à sortir une de ses armes.

Kate passa en revue les différentes personnes qui, à sa connaissance, pouvait en avoir après la princesse. Elle n’avait pas étudié le dossier Blanche-Neige à fond, elle n’avait donc pas tous les éléments en main. Cela dit, une femme était naturellement suspecte, cette même personne qui avait provoqué l’agression à Montpellier puis sur le ferry… un sourire amusé s’épanouit sur les lèvres de la belle alors qu’elle reculait légèrement pour garder une distance respectable pendant que l’homme se déplaçait vers la gauche..

-Vous travaillez pour la belle-mère.

Arrivé près d’un buffet, Alex de saisit de deux verres et d’une bouteille dont le contenu avait une belle couleur ambrée. Il versa du whisky dans les deux verres tout en répondant à Kate.

- Navré, mais je ne suis pas autorisé à vous révéler l’identité de mon employeur. Question de standing professionnel, comprenez-vous.

Il tendit un verre à Kate.

-Donc ! Voulez-vous bien éclairer ma lanterne, autant que faire se peut, après quoi je repasserais cette porte et vous n’entendrez plus jamais parler de moi.

Ce qui, en réalité, était fort peu probable. Cette Kate connaissait l’identité de Blanche ainsi que celle de sa marâtre, sans qu’il n’en ait fait mention, elle était donc profondément impliquée dans cette affaire. Beaucoup plus qu’il ne l’avait imaginé, à n’en pas douter. Étonnamment, le tuyau de Dean pouvait se révéler particulièrement riche. Mais Alex allait certainement devoir la tuer aussi s’il ne voulait pas laisser de témoins gênants derrière lui.

- L’enfant qui me sollicite la veille… aujourd’hui la belle-mère.

Le sourire de la journaliste s’élargit, elle semblait se retenir de rire. Elle leva la main et le verre de whisky se mit à flotter pour venir se poser tout naturellement dans sa paume.

- Et moi qui n’avait pas l’intention de m’engager dans ce conflit. Vous me faites revoir mes plans. Alors dites-moi mon cher, qu’êtes-vous donc, Légende ou natif de la Terre originelle ? Demanda t-elle dans un dialecte africain d’une tribu du sud est du continent. Par nature, les Légendes étaient capables de comprendre et de s’exprimer dans toutes les langues, s’il ne comprenait pas elle saurait d’office qu’il était natif de cette planète.
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 154
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Alexandrov Kalistarine le Mer 28 Fév - 18:33

Alex resta éberlué en voyant le verre qu’il tendait à la jeune femme quitter sa main de lui-même pour flotter tranquillement dans les airs jusqu’à elle. La journaliste, vague connaissance de Jack qu’il n’était venu interroger que par acquis de conscience pour remplir sa mission, était aussi une Légende ! Aussitôt, les questions habituelles se mirent à tourner dans sa tête : qui était-elle ? De quel univers venait-elle ? Et surtout, quelles étaient ses capacités et comment pourrait-il en tirer profit ?

Après quelques secondes de stupeur, il se reprit, pour se rendre compte qu’elle venait de lui parler dans une langue qu’il ne comprenait pas. Pire, qu’il ne reconnaissait pas. En homme d’affaire habitué à traiter partout dans le monde, il était capable, en plus des trois langues qu’il parlait couramment et des trois autres dont il avait une pratique élémentaire, d’identifier les langues des principales puissances du monde, même s’il ne les comprenait pas. Et celle-ci ne s’approchait d’aucune d’entre elles, même approximativement.

En bon maître de poker face, il laissa son incompréhension transparaître sur son visage, ce qui était un bon moyen d’effacer l’air de surprise qu’il avait probablement affiché au moment du petit tour de magie auquel il venait d’assister. Il avait pourtant déjà vu bien des choses plus extraordinaires, même ici sur Terre, mais là il ne s’y attendait vraiment pas du tout.

Dans l’incapacité de comprendre ce que venait de lui dire Kate, l’étrangeté du dialecte avait même masqué à ses oreilles l'intonation de questionnement, aussi tenta-t-il de poursuivre la conversation comme si cette intervention n’avait pas eu lieu, tout en servant un regard interrogateur à son interlocutrice.

- Voilà une sacrée surprise que vous me servez là ! J’ai bien fait de venir vérifier cette piste finalement, ce n’était pas du temps perdu.

Il s’interrompit deux secondes pour boire une gorgée de whisky. Et se laisser le temps réfléchir à la marche à suivre au regarde de cette nouvelle donnée. Dans d’autres circonstances, il aurait pu se dire qu’il avait eu de la chance de tomber ainsi sur une Légende, presque par hasard, et il aurait pu la considérer simplement comme un autre personnage potentiellement exploitable. Mais ce n’était pas le cas. Presque par hasard, il était tombé sur une Légende impliquée dans son affaire, et pas de façon superficielle. Il devait donc considérer cette donnée en la recadrant dans le tableau d’ensemble, qui ne cessait de s’élargir à mesure que les choses se connectent entre elles.

- J’imagine donc que Kate Wase n’est qu’une identité d’emprunt. Certes, bien plus pertinente que l’agent Dureau, mais tout de même. Seulement… lorsque j’ai fait des recherches sur vous, ce n’était pas comme pour mes deux cibles. Vous avez une identité bien réelle ici, et tous les papiers qui l’attestent depuis le bulletin de naissance, c’est assez surprenant. Puis-je me permettre de vous demander ce qui est arrivé à la véritable Mlle Wase ?
avatar
Alexandrov Kalistarine

Messages : 47
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Kate Wase le Sam 14 Avr - 14:17

“Humain”, songea Kate en constatant que son interlocuteur ne comprenait pas sa question. La méchante reine employait donc des humains… combien en avait-elle mit au secret ? Que leur promettait-elle en échange de leur service ? Argent, pouvoir, magie ? L’enchanteresse étudia l’inconnu avec une curiosité non feinte, se demandant quel genre d’homme elle avait en face d’elle. Il semblait à la fois surpris et enthousiaste en découvrant ses pouvoirs mais il n’avait pas l’air d’avoir peur, ce qui dénotait d’une certaine habitude. A combien de Légendes s’était-il déjà confronté auparavant ?

La “jeune” femme afficha un sourire amusé en écoutant la question qu’il lui posait. Ses souvenirs la ramenèrent une vingtaine d’années en arrière alors qu’elle avait capturé cette fillette qui avait eu la bêtise de fuguer. Elle aurait pu choisir n’importe qui d’autre mais Gabriel lui avait donné ce nom et pas un autre. Ce n’était pas plus mal au final : la véritable Kate était issue d’une famille riche, noble et puissante, elle n’aurait pu rêver mieux dans un régime de  monarchie absolue. Et puis, la nature rebelle de l’adolescente collait bien à la sienne, il n’avait donc été difficile de se fondre dans le personnage.

Cela dit, cet étranger n’avait pas besoin de le savoir. Elle lui retourna un sourire, ses yeux exprimant cet air moqueur qui ne la quittait jamais.

-Vous prenez la question à l’envers très cher, il faudrait plutôt vous demander depuis combien d’années je me trouve sur cette planète. Certaines choses n’ont de valeurs que si elles mettent du temps à maturer, n’est-ce pas ? Mais je comprends votre manière de penser, notre perception du temps est naturellement liée à notre espérance de vie ; trente ans, c’est long pour un humain.  

Elle marqua une légère pause avant de reprendre.

-Et si vous me parliez un peu de vous… comment vous faites vous appeler ?
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 154
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Alexandrov Kalistarine le Mer 23 Mai - 8:50

Pas de réponse à sa question, donc. Cela ne le surprenait guère. Pour la jeune (ou pas ?) femme, il n’était un intrus sur son territoire qui venait la déranger en lui posant des questions plutôt personnelles. Et le fait qu’elle soit elle-même une intruse dans ce monde ne devait pas peser lourd pour elle. Elle venait tout de même de lui indiquer qu’elle était le genre de créature à vivre bien plus longtemps qu’un humain ordinaire, et qu’elle l’avait déjà fait, à vrai dire. Probablement très puissante. Elle respirait cette assurance et ce port de tête de qui n’a pas l’habitude de rencontrer son égal et moins encore quelqu’un de supérieur.

Tout au contraire d’Alexandrov qui, depuis qu’il avait pris conscience de ces réalités alternatives, ne faisait que naviguer dans des eaux dangereuses dont chaque habitant pourrait le happer à l’envie pour en faire son repas. Heureusement qu’ils étaient affaibli sur Terre, et il ne s’aventurait jamais dans les autres mondes sans un équipement complet et au moins deux plans de retraite.

- Vous pouvez m’appeler David. Vous pensez bien que je ne peux vous donner mon patronyme usuel, pour les mêmes raisons de discrétion que j’évoquais plus tôt. J’imagine que vous ne me direz pas simplement qui vous êtes, d’où vous venez ou pourquoi vous êtes ici. Du moins pas gratuitement, aussi je vous…

Alex fut interrompu par une petite sonnerie venant de sa montre. Il venait de recevoir un message de la pirate qu’il avait engagée. Très efficace. Elle avait obtenu les infos qu’il recherchait et retrouvé la piste de ses deux cibles.

- Je suis navré, mais des affaires m’appellent ailleurs, et je me vois donc dans l’obligation d’aller à l’essentiel : voulez-vous bien me dire ce que vous savez concernant mes deux fugitifs ? Si vous les avez rencontrés, où et quand ? Pour quelle raison, quels sont leurs intentions, etc. En échange, je m'abstiendrais de mentionner notre entrevue dans le rapport que mon employeur ne manquera pas d’exiger, et votre existence demeurera un secret.
avatar
Alexandrov Kalistarine

Messages : 47
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Kate Wase le Jeu 24 Mai - 16:07

Kate regarda Alexander quelques instants, les lèvres pincées, avant d’éclater de rire.

-Bien sûr, je ne voudrai surtout pas que cette fillette Utopienne apprenne mon existence. Quel drame ce serait !

Cette rencontre perturbait ses plans de vengeance vis à vis du Joker. Devait-elle repousser son voyage aux Etats-Unis pour retourner aux Terres Enchantées ?
Si jusqu’à présent elle avait décidé de rester en retrait vis à vis de la guerre qui se jouait entre l’héroïne du conte de fée et son antagoniste, ses différentes rencontres avec des acteurs liés à cette affaire, humains comme légendaires, commençait à lui faire réaliser les répercussions que pourrait avoir la résolution du conflit.
Si la méchante reine l’emportait, Utopia renforcerait considérablement son pouvoir sur Terre et avec James Moriarty qui avait disparu, Kate n’aurait pas de moyen de regard sur les activités secrètes de l’organisation. D’un autre côté, la princesse incarnait un espoir de changement et un vent rafraîchissant pour de nombreux univers. La soutenir affaiblirait la position de la géante Uto^pia et permettrait peut-être de construire une nouvelle forme d’alliance entre différents univers. Laquelle des deux femmes seraient la plus facile à manipuler : la jeune princesse déterminée ou la méchante reine rongée par la cupidité ? Dans tous les cas, elle ne perdait rien à se rendre sur place pour observer les évènements et qui sait, faire pencher la balance en faveur de l’une ou de l’autre ?

-Bien, vous avez gagné. Je suis curieuse de voir les aboutissants de ce conflit, je vais donc vous accompagner jusqu’au portail que la princesse a récemment franchi et vous aider à le traverser.
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 154
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Alexandrov Kalistarine le Ven 25 Mai - 17:56

Une fois de plus, Alex fit face à une réaction inattendue lorsque la jeune femme -- peut-être pas si jeune -- éclata de rire à l'énoncé de sa proposition. La remarque ironique qui suivit en disait sacrément long. Qui était donc cette femme pour considérer ainsi l’une des personnes les plus puissantes du monde comme quantité négligeable ?

Une fillette ? Sérieusement ?

Puis, lorsqu'elle lui proposa carrément de la conduire au portail qu’avait emprunté Blanche, il resta coi un instant, incapable cette fois-ci de dissimuler sa stupeur. C’était beaucoup trop facile, il devait forcément y avoir un piège. Mais la jeune (ou pas) femme semblait beaucoup s’amuser de la situation, et la considérer comme un simple divertissement entre deux phases d’ennui. C’était beaucoup trop louche.

Cette affaire la touchait probablement bien plus qu’elle ne laissait paraître, c’était même certain. Si vraiment elle en savait autant, alors elle n’avait nul besoin de le conduire à son objectif pour aller assister à ces évènements, et elle se doutait bien qu’il la gênerait autant qu’elle le gênerait si jamais quelque chose de “confidentiel” finissait par arriver. Qu’est-ce qu’elle mijotait ? Elle avait forcément quelque chose en tête, et elle venait juste d’intégrer Alex à ses plans. Et tant qu’il ne savait quels plans et dans quelle mesure elle l’y avait inséré, il détesterait ça.

- Voilà qui est très surprenant, je ne vous le cache pas, dit-il dans l’expectative. Et très généreux de votre part. Ce serait avec plaisir, mais si elle a changé de monde, alors je dois boucler quelques affaires en suspens avant d’en faire autant. Donnez-moi la localisation du portail et je devrais pouvoir me débrouiller pour le traverser par mes propres moyens.

Il préférait surtout éviter de rendre où que ce soit en compagnie d’une personne inconnue qui usurpait une identité depuis probablement des années et qui cherchait à l’y entraîner sans qu’il ne sache pourquoi. Et si vraiment il y était contraint, il préférait d’abord prendre un minimum de précautions.

- Ou alors, si vous tenez absolument à m’y accompagner, je m’y rendrais dans deux jours.


Le temps pour lui de faire quelques recherches approfondies sur la vie usurpée de Kate et de préparer le terrain. Il ne comptais pas non plus quitter la Terre sans un minimum d’équipement, et celui-ci se trouvait en un lieu où il était absolument proscrit d’emmener qui que ce soit.

-Bien, rendez-vous ici à 10h dans deux jours dans ce cas, répondit-elle sans se soucier des tentatives de son voisin pour lui soutirer les coordonnées du portail.

- Entendu. Au fait, comment se nomme le monde où ils sont allés ?

Kate le gratifia d’un sourire avant de lui répondre :

-A dans deux jours, David.

Alex leva les yeux au ciel.

- Les vieux et leurs secrets !

Sur ce, il prit congé, continuant à se demander ce qu’elle pouvait bien lui vouloir, et se hâta de réserver un vol pour rentrer à son repaire. Il allait devoir effectuer ses recherches dans l’avion. En épluchant la vie de Kate, il saurait peut-être déterminer à quel moment elle s’était faite avoir pour offrir sa vie à cette femme.

Arrivé chez lui, il s’assura que son équipement était complet. En plus des précieux gadgets récupérés auprès de Légendes… malchanceuses, il disposait d’un peu d’équipement conventionnel récupéré dans les fameux surplus militaires russes et américains ou auprès de services de police peu scrupuleux. Le gilet pare-balle notamment pourrait s’avérer utile même face à d’autres types de projectiles que des armes à feu, de même que son long manteau de cuir ignifugé qui vint remplacer son costume habituel par-dessus une tenue beaucoup adaptée à une activité physique intensive et discrète. Son arsenal habituel s'agrémenta de quelques grenades et grenades aveuglantes et ses accessoire de quelques outils nécessaires à la survie en tous milieux : outils de crochetage, collets, rations militaires (immondes à manger, mais très énergétiques pour peu de place), briquet, auxquels il ajouta une corde et un grappin. Tout ceci portait l’ensemble de son équipement à la limite de la contenance de son sac-sans-fond, et il fut obligé de renoncer à emporter une arme supplémentaire (un fusil à canon scié), de toute façon, le sonic gun et le pistolet devraient suffire. Incapable de résoudre à laisser le Flybot derrière lui, il fut obligé de renoncer également aux grenades pour pouvoir emporter un kit de pharmacopée (quelques échantillons d’antibio, sérum, morphine, adrénaline, etc, de la chimie pour tous les usages). Il parvint tout de même à conserver une flash grenade.

Sur le vol de retour vers Londres, il envoya un rapport intermédiaire à Catherine, lui indiquant qu’il avait retrouvé la piste de blanche et qu’il s’apprêtait à la suivre au-delà d’un portail. Par pure conscience professionnelle, il avait imaginé une solution toute simple pour indiquer à son employeuse l’emplacement de ce portail : dès 10h, sa montre enverrait à son serveur le suivi de sa localisation GPS en temps réel et, dès que la connexion serait interrompue, un nouveau message serait envoyé pour transmettre ces données de localisation, indiquant précisément l’endroit d’où il quitterait la Terre.
avatar
Alexandrov Kalistarine

Messages : 47
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos papiers, m'sieur ! [Alexander]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum