[Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Aller en bas

[Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Maitre du jeu le Mar 10 Juil - 19:50

Rp précédent : http://sempiternel.forumactif.org/t179-conte-au-chateau

Timeline : Une journée après l’arrivée de Emilie et Herbert dans les Terres Enchantés soit le 24 octobre 2058.

Contexte  général


   Proche de la forêt où se trouve actuellement Herbert et Emilie, dans le royaume d’Almaran, se trouve la ville de Bascon qui ne manque pas d’attirer l’attention. En effet, depuis quelques temps, celle-ci a vue ses défenses s’améliorer, les nombres de gardes augmenter de manière exceptionnelle sur les murailles et en patrouille dans la cité et à l’extérieur, des ordres de marche des armées y sont déclarés, bref tout porte à croire que l’endroit est une véritable forteresse.
De nombreuses personnes tentent d’entrer dans la ville mais les gardes y maintiennent un contrôle afin d’endiguer au maximum le flux des espions ou des assassins. Bien entendu, celui-ci n’est pas arrêté pour autant et on peut croiser, au détour de certaines sombres ruelles, des personnes peu scrupuleuses de la vie d’autrui. De plus la ville est assaillie de réfugiés cherchant à fuir la guerre, ne trouvant pas forcément de logement et obligé de dormir à même les pavés ou parfois même à l’extérieur de la ville.
L’ambiance est donc relativement tendue, les gardes sont constamment sur les dents à cause des voleurs qui sévissent dans la ville et dans les campagnes environnantes, n’hésitant pas à se servir de leurs armes. Certains habitants semblent inquiets de l’avenir du royaume, surtout depuis que des bardes chantent l’avancée du front de la guerre opposant Lystera avec la coalition des royaumes d’Everis, Almaran, Athelmorel.
Pour ne pas arranger les choses, un vieillard clame, à qui veut bien l’écouter, avoir aperçus un très grand loup dans la forêt, bien plus grand que les loups normaux. Rumeur d’une personne paranoïaque ou vérité glaçante ?


Votre situation


En entrant dans le château, vous découvrez quelques statut en pierre d’hommes armés très réalistes dans la cour ainsi que des morceaux de sols et de murs noirs, comme s’ils avaient été brûlés par quelque chose de très gros.
Après une fouille du château, vous vous rendez compte qu’il est désespérément vide. Aucun signe de vie. En fouillant les pièces et le contenu des placards, vous réussissez à dénicher quelques couvertures, de l’argenterie, des vêtements, du maquillage, des draps, coussins, piécettes de cuivre et… une carte de la région où se trouve, marquée d’une croix, la ville de Bascon. Une note froissée accompagne la carte :

“Cible prioritaire  : B-N L. Assurez vous d'exécuter les ordres dans 4 jours. Le paiement convenu se fera à l’annonce de sa mort.”  

Il est clair que la ville est au centre de l’attention mais pour savoir la raison, vous décidez d’entreprendre le voyage qui vous prendra une petite journée. A vous de choisir ce que vous ferez de l’information importante dont vous disposez.

Vous pouvez emporter des affaires, il faudra faire une liste de votre équipement dans votre premier post.

   Vous arrivez enfin à proximité de quelques fermes se trouvant sur les Terres de Bascon. L’occasion, peut-être, de trouver des vêtements pour cacher l’apparence Herbert si vous n’en avez pas emporté au château. Quelques personnes se trouvent dans les champs, principalement des femmes ou des hommes âgés. Si vous rapprochez de la ville, vous trouverez, après plusieurs kilomètres de marche, d’autres habitations plus solides et rapprochées disposées autour des remparts. Partout, des soldats patrouilles, les gens arborent des mines inquiètes. Aux portes des fortifications, des gardes contrôlent les passages, si vous voulez entrer, vous serez certainement interpellé.


Que faites vous ?

(Vous avez la possibilité de faire un google doc’ pour faciliter les dialogues entre vos personnages ou les interactions avec vos PNJs.)
avatar
Maitre du jeu

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Lun 23 Juil - 9:19

Emily Kazakura


Herbert signifia donc à la jeune fille qu'il était désormais inutile de se dissimuler. Elle avait un doute à ce sujet. La possibilité de l'existence de promeneurs pouvant l'apercevoir entre deux arbres au tréfonds des bois ne justifiait pas d'abandonner toute prudence pour débouler comme ça au milieu des gens. Enfin bon, c'était le problème d'Herbert après tout.

Cependant... Désert ? Pourquoi un tel château serait-il désert ? Il n'avait pourtant pas l'air à l'abandon. Ou du moins pas depuis assez longtemps pour que le manque d'entretien devienne visible de l'extérieur. Il pénétrèrent donc dans la cours du château, avec une prudence toute relative.

Les statues de pierre incroyablement réalistes, beaucoup arborant arborant des poses ou des expressions dérangeantes, qui seules peuplaient les lieux rendaient l'atmosphère quelque peu lugubre. Il ne manquait qu'un crépuscule bien orangé ou un bon petit orage pour y planter un décors de film d'horreur. Emily suivit Herbert qui avait pris la tête et regarda un peu partout autour d'elle. Elle n'était pas du genre à stresser ou s'effrayer facilement, mais elle se sentait pourtant un peu soulagée de sentir le poids de son sabre à son côté, prêt à être dégainé, plutôt que dans sa boîte de rangement.

Ils s'avancèrent au milieu des statues. Il avait aussi, ici et là, des traces noires, comme si la pierre était noircie de brûlure. Rien de très rassurant. Mais quoi qu'il se soit passé ici, à en croire Herbert et ses sens affûtés de prédateur, c'était loin à présent.

Se rassérénant, Emily pressa le pas pour grimper le grand escalier qui menait au hall principal du château. Cet endroit respirait à la fois la splendeur et la robustesse, bien que tout cela appartienne au passé à présent. La jeune fille se sentit poussée par sa fibre exploratrice et commença à grimper le double escalier arqué qui menait aux étages de la bâtisse. Elle n'avait plus jamais été effrayée par les histoires de fantômes et les maisons hantées depuis qu'elle avait découvert et apprivoisé sa faculté de franchir les portails.

- Je vais voir en haut, dit-elle à Herbert avec entrain.

Elle voulait trouver la plus haute tour du château et se tenir à son sommet pour embrasser d'un regard toute la région environnante.


Dernière édition par Emily Kazakura le Mar 7 Aoû - 14:26, édité 1 fois
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Mer 25 Juil - 5:38

Traverser cette galerie du pire sculpteur du monde ou pour le moins du sculpteur le plus malsain qui soit ! Personnellement je commençais à m'interroger : il me semblait que les attitudes de ces statues étaient bien trop expressives pour avoir été posées par des modèles volontaires, ça me faisait plus penser à ces récits mythologiques sur la gorgone Meduse ou les récits de chevalerie parlant des basiliks. Les traces de brûlures pourrais bien provenir d'un dragon à ce compte-là ! Ma camarade suggéra qu'on se sépare, vu la superficie du château, c'était loin d'être une idée folle ! Moi je voulais fouiller les pièces du rez-de-chaussée, puis les appartements et autres dépendances. Le goût des hauteurs ne me contrariait pas au contraire, ainsi elle aurait une bonne idée de la superficie du territoire et de la présence d'un village ou d'une ville proche !

" C'est parfait ! Moi je visiterais ici d'abord puis je remonterais dans les autres étages, faites attention à vous ! Il n'y a peut-être personne d'humain, mais un rat qu'il soit de taille courante ou de celle d'un cheval, l'odeur est la même ! Quand vous serez sur le haut d'une tour ou sur le mur d'enceinte, essayez de prendre des repères sur la zone et trouvez-nous un village ou une ville. Bonne chance moi je vais accomplir mon travail favori : fouiller des pièces abandonnées !"

Alors je suis parti dans les couloirs : j'ai visité une cuisine digne d'un palais, hélas une grande partie des aliments était hors consommation, enfin pour un humain, moi, la viande un peu faisandée j'aimes assez. Je dois avouer que par gourmandise je fis un sort à un bout de côte de boeuf enrichi aux vers de mouche ! Jd e trouvais un séchoir à jambons, et trouvais un bon jambon bien sec qui avait bien vieilli. Si Emily n'était pas de cette race humaine qui ne jurait que par le végétarisme comme le XXIème siècle en contient, elle pourrait se nourrir correctement. Pour moi deux ou trois os à moelle issu de bons et vaillants bovidés feraient mon bonheur. Plus loin je trouvais de l'argenterie, j'évitais d'y toucher mais je pris note que cela ferait bien notre affaire pour pouvoir faire du troc ou même recevoir de la monnaie du lieu, je n'aimes pas l'idée du vol mais bon, avait-on le choix ? Dans des tiroirs je ramassais des pièces de cuivre, pas grand chose mais une petite poignée. 

Je tombais sur un bureau mais les indices que j'aurais pu trouver étaient trop différents de notre monde pour me donner un quelconque renseignement utile. Le rez-de-chaussée étant peu parlant je suis monter au premier, là c'était des chambres et d'autres salles de vie, dont une superbe bibliothèque. Dans les chambres je trouvais des garde-robes assez fournies, les affaires sentaient un peu le renfermé et le moisi, les mites avaient décrétées ces vêtements comme des lieux de restauration mais en triant dans toutes les armoires je trouvais de quoi me camoufler (un pantalon noir un peu ample pour faire illusion sur mes jambes plutôt fines, une chemise bouffante rouge avec un large col, une veste de laine matelassée bleu nuit et enfin une cape à grand col et capuche en cuir de couleur beige, des draps déchirés en bandelettes pour entourer mes pattes, et ainsi je pourrais toujours inventer une histoires d'accident ou d'attaque de créature sauvage pour expliquer éventuellement mon absence et de souliers et de pieds humains. Un chapeau à large bords et un grand foulard, compléteront l'ensemble ! Rouge le foulatd et noir le chapeau avec une plume blanche), Emily était assez grande pour se choisir ses propres déguisements, aussi je me portais vers la bibliothèque.

Il est toujours plaisant d'entrer dans une pièce où vous êtes accueillit par la grandeur du génie littéraire. Hélas ma curiosité fut déçu : les ouvrages étaient écrits dans des langues qui m'étaient inconnues et parfois même dans des styles d'écritures inédits pour moi ! Tant d'ouvrages et si peu à lire ! Je fis le tour de la pièce assez tristement car même les messages ou lettres laissées sur place, m'étaient illisibles ! Puis je suis tombé sur un mot et une carte rédigés dans une langue connue de moi et sûrement d'Emily quand je lui montrerais, sur la carte on voyait le château et la route menant à un endroit nommé Bascon, le message parlait de meurtre commandité sur un ou une BNL, qui que ce soit. Enfin c'était une piste ! Notre prochaine étape serait donc Bascon ! Je prit deux sacs dans l'un je fourrais deux ou trois livres pour échange ou traduction selon l'occasion. Des morceaux du draps qui m'avais servit de bandages et qui serviront donc pour un usage identique à l'occasion. De la corde, de l'eau dans des outres et le jambon dans un torchon propre, dans l'autre je mis mes os dans leur torchon, des outils de serrurerie récupérés dans un atelier de forgeron et de quoi allumer et faire un feu. Deux couvertures de laines pour Emily et moi roulées en boudin en travers des sacs. Un baudrier avec une épée bâtarde, passé en travers de la poitrine. Avec mon propre équipement de départ (sac à dos avec nourriture pour une semaine, carnet et crayon de bois, canne-épée et mon nécessaire à enquêtes avec ses poudres révélatrices, mes pinces à épiler, mes sachets de recueil d'indices et les étiquettes à coller dessus et ma loupe), je me trouvais fin prêt pour visiter Bascon ! Puis je grimpais au sommet du château en cherchant Emily :

" Emily regardez ce que j'ai trouvé ! On dirait que d'autres voyageurs sont venus ici et pas des mieux intentionnés !"

J'avais la main levée tenant le mot et la carte, mon nouvel accoutrement la surprendra tout autant voire plus que ces papiers !

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Mer 25 Juil - 9:48

Emily Kazakura


En dépit de ses ambition d'exploration de mondes parallèles, le sens de l'orientation n'était pas le fort d'Emily. Elle supposait naïvement qu'en montant les escaliers, elle finirait par arriver au faîte de l'immense bâtisse. Seulement ce n'était pas aussi simple, et arrivée au fond du cul-de-sac que constituait le sommet d'une tour de hauteur modeste, elle dut revenir sur ses pas pour remonter ailleurs. Heureusement qu'elle avait de bonnes jambes.

Mais cette escapade un peu hasardeuse ne lui déplaisait pas, au contraire. Elle trouvait agréable ce sentiment d'avancer au gré de ses envie et de découvrir, au détour de chaque couloir, ce qui était jusque là lui était inconnu.

Ce château n'était pas à l'abandon depuis très longtemps, et il en émanait encore vivement cette même impression de faste et de robustesse, selon qu'on visitait les chambres des invités et de la cours ou la caserne des soldats. Les meubles étaient d'authentiques produits de l'artisanat en solide bois de chênes, robustes et stables sur leurs pieds épais, mais aux sculptures décoratives sophistiquées. Les quelques livres qu'elle put trouver étaient décorés d'enluminures comme aux temps anciens de la Terre, sauf que ceux-là semblaient presque neufs, et leur phrasé paraissait archaïque bien qu'elle n'ait aucun mal à les comprendre.

Au bout d'un moment, après avoir longé quelque chemin de ronde et parcouru moult couloirs, elle finit par déboucher, en haut d'un interminable escalier en colimaçon, au sommet de la plus haute tour du château, la vive lumière du jour l'éblouissant un instant après l'obscurité de la montée sans fenêtres. Et alors se révéla à elle ce qu'elle recherchait : une vue imprenable sur toute le région alentours.

Le terrain était légèrement vallonné, alternant les terres cultivées ou en friche avec des forêts de densités variées de chênes, de bouleaux, de hêtres, de frênes, de tilleuls, et d'autres essences  encore. Par chance, le temps était clément et le ciel dégagé, le regard portait donc très loin. Elle aperçut quelques villages ici ou là dans la campagne et vit également une route qui partait du château et qui courrait à travers champs et forêts jusqu'à ce qui ressemblait à une ville importante juste à la limite de l'horizon.

La jeune fille se tenait debout au plus haut de la bâtisse, les cheveux au vent, appuyée sur le parapet en créneaux, quand la voix d'Herbert l'arracha à sa contemplation. En retournant, elle eut la surprise de le voir dans un accoutrement local et se moqua gentiment de lui. Mais finalement, ce n'était pas plus étrange que de le voir en costume élégant, il restait un loup habillé. Elle prit alors le bout de papier pour lire ce qui y était inscrit et la magie du moment s'évanouit.

- Un assassinat commandité ?! Dit-elle mi-figue mi-raisin entre l'étonnement et la déception.

Ce monde semblait pourtant si beau, si majestueux, pensa-t-elle en portant à nouveau son regard sur l'horizon, mais même ici fleurissaient de noirs desseins. Puis elle réfléchit un instant.

- Si vous voulez mon avis, ce B-N L ne risque pas grand chose. L'assassin doit être bien incompétent pour avoir bêtement laissé trainer cette note n'importe où. Mais il faudrait peut-être le prévenir, au cas où.

Seulement comment faire ? Pas de nom complet signifiait que ces initiales étaient suffisantes à l'assassin pour l'identifier, qui devait donc être au courant des détails par un autre biais.

- Mais on a aucune chance de le trouver juste avec ça, c'est peine perdue.


De plus, qui était-elle pour se mêler d'une telle affaire ? Une simple jeune fille anonyme, une touriste en vadrouille, n'avait pas à se confronter à une affaire d'assassinat. Et ses années de pratique martiale ne lui suffiraient probablement pas à s'en sortir face à un assassin professionnel.

Elle voulais juste explorer les mondes des portails, pourquoi avait-il fallu qu'Herbert tombe sur cette note ?


Dernière édition par Emily Kazakura le Mer 26 Sep - 17:32, édité 2 fois
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Flora le Ven 27 Juil - 19:48

  • Flora, the little fairy

Perdue, déroutée, Flora avançait, boitant légèrement à cause de ses roulés-boulés du à son passage dans… qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Elle se posa sur une pierre et soupira, regardant sa cheville quelque peu gonflée. La douleur était encore intense mais beaucoup moins qu’il y avait dix bonnes minutes, lorsqu’elle était tombée.
Elle regarda ses vêtements un peu plus en détail. Son pantalon et son haut avaient pas mal morflés avec les ronces et l’apparition de quelques attributs quelque peu déroutant pour la jeune fille. Des ailes blanches, bleues et noires étaient dressées dans son dos. La douleur lui avait occupé l’esprit mais de se poser ainsi et de les voir un peu plus de part et d’autre d’elle rendait tout ceci, infiniment plus réaliste.
C’était en parti à cause de ses ailes que le haut de Flora ne cachait presque plus rien de la jeune fille. Il lui faudrait trouver rapidement autre chose à se mettre sur le dos. Soupirant, la jeune fille entoura sa cheville de ses mains, désirant que la douleur s’arrête. Il semblait étrange que cela se fasse mais une lumière émana des mains de Flora. Cette dernière qui avait les yeux fermés ne s’en rendit absolument pas compte.
Lorsqu’elle posa ses pieds à terre, la douleur au niveau de sa cheville était presque inexistante. La petite fée, surprise cilla et regarda ses ailes se dire que cela venait d’elles et non d’elle-même. Aussi elle les fit bouger un peu. Ouvertes, fermées, ouvertes, fermées. Haut… Bas… Encore en haut, puis en bas. Elle commençait à comprendre comment ses ailes fonctionnaient mais qu’en serait-il de la mise en pratique ? Flora prit de l’élan, s’élança dans les airs… et retomba sur le sol comme un sac. Elle se releva en se frottant le flanc et entreprit d’avancer de manière plus terrestre mais aussi plus sécurisée.
Après avoir marché un temps qui lui sembla interminable, la jeune fille arriva non-loin d’un espèce de château. Enfin un lieu où elle pourrait se reposer, demander un peu d’eau et de nourriture et peut-être même des habits. Ceux qu’elle avait, étaient en lambeaux et commençaient à laisser apparaître sa poitrine, son ventre, ses épaules, une grosse partie de son dos et ses jambes.

L’espoir revenant, la fée courut en direction du château. Arrivée à sa muraille, Flora trouva un petit passage par lequel passer et s’y glissa. Elle passa le haut du corps, puis le ventre et… aoutch ! Coincée. Elle bougea doucement le bassin, ondulant entre la pierre. Une substance aqueuse se forma autour de son bassin et ses cuisses facilitant le passage jusqu’à ce qu’elle se retrouve complètement passée de l’autre côté. La brune se redressa sans faire attention et commença à courir à l’intérieur des remparts, cherchant des gens.
Mais elle ne trouva que des sculptures très réalistes de personnes. Émerveillée par tant de savoir faire, Flora s’approcha de l’une d’elle et passa ses mains sur le visage de pierre de cette dernière. Les détails étaient époustouflants. La gamine imagina de la couleur sur la peau, les cheveux, les habits et elle se dit que cette femme de pierre pourrait presque être réelle.
Elle reprit son chemin cherchant toujours quelqu’un qui pourrait l’aider. Mais l’endroit semblait désert. Elle n’était pas encore dans le château. Aussi se contenta-t-elle de s’allonger dans l’herbe folle. Elle était fraîche, ça faisait du bien et elle finit par s’endormir.

Ce fut un
« Emily regardez ce que j'ai trouvé ! On dirait que d'autres voyageurs sont venus ici et pas des mieux intentionnés ! » qui la réveilla dans un sursaut, apeurée. Elle regarda autour d’elle avant de se lever rapidement et elle s’approcha de la source du bruit, prudente. Pas question de se retrouver à nouveau dans une cellule miteuse.
Elle se laissa guidée par la voix qui résonnait contre la pierre et semblait provenir de l’intérieur du château. La jeune fille y entra à pas de loup et regarda autour d’elle. Cela semblait provenir des étages. Elle monta donc sur demie-pointe et aperçut une grande bête blanche habillée.Il semblait parler avec quelqu’un. Mais de quoi ? Arrivée en plein milieu de leur conversation, la jeune fille ne comprenait pas.
Elle recula pour redescendre. Vu la grandeur de la bête, elle ne ferait pas le poids mais en se retournant elle se prit les pieds dans une statue de pierre et s’effondra en avant. Elle tenta de se rattraper à la tapisserie la plus proche entraînant une chute en chaîne. La tapisserie se décrocha et tomba sur elle. La barre qui tenait la tapisserie tomba elle aussi et fit un boucan du diable sur la pierre. Le poids de ce qu’elle supportait empêcha à Flora de se relever et la plaquait au sol. Prise au piège sous une tapisserie…

  • At the world and beyond
avatar
Flora
Sujet FR-0013

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Jeu 2 Aoû - 20:23

La note ne mit pas Emily en joie, je dirais, au risque de me tromper, que l’idée de devoir affronter un criminel, un tueur à gages en réalité, ne l’enchantait guère. Elle prit comme argument le fait de l’impossibilité pour nous de retrouver tant la victime désignée que le tueur supposé. Je ne pouvais pas lui donner tort : en effet on partait vers l’inconnu mais il y avait deux ou trois petits avantages en notre possession, premièrement, bien que légère, il restait une odeur identifiable pour mon flair, ensuite la carte et la note nous renseignaient grandement sur celui ou celle que nous devrions chercher et je l’expliquais à Emily en même temps que mes oreilles et mon nez m’informèrent d’un changement :


” Je suis détective ! Chasser des criminels c’est mon lot quotidien ! Il reste assez de l’odeur du personnage qui a oublié cette note pour que je le retrouve. Et ensuite cette note nous informe beaucoup, tout comme cette carte : le tueur à gages est un voyageur comme nous ! Il ou elle n’est pas vraiment dans son élément donc pour se cacher il ou elle aura du mal dans un territoire inconnu. Ensuite BNL, suppose que le tueur connaît bien sa cible, on peut penser que cette dernière est plus en fuite, donc voyageuse comme nous, qu’une habitante de cette ville, Bascon ! Donc on recherche un homme ou une femme qui essaie de rester discrète tout en étant totalement dans l'improvisation et un homme ou une femme qui semble sur la défensive mais doit s’intégrer mieux car ici depuis un moment. Là-aussi, certains détails trahissent le récent migrant en phase de transition et puis Bascon ou une autre ville, c’est pareil non ?”


Je n’eu pas le temps de savoir si Emily était convaincu de prendre le risque d’aller à Bascon, car soudain j’entends une cavalcade puis un bruit de chute et un léger cri de surprise ou de douleur. Je descend les marches avec précipitation et un peu de colère contre ma suffisance : tout à ma découverte, j’ai cru à un simple visiteur qui nous aurait suivi, sans danger pour nous, mais j’avais oublié la force de la peur et du fort esprit agressif que peut avoir une foule effrayée. Donc il fallait impérativement rattrapper le fuyard ! Je trouvais une pierre puis une tenture au sol et les preuves de la fuite de quelqu’un. Il y avait aussi cette odeur de fleurs, un parfum qui avait quelque chose de familier.


Je fini par tomber sur une forme enroulée sous une tapisserie. J'appelais Emily pour qu’elle m’aide à calmer celui qui se cachait sous la lourde tenture. Je m’enroule le foulard sur le faciès, enfonce un peu plus mon chapeau à larges bord sur mes yeux et rabat la capuche de mon manteau/cape. Je vérifiais dans un miroir que mon visage était bien dissimulé, si notre visiteur m’avait  vu sans tout ceci, alors il aura peur quand même ! D’où l’utilité d’avoir une jeune humaine charmante comme Emily. J’attendis qu’elle rejoigne puis une fois ensemble de nouveau, je soulevait le lourd tapis mural et là se révélant à nous, une drôle de créature :


” Good gracious ! A Faëry ! “

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Jeu 2 Aoû - 22:34

Emily Kazakura


Le loup était détective ! Emily avait oublié ce détail tant il semblait ordinaire dans ce décor si extraordinaire pour un personnage tout aussi extraordinaire. C’était son travail de rechercher des gens, et il faisait cela tout le temps, alors s’il affirmait être en mesure de retrouver ce BNL, la jeune fille n’avait pas de raison d’en douter. Cependant, affronter un assassin restait quelque chose qui ne l'enthousiasmait guère.

Elle n’eut pas le temps de lui signifier son accord pour enquêter et son refus de se frotter à cet individu de l’ombre qu’ils furent interrompus par un bruit de chute et qu’aussitôt le loup partit au trot vers sa source. Elle ne mit quelques secondes de plus à réagir et commençait déjà à descendre lorsqu’Herbert l’appela.

Il dégagea d’un imbroglio de tissu épais ce qui ressemblait à une jeune fille, sauf qu’elle avait des ailes dans le dos. Et des ailes magnifiques en plus ! Fines comme du papier au point d’en être transparentes, elles semblaient briller d’un éclat bleuté dans la pénombre de la tour tant elle reflétaient en tous sens le moindre rai de lumière. Emily en resta bouche bée. C’était pour ce genre de choses qu’elle avait entrepris d’explorer les mondes des portails, c’était vers cela que la poussait son goût de l’exploration et de la découverte.

Elle s’accroupit devant la fée, et tandis qu’elle reprenait le contrôle de sa mâchoire, un sourire d’enfant le matin de noël se dessina sur son visage.

- Une fée ! S’exclama-t-elle ravie. Alors ça, c’est trop génial. Mais tu es vachement grande ! C’est pas supposé être petit les fées ? Moi c’est Emily, au fait ! Tu voles vraiment avec ces ailes ? Ah et le grand c’est Herbert. Qu’est-ce qui t’es arrivé ? Tu t’es pas fait mal ?

Certes, elle n’avait pas fait un tel accueil à Herbert lors de leur rencontre, mais elle aurait pu, s’il ne lui avait pas collé la frousse de sa vie.


Dernière édition par Emily Kazakura le Mar 7 Aoû - 14:26, édité 1 fois
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Flora le Jeu 2 Aoû - 22:58

  • Flora, the little fairy

Aplatie sous l’épaisse tapisserie, Flora peinait à respirer. Mais qu’était cette chose si lourde sur elle ?! Elle tenta de la repousser plusieurs fois, sans succès. De plus, alors qu’elle se dépêtrait comme un beau diable là-dessous, la jeune fille entendit des bruits de pas. Que devait-elle faire ? Son premier instinct lui cria de repousser de toutes ses forces le tapis de mur et prendre ses jambes à son cou mais elle se raidit soudainement. Elle avait arrêté de bouger, les oreilles aux aguets, cherchant le moindre bruit. Elle entendit quelqu’un s’agiter près d’elle. Est-ce que la grosse bête qu’elle avait vu plus tôt la cherchait ? Elle se mit à retenir sa respiration comme elle le faisait souvent à l’approche des agents quand ces derniers venaient chercher quelqu’un. Bloquant sa respiration, elle attendit.

Les bruits de pas reprirent. Toujours cachée sous la tapisserie, Flora peinait à retenir ses tremblements. Le tissu se leva soudainement, laissant apparaître lumière et une personne dans une sorte de manteau. La fée ne distingua pas son visage mais à vu d’oeil il devait être aussi grand que la créature qu’elle avait vu plus tôt. Et ce long manteau… Il n’était pas fait pour rassurer la jeune fille qui recula un peu plus pour se cacher, comme paniquée. Etait-ce un agent ? Non… Il ne portait pas la même tenue. Ce n’était pas un scientifique. Il ne portait pas la blouse blanche. Un professeur peut-être ?

C’est alors qu’une jeune femme s’approcha d’elle et semblait heureuse en la voyant ; portant une tenue que l’on pourrait considérer comme civile. Cela intrigua encore plus la fée. Elle parla et Flora la comprit. Cependant, certains mots lui étaient totalement inconnus. Une fée ? Qu’est-ce que c’était ? Pourquoi lui avait-elle dit qu’elle en était une ? Pourquoi n’avait-elle jamais entendu ce mot avant ?

A présent, Flora avait l’impression que son coeur allait exploser dans sa poitrine, tellement il cognait fort. Elle était libre de cette fichue masse lourde et encombrante. Ni une, ni deux elle tenta le tout pour le tout et repoussa la fille en arrière pour se redresser et s’échapper.

  • At the world and beyond
avatar
Flora
Sujet FR-0013

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Ven 3 Aoû - 16:53

Dire que je fus surpris est un euphémisme, je m’attendais certes à n’importe qui mais pas à une représentante du petit peuples des fées. Enfin, petit, cette jeune personne me semblait de taille correcte pour une humaine et un peu grande pour une fée, bien que certaines histoires licencieuses nous content les amours interdits entre homme humain et charmante fée aux courbes troublantes ! Emily ne tarda pas et entama une conversation, pas en anglais cependant. Je m’amusait un court instant des questions fort naïves de ma compagne d’exploration.


Cependant je restais perplexe, l’attitude de la nouvelle venue, semblait plus proche de la surprise voire même de la peur me concernant. Voilà qui ne collait pas avec une personne vivant ici, quoique, les fées sont habituellement fort discrètes voire farouches, d’où leur habitude de prendre une taille d’insecte ! Mais là, elle est à taille humaine et pas discrète pour deux pennys ! Je renifles un peu, oui ! Cette odeur de fleur, il y a autre chose derrière, un peu comme Emily, une odeur plus terreuse, comme de la tourbe, je n’ai pas senti ça souvent, mais est-ce que ce monde en possède de cette sorte ? Ou bien serait-elle une enfant de fée ? Est-elle une voyageuse comme Emily et moi ? Ou comme moi quand j’ai débarqué dans ce monde du XXIième siècle ? Toujours est-il que j’ai hâte de l’entendre répondre à Emily, surtout que cette dernière a fait montre d’un art de la conversation qu’elle s’était gardée de me dispenser.


Mais mes oreilles se dressent ! Son coeur s’accélère ! Mes instincts de chasseur reconnaissent là les signes de la proie qui va tenter de fuir, elle se tend, et d’un coup repousse Emily puis se redresse et part vers la sortie la plus proche selon elle. Mais je suis déjà parti et la prend entre mes bras fermement mais délicatement pour ne pas briser ses fragiles ailes diaphanes de libellule :


” What’s the Hell, with you !? On ne vous veut pas de mal ! Vous n’avez rien à craindre de nous ! Je suis un gentil malgré mon apparence ! Et mon nom est en effet Herbert ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Qui fuyez-vous ? Pas nous alors qui ? “

Je tenais la jeune femme contre ma poitrine, son oreille contre mon coeur, pour qu’elle suive son rythme calme et tranquille afin qu’à son tour elle se calme enfin et nous considère comme des amis de confiance !

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Flora le Ven 3 Aoû - 17:40

  • Flora, the little fairy

L’espoir de s’échapper. De ne pas retourner dans cette fichue cellule. De fuir. Voila ce qui animait Flora. Elle avait réussi à passer devant la jeune fille et s’apprêtait à s’échapper complètement quand deux bras la saisirent et l’empêchèrent d’aller plus loin. Quelque chose était étrange dans ses mains. Elles étaient anormalement grandes et épaisses. La peur. Elle avait prit la place de l’Espoir et semblait ériger un filet autour de la fée qui commença à se débattre autant qu’elle le pouvait.

La respiration de la gamine s’accéléra de plus en plus tandis que l’homme étrange au manteau la ramenait contre lui. Au travers de ses vêtements, Flora sentit quelque chose bouger. Ce n’était pas lisse comme sous les blouses des scientifiques. Cela ne la rassura pas au contraire. Ses ailes se mirent à s’agiter frénétiquement dans son dos, faisant voler la poussière accumulée et soulevant Flora et l’homme qui la maintenait.

Cette dernière avait les yeux fermés. Et de ne plus sentir ses pieds toucher le sol fut quelque chose de relativement angoissant. Elle tenta de repousser de plus belle, l’homme au manteau tout en continuant de s’élever dans les airs. Déjà trois mètres. Trois mètres les séparaient du sol. Flora était incroyablement silencieuse cependant, bien que visiblement surprise, voir apeurée, de se trouver ainsi aussi haut par ce qu’il semblait être ses propres moyens. Elle prit encore un peu plus d’altitude et n’était pas loin du plafond mais dans un vol complètement anarchique.

  • At the world and beyond
avatar
Flora
Sujet FR-0013

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Ven 3 Aoû - 18:12

Emily Kazakura



Emily ne l’avais pas vu venir, ce coup-là. Poussée en arrière et emportée par le poids de son sac à dos, elle se retrouva en un clin d’oeil à terre sur son derrière tandis que la fée bondissait vers la sortie. Cette situation lui était récemment familière et elle commençait à en avoir assez. Mais Herbert avait été plus rapide et, avec une vivacité de prédateur, s’était placé sur sa route pour la retenir. C’en était presque effrayant, et la jeune fille était bien contente de ne pas l’avoir comme ennemi.

Le temps qu’elle se remette de sa surprise et se relève, ce qu’elle fit promptement, les ailes de la fée s'agitaient et soufflaient des bourrasques dans la pièce comme elle prenait de la hauteur et faisait quitter le sol à Herbert.

- Elle peut vraiment voler ! S’exclama-t-elle. Hey, attends !

Emily se précipita pour essayer de la ramener vers le sol, mais trop tard, ses main n’attrapèrent que du vide.

- N’aies pas peur ! On va pas te faire de mal, on veut juste savoir qui tu es.

Mais c’était probablement peine perdue. La voix d’Emily n’était pas très puissante et les fort courants d’air provoqués par le battement d’ailes l’emportaient dans leurs ondulations chaotiques.

- Fais gaffe au plafond ! Hurla-t-elle aussi fort qu’elle le pouvait.

Elle ne pouvait rien faire d’autre que regarder la fée emporter le loup dans son vol erratique, et cette phrase était très étrange.


Dernière édition par Emily Kazakura le Mar 7 Aoû - 14:26, édité 1 fois
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Ven 3 Aoû - 19:11

Herbert H.Doyle



Bon ! J’avais en tête tout un tas de scenarii divers pour les réaction de la jeune inconnue. Je n’aurais pas pensé à celle-là malgré mon habitude de ce genre de créatures. Donc loin de se calmer elle se met à s’agiter, enfin, ses ailes s’agitent ! Je rappelle mon cher Watson, que je prenais bien garde à ne pas briser ces fragiles membranes. Donc le vent se lève et de la poussière de fée par la même occasion. Heureusement je fut ou je suis, c’est selon le monde où je me trouve, l’ami de John Barrie et je fut assez intime avec la fée qui servit de modèle à Clochette. Donc j’ai déjà un peu expérimenté le vol avec la poussière. Tant mieux car là j’en suis couvert.


Et donc je me prépare et ça ne manque pas : nous décollons, doucement mais sûrement ! Emily ne peut que s’étonner et s’émerveiller, qui ne le serait pas ? Elle ose même un prévenant “Fais gaffe au plafond ! “, je suis toujours exclu de ce côté prévenant et amical de la jeune exploratrice, mais je suppose qu’elle estime qu’à moi, le plafond, il ne me fera pas de mal !  Effectivement malgré la taille de la pièce, le plafond est vite atteint ! Moi je me retrouves dos contre le plafond et de la poussière dans les narines me fait éternuer mettant mon déguisement en piteux état : le foulard descend sur mon cou, la capuche tombe et mon chapeau s’envole et tombe mollement sur le sol un peu plus bas.


Tant pis ! Qu’elle voit que je suis un loup, cela la calmera peut-être enfin ou, avec bonheur, s’évanouira-t-elle de frayeur. Parce que pendant ce temps, on reste là et notre tueur se rapproche de sa mission, si ce n’est déjà fait ! Et du coup, je perd un peu mon calme : le monde moderne a une mauvaise influence sur mon caractère !


” By Jove ! Elle va arrêter de nous boucher les narines avec sa poussière magique ? Je pourrais te bouffer toute crue si je l’avais voulu ! Et Emily a un sabre qui ferait des lanières de ta pauvre carcasse ! Puisqu’on te dit qu’on est des amis ! Cesses donc tes enfantillages !”


Oui, mon cher Watson ! J’ai honte ! Mais c’est ce siècle ! Sans magie, sans rêves sans merveilleux ! Il y a de quoi vous rendre effectivement agressif, comme beaucoup d’hommes du vingt-et-unième siècle. Je collais mes jambes contre le plafond, si elle n’arrêtes pas d’elle-même je nous propulserait vers le sol : c’est bien gentil le vol mais on se lasse vite d’un paysage comme celui d’une pièce d’un château abandonné !

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Flora le Ven 3 Aoû - 20:40

  • Flora, the little fairy

Descendre ? Mais la fée ne demandait que ça. Ses ailes continuaient de s’agiter encore un moment dans son dos, entraînant un vol approximatif et certainement pas régulé. Alors qu’ils s’approchaient dangereusement du plafond, d’un coup ils perdirent de l’altitude. Etait-ce dû aux cris de la jeune humaine plus bas ? Peut-être. Mais pour ainsi dire, le vol de Flora était tout sauf prévisible. Elle recommença à monter puis descendre telle une montagne russe folle à en donner le tourni et probablement la nausée à bon nombre de personne.

L’individu encore accroché à elle éternua soudainement. Tout son attirail glissa et tomba, révélant qui se cachait sous les tissus. Un loup blanc. Flora n’en avait jamais vu. Elle n’en n’avait jamais entendu parler. Elle ignorait les mythes, les légendes, les contes que l’on pouvait raconter sur ces créatures terrestres. Aussi ce ne fut pas cela qui lui fit peur. Non c’était de sentir les bras de ce dernier se resserrer un peu plus autour d’elle, son souffle à chacune de ses expirations au niveau du visage de la fée et ce regard tellement agressif qui accompagnaient ces mots dénués, pour le début, de toute humanité. Ce regard tellement froid qui lui rappelait ceux de ses geôliers.

D’un coup, d’un seul, sans prévention d’aucune sorte, Flora se mit à luir. Sa lumière blanche, légèrement bleutée sembla irradier d’elle en direction du canidé et ce accompagnée d’une douce chaleur. Mais pour le loup, il n’eut que peu de temps pour l’observer ou même de profiter de l’englobement de la température car au même instant, les ailes de la fée cessèrent de battre ; et tous deux tombèrent sur le sol.

Flora roula mais une douleur lancinante l'atteint au poignet et elle resta au sol avec un petit couinement étouffé. Ramenant son bras droit au niveau de son ventre et le protégea tant bien que mal en lançant un regard apeuré dans la direction du loup et d’Emily. Ces derniers commencèrent à sentir comme un bruit sourd au niveau de leur tête sans qu’il n’y ait d’origine extérieure mais elle ne dura qu’une ou deux secondes. Recroquevillée tel un animal en cage, son regard apeuré, allait davantage en direction d’Emily ; comme si elle redoutait une attaque de cette dernière.

Flora cilla. Elle était complètement perdue. Toujours à moitié nue à cause de ses vêtements en lambeaux. Sa respiration était rapide et saccadée. Elle avait compris le loup et l’humaine mais cela ne l’empêchait pas d’avoir peur. Combien avaient prononcé de belles paroles pour ensuite la torturer dans le Cube ? Combien l’avaient pris dans leur bras permettant aux autres de la battre ou l’endormir ? Non Flora n’avait peur que d’une chose… perdre sa liberté.

  • At the world and beyond
avatar
Flora
Sujet FR-0013

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Lun 6 Aoû - 10:03

Emily Kazakura


Emily ne put que s'écarter de sous le duo voltigeant, leur vol étant pour le moins erratique, de peur de se les prendre sur la tête. Le nez en l'air, elle les suivait du regard sans pouvoir faire quoi que ce soit. La fée était complètement paniquée. Et Herbert commença à s'énerver, ce qui n'aiderait probablement en rien. Au bout d'un moment, une sorte de lueur bleutée les enveloppa tous les deux.

Assistant impuissante au spectacle aérien, la jeune fille tâchait de ne pas rester en dessous d'eux, et elle avait bien fait car, au bout moment, ils retombèrent tout les deux vers le sol, la fée se recevant avec un roulé-boulé malhabile. A voir comment elle ramenait son bras dans son giron, elle avait du se faire mal. Emily se dirigea vers elle, mais s'arrêta après un pas, regardant inutilement tout autour d'elle à la recherche de l'origine d'une espèce de bourdonnement dans sa tête.

Mais le bruit ne dura pas, et elle s'approche de la fée pour s'accroupir  devant elle, posant son sac à côté.

- Et bien, quelle chute ! Tu ne t'es pas fait trop mal ? Et toi Herbert, pas de bobo ? Attend, laisse-moi t'aider, j'ai un truc pour ça.

Elle ne s'en faisait pas trop pour le loup, qui semblait bien plus solide que les humains, et aussi plus souple et agile.

Le bras et la main de la fille n'étaient ni rouges ni gonflée, ce ne devait pas être bien grave. Emily fouilla un instant dans son gros sac et en extirpa une trousse de laquelle elle sortir un tube de pommade.

- Tiens, met-en un peu dessus, ça va endormir la douleur pendant un moment, dit-elle en tendant le tube à la fée. C'est quoi ton nom ?
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Jeu 9 Aoû - 14:18

En fait il se passa des choses inhabituelles : la poussière de la jeune fée n'était pas magique, ce qui confirmait son statut de métis, donc, la gravité repris son rôle dès que la jeune personne cessa de battre des ailes. puis il se fit un flash lumineux assez étrange qui venait de derrière la jeune fille. Etrange, oui, disais-je ! Mais pour l'heure nous chutions ! Je lâchais ma captive pour quelle se réceptionne seule et commençais à planter mes griffes arrières et de mes mains dans le plafond, Puis je me dirigeais vers l'un des murs de la pièce, au-dessus de l'escalier en fait ! Là je repris doucement contact avec le sol en souplesse, et je descendis les marches avec calme. La drôle de libellule tomba avec une certaine grâce. Emily se porta à ses côtés et lui prodigua des soins. Je sentis un drôle de bourdonnement dans mon crâne, un instant c'était-là et la seconde suivante, envolé !



Je m'installais sur un fauteuil et regardais les deux femmes discuter entre elles, j'ai de bonnes oreilles alors pas la peine de m'approcher trop, mais mon index droit tapais sur le pommeau de ma canne-épée avec impatience : il serait temps de se mettre en route de notre tueur à gages ! Espérons que notre inconnue se décide à se présenter rapidement ! Emily ferait bien de l'emmener avec elle choisir des frusques plus passe-partout ! Moi pendant ce temps je réfléchis et je m'imprègne de l'odeur inconnue restant sur la note. Remonter la piste sera plus simple !

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Flora le Dim 12 Aoû - 13:42

  • Flora, the little fairy

Toujours sur ses gardes, Flora regarda la jeune fille s’approcher d’elle, observer son bras et son poignet pour ensuite chercher dans son sac. Quelques instants après c’était une trousse dont elle extirpa un tube. Intriguée, Flora regarda le tube avant de tendre son bras valide et d’attraper d’un geste rapide ce dernier qu’elle regarda attentivement avant de lire ce qui était écrit dessus. « Pommade contre les coups et chocs ». C’était bien la première fois qu’elle voyait ça.

Aussi c’est avec une grande prudence qu’elle l’ouvrit avec plus ou moins de difficulté. Elle le renifla. Ca ne sentait pas mauvais, contraire. Aussi elle regarda Emily avec des yeux interrogateurs. Que devait-elle faire avec ça ? S’en mettre dessus… Après un petit moment de réflexion, elle en prit une minuscule noisette qu’elle déposa sur son poignet. Le gel devint frais et apaisa immédiatement la douleur bien que son avant bras reste un peu gonflé sous le choc. Elle soupira de soulagement et massa son bras endolori avant de rendre le tube à Emily. Celle-ci lui demanda son nom. Et là dilemme ! Que devait-elle répondre ? Aussi elle montra son bracelet sur lequel était inscrit : « FR-0013 » sur la face visible.

Elle détestait vraiment ce bracelet ; il lui rappelait son passé. Mais elle avait plus urgent à gérer pour le moment. Elle releva les yeux vers Emily mais évita soigneusement son regard. Elle lui rappelait les agents. Mais du coup, peut-être faisait-elle erreur. Après tout elle ne s’était pas comporté comme eux depuis le début. Son regard passa vers le loup. Ce dernier semblait être occupé à… attendre.

  • At the world and beyond
avatar
Flora
Sujet FR-0013

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Emily Kazakura le Jeu 16 Aoû - 9:35

Emily Kazakura


C'était un nom vraiment très étrange, se dit Emily. Cela ressemblait presque à... un matricule. Hypothèse confirmée par l'inscription sur le bracelet. Quelle était donc l'histoire derrière cet objet ?

La fille ailée était mi-figue mi-raisin et laissait Emily quelque peu dubitative. D'un côté, elle avait accepté la pommade et l'avait appliquée sur sa blessure, mais de l'autre, elle semblait craindre Emily et éviter son regard. A vrai dire, chose étonnante, elle semblait moins effrayée par le loup humanoïde.

Emily se releva donc en soupirant après avoir rangé son tube de pommade dans son sac et tourna les talon pour parler doucement à Herbert.

- Tu devrais peut-être prendre le relais, j'ai l'impression que je lui fais plus peur que toi. Moi je vais aller fouiller un peu ce château pour me déguiser aussi. Il faudrait pas que je débarque à Bascon avec mes vêtements de la Terre.


Après quoi, elle passa à côté de lui pour descendre vers les étages d'habitation, le meilleur endroit possible pour trouver une tenue à... "emprunter".

Elle fouilla la garde-robes de quelques chambres mais trouva rien qui lui convienne. Il s'agissait certes de simplement de déguiser pour passer inaperçu, ce n'était donc pas le moment de faire la difficile (ce qu'elle n'avais jamais été, en fait), mais quand même, elle ne pouvait pas partir battre là campagne d'un monde nouveau dans une volumineuse robe rose à froufrous en dentelle. Il lui fallait une tenue plus adaptée pour le voyage, et qui n'entrave pas ses mouvements au cas où elle aurait besoin d'utiliser son sabre.

Cela lui prit un moment. Les chambres de nobles et d'invités recelant toutes le même type de vêtements, elle descendit dans les étages inférieurs et trouva enfin son bonheur dans les quartiers des domestiques. Après avoir reniflé et épousseté les vêtements qu'elle avait trouvé, s'assurant qu'ils étaient en état, elle se dévêtit et rangea son pantalon, son t-shirt et sa veste terriens dans son sac à dos pour passer un pourpoint cyan clair ainsi qu'un pantalon en toile noire d'aspect robuste, le tout maintenu par une épaisse ceinture de cuir à boucle d'argent. Ses baskets prirent également place dans son sac pour être remplacées par une paire de bottes en cuir, beaucoup moins confortables. Histoire de compléter le déguisement, elle dégota également un chapeau à large bord qu'elle jucha sur sa tête, cachant la majeure partie de sa chevelure rousse foncée, hormis sa tresse.

Ce n'étaient pas des vêtement de domestique, mais pas non plus de noble. Elle ressemblait plutôt à une marchande. Ainsi vêtue, elle récupéra son sac à dos, à présent plein à craquer, et remonta rejoindre Herbert et l'inconnue. En espérant qu'il avait eu plus de succès.
avatar
Emily Kazakura
Exploratrice inter-univers

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Sam 25 Aoû - 4:01

Le délicat échange entre les deux humaines...non ! Entre les deux créatures féminines, tourna court : un échange de crème soignante à fort parfum, du moins pour mon odorat sensible, une présentation de bijou en guise de réponse bref, Emily abandonna la tentative et me refila l'inconnue en me tutoyant par la même occasion, oui, au temps des années 2000, Watson, les jeunes femmes se permettent ce genre de familiarité avec leurs aînés ! Mais ses propos étaient cependant exacts : il semblait bien que, pour une fois, ce fut votre serviteur, l'objet de la confiance et de la quiétude de l'âme. Emily partant vers les chambres, je me levais de mon fauteuil et m'approchais de l'inconnue. je tentais un sourire sans trop montrer de crocs, et vint m'accroupir a son niveau :

" Bien ! Voyons ce bracelet intriguant !"

Je lui pris le bras avec délicatesse, puis de mon autre main je lui ôtais ce bracelet chiffré. Lors de mon arrivée dans le monde moderne de l'autre côté du portail, j'avais, comme de juste, jeté mon dévolu sur tous les ouvrages historiques de la bibliothèque de Londres. J'avais été fort horrifié par la seconde guerre mondiale et les comportements des soldats allemands appartenant au régime nazi. Comme les pauvres victimes de leurs exactions, l'inconnue arborait sur son bijou une série de chiffres. Le fait qu'elle le montre comme réponse à son identité ne présageait rien de bon. Si ce que je croyais comprendre était vrai, alors nous avions là une fuyarde, et d'un groupe d'humains assez terrifiants pour que la crainte soit la seule réponse de cette enfant face à la plus sincère sollicitude. Ensuite, il me semblais qu'elle ne contrôlait pas ses capacités, j'en veut pour preuves son attitude lors de son envol, une sorte d'incompréhension effrayée. sa présence ici et sa maladresse, ne devait rien d'autre qu'à la peur de l'étranger qui n'est pas à sa place et qui craint pour sa vie face à un ennemi potentiel. 

Donc, cette jeune femme venait d'ailleurs que de ce royaume médiéval, formidable ! En plus de l'inconnu de ce monde, il allait falloir tenir compte de cette prisonnière en fuite. D'abord, lui expliquer, en français car elle ne semblait pas comprendre l'anglais. 

" Cette horreur n'est pas un nom ! Qui sont ceux qui vous ont donnés cela ? Un prénom, voyez-vous, c'est comme celui de ma camarade : Emily ! Ou comme le mien : Herbert ! On ne donne des chiffres que pour identifier des bêtes à l'abattoir ou des prisonniers ! Étiez-vous prisonnière ? J'en suis fort désolé ! Vous avez connu les tourments, la torture peut-être ? Eh bien, ici, ni moi moi ni Emily ne vous feront subir ce genre de traitements inhumain ! Vous êtes libre ! Connaissez-vous les portails ? Non, je le vois bien ! Moi aussi il m'est arrivé de quitter mon monde par hasard en passant dans un portail. En fait ma compagne et moi sommes des voyageurs d'un autre monde. Ce pays nous est inconnu, comme pour vous n'est-ce pas ? " 

Je fis une pause pour qu'elle assimile mes paroles, pendant que je parlais, machinalement comme on caresse un chien, pour vous les humains j'entend, je lui caressais la main doucement. Je repris ensuite :

" J'ignores d'où vous venez mais vous n'êtes plus chez vous ! Vous avez réussie à fuir vos tortionnaires ! Mais si nous sommes amicaux, il n'en est pas ainsi partout, il serait bon que vous parveniez à vous maîtriser : le vol intempestif, quelque soit le monde, est plutôt incongru chez un humanoïde. Exception faite d'un monde où les hommes ailés sont la norme. Et il vous faudrait un prénom, avec un nom de famille si besoin, sauf si vous le désirez, ce bracelet doit finir aux oubliettes ! Est-il précieux ? En or il pourrait être fondu et nous servir comme moyen de paiement ! Dites-moi qui vous êtes ! D'où venez-vous ? Je vous écoute, racontez-moi votre histoire !"

J'entendais Emily aller et venir, sans doute tout autant pour trouver des frusques plus discrètes que pour explorer cet endroit. J'avais donc tout le temps pour entendre le récit de notre inconnue.


Dernière édition par Herbert H.Doyle le Jeu 11 Oct - 0:46, édité 1 fois

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Maitre du jeu le Dim 7 Oct - 16:45

Intervention du MJ



Le jour était déjà bien avancé et les préparatifs l’étaient tout autant. Il était temps de passer à l’action et c’était ce que comptait faire Marvin, un homme d’une trentaine d’année au cheveux noir attaché en catogan, dès qu’il aurait récupéré la totalité de ses affaires encore au château abandonné. Il était accompagné de deux compagnons, ses frères d’armes. Leur mission était simple, comme toute celle qu’on leur avait confié par le passé, même si cette fois la cible était bien plus importante, ce qui expliquait peut-être autant de précaution de leur part quand à la manière de procéder.



    Sur le chemin du retour, André -un homme d’une trentaine d’année orné d’une cicatrice lui barrant le visage- considérait déjà la prime qu’ils allaient toucher. Il s’autorisa même quelques blagues de très mauvais goûts, provoquant l’hilarité d’Hector, le plus jeune d’une vingtaine d’année, et l’exaspération de Marvin.

    Les trois hommes ne pouvaient se douter que leur planque avait été compromise durant leur absence. La réputation de ce château “habité par une sorcière” effrayait souvent les âmes les plus aventureuses.
   
Ce n’est qu’une fois arrivé à une faible distance du château que Marvin remarqua les traces de pas sur le sol. Il arrêta ses compagnons d’un geste de la main bien connu de leur bande puis dégaina son sabre fétiche issu de la récompense d’un notable véreux. Il fut très vite imité par André qui tira de son dos deux dagues à la lame sombre et par Hector qui empoigna son arc. Une fois équipé, ils se remirent en route sans faire un seul bruit. Leurs années d’assassinats avaient aiguisés leurs compétences dans la discrétion et le combat. Pour sûr il s’agissait d’ennemis redoutables mais personne n’était invincible. Ils pénétrèrent dans le château, veillant les uns sur les autres et se bouchant mutuellement les angles morts.

Très vite il sembla évident que les voix étaient multiples dans le château, deux personnes minimums, peut-être plus. Visiblement les intrus se trouvaient dans les étages alors le groupe se dirigea rapidement vers les escaliers afin de monter vers les habitations. Toutefois la bande savait que le château était trop grand alors ils divisèrent le groupe en deux.

Marvin s’en alla de son côté tout seul, partant en direction des chambres. Il savait pertinemment qu’il avait laissé une note relativement explicite et espérait intérieurement que les intrus ne mettent pas la main dessus, raison pour laquelle il pressa le pas en perdant peu à peu son sang froid. C’est alors qu’au détour d’un couloir il tomba nez à nez avec une personne chapeauté, vêtu d’un pourpoint et d’un pantalon noir. Surpris, il prit de la distance d’une esquive arrière puis se mit en position, son sabre prêt à s’abattre sur son adversaire.

“-Tu n’as rien à faire ici étranger ! Dis moi ce que tu as vu et appris ici et tu partiras peut-être en vie.”

    Pendant ce temps André et Hector continuèrent de monter dans les étages, rejoignant le lieu supposé du bruit. Faisant fit de la discrétion, Hector étant la plus jeune recrue du groupe, l’assassin à l’arc demanda au balafré :

“-On doit prévenir Duncan avant qu’il n’arrive à Bascon que notre planque a été compromise, André !”

    Il avait chuchoté mais c’était déjà beaucoup trop de bruit pour un assassin, ce qu’André lui fit remarquer d’un regard lourd de sens. Ils avancèrent dans le couloir et tombèrent rapidement sur un intrus pour le moins étrange : Un loup géant. Par réflexe et surtout par peur, Hector lâcha la corde de son arc bandé, libérant la flèche qui fit s’envoler le deuxième intrus qu’ils n’avaient pas vu : Une fée. Avant qu’ils n’aient eu le temps d’agir davantage, la jeune fée prise de panique s’envola par la fenêtre, laissant le loup seul face à ses deux adversaires.

“-Reste derrière moi Hector, couvre moi et si tu sens que ça dégénère tu vas rejoindre Duncan tu m’entend ! Dit André d’une voix résolue.

-Je resterai avec toi André, à deux on peut l’avoir et Marvin va venir nous rejoindre vite ! Tenta de se convaincre le jeune.


-Je l’espère petit, je l’espère. Lui sourit André avant de lancer au loup. Prépare toi à crever, monstre !”
avatar
Maitre du jeu

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Herbert H.Doyle le Ven 12 Oct - 1:39

Herbert H.Doyle

Durant la conversation des deux femmes, je tenais mes sens aux aguets, m'en tenant aux bruits et odeurs proches de notre repaire de fortune. Je passe sur tout ce que ma truffe et mes oreilles ont pu capter, ce qui attira mon attention fut une drôle d'odeur, remugle de suint et de sang séché avec des haleines pas très ragoûtante. Des pas aussi, trois hommes, pas forcément bruyant mais plutôt insouciants. Le problème c'est qu'ils se rapprochaient de notre château. Là-dessus Emily me confia notre récalcitrante et je lâchais un peu ma concentration. Mais tout en causant avec la pseudo-fée, j'écoutais ce qui se passait dehors. Les trois hommes eurent soudain le cœur qui s'accéléra et puis ils adoptèrent une démarche plus furtive. Je commençais à me mettre en position d'attaque, discrètement pour ne pas effrayer notre invitée surprise et les choses se sont accélérées : deux types dont un jeune archer, sont arrivés sans crier gare, le jeune me voyant décocha une flèche, la fée prit peur et s'enfuie par la fenêtre. Moi la flèche je m'en saisie au vol et la cachait dans les replis de ma cape. Je prit ma canne-épée en main et fit face a mes agresseurs. Ils s'échangèrent des paroles encourageantes et le plus âgé me lança un " Prépares-toi à crever monstre !"

Ma réponse fut simple : " Et bonjour ? C'est en option ? Je ne suis pas un monstre mais un voyageur et sauf si vous souhaitez mourir je vous conseille de ranger vos jouets !"

J'étais près à lancer la flèche récupérée, en visant l'épaule de l'archer s'il tentait de remettre en joue ma petite personne et à sauter sur le nommé André ! Je pouvais entendre que ma camarade rousse avait aussi son lot de soucis.

_________________
A gentleman is just à patient wolf !
avatar
Herbert H.Doyle
Sherlock Holmes avec des crocs et des griffes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/07/2017
Age : 46
Localisation : 221B Baker Street

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Evènement] Arrivée à Bascon [Emilie et Herbert]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum