Fiche de Macaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche de Macaria

Message par Macaria le Mar 29 Sep - 20:06



   
Votre Personnage

   

   
Fiche d'identité


   Nom/Prénom: Macaria, déesse de la mort heureuse / Macaria Klymenos

   Age: 20 000 ans / 22 ans sur Terre

   Sexe: Féminin

   Groupe : Légende

   Nationalité/Conte d'origine: Panthéon grec : fille d’Hadès et de Perséphone

   Profession : Déesse, aventurière

   Pays/Ville de résidence : Grèce antique (Sempiternel) ; arpente la Terre

   Objectif de votre personnage: Comprendre pourquoi son père fait autant de cachoteries

   Signe distinctif : Un dieu mineur lui a offert un objet magique pour son 20 000ème anniversaire, lui permettant de se dessiner des tatouages sur la peau et de les faire disparaitre quand elle veut. Cet objet est devenu son nouveau jouet et son corps arbore donc des tatouages qui changent régulièrement de formes.


   Pouvoir/talent particulier :

-En Grèce antique : Macaria est immortelle. Elle ne peut mourir, ne vieillit pas, peut changer d’apparence pour tromper les humains, et peut disparaitre et apparaitre à volonté. Elle a le pouvoir d’effacer la douleur chez les mourants et de rendre leur mort paisible et agréable, tout comme elle peut sentir la mort arriver chez un mortel. Macaria a hérité des talents pyromanes de son père, en revanche, elle a un vrai problème avec les plantes, ce qui la frustre au plus haut point. NE LUI CONFIEZ PAS VOTRE JARDIN ! Sa grand-mère est pourtant Déméter, mais rien n’y fait, Macaria n’a pas la main verte, loin de là…

-Sur Terre : Si Macaria ne vieilli pas, elle perd son invulnérabilité et peut mourir de ses blessures. Sa force physique, son endurance et sa résistance restent supérieure à celle d’un humain. Elle est résistante au feu et peut créer de petites flammèches (utile pour allumer un barbecue). De manière générale, ses pouvoirs sont très affaiblis.


   
Description


   
Description mentale :

   

Macaria est la déesse de la mort heureuse. Comme son nom l’indique, elle prend la vie de manière assez optimiste. Sa relation avec la mort est assez particulière, les âmes mortelles vont chez son père où elles sont jugées et réparties dans différents lieux avant de se réincarner. Rien n’est définitif, excepté l’immortalité divine. Elle a le pouvoir de soulager les mourants avant leur dernier souffle, ce qu’elle fait aussi souvent que possible.
 Macaria est une « jeune déesse », qui porte un regard curieux sur le monde. Profitant d’être une déesse mineure, et donc, de ne pas avoir de grosses responsabilités (contrairement à son père et à ses oncles), elle aime voyager et partir à l’aventure. Il lui arrive de disparaitre pendant des années, de quitter la Grèce antique pour se mêler aux humains de son monde incognito et aller visiter d’autres pays. Elle n’est pas condescendante, et ne joue pas avec les mortels comme le fait le reste de sa famille. Elle respecte la vie et les hommes, pourvu que ces derniers la respectent en retour. Elle n’en reste pas moins une déesse et se sait supérieure à eux, il ne faut donc pas trop la chercher ni la mettre en colère, car elle vous pulvériserait en un rien de temps… après tout, c’est son oncle/grand père, Zeus, qui a engendré l’humanité. Macaria est patiente, mais il y a des limites à tout. Si elle se met en colère, vous verrez peut-être des petites flammes danser dans ses yeux. Si c’est le cas, ne vous attardez pas trop dans le coin, courrez.
De manière générale, Macaria aime la vie, et par-dessus tout s’amuser. Elle est taquine et adepte des nouvelles expériences.

   
Description physique :

   

Macaria a hérité des traits de son père et de la grâce de sa mère. Elle est brune et porte les cheveux longs, ses yeux sont bleus comme ceux de Perséphone. Elle mesure près d’un mètre soixante-dix et a la silhouette fine. La jeune femme adapte son style vestimentaire au lieu où elle se trouve, mais la plupart du temps elle porte les traditionnelles robes grecques.
Lorsqu’elle reprend sa forme divine, Macaria est beaucoup plus grande. Mais aucun humain ne peut observer une forme divine sans finir pulvérisé, nous n’avons donc pas trop d’intérêt à décrire trop longuement cette apparence.
Si vous êtes un grand taré et que vous avez réussi à blesser Macaria, vous pourrez constater que son sang est transparent, comme tous les dieux grecs. Cette caractéristique change sur Terre. En perdant son invulnérabilité, le sang de Macaria se teinte de rouge comme celui des humains.


   
Histoire :


   

Macaria naquit vingt mille ans plus tôt. Sa naissance étant légitime et désirée, elle fut accueilli, aimée et dorlotée par ses parents. Enfant unique d’Hadès,  Macaria devient la princesse des Enfers. Elle grandit et développa une relation privilégiée avec sa mère avec laquelle elle passait beaucoup de temps. Hélas, les moments passés avec son père était plus rares, du fait de son travail accaparent. Cela dit, une grande complicité s’instaura entre eux malgré tout. Le tempérament de Macaria était moins taciturne que celui d’Hadès, mais elle l’aimait profondément et il le lui rendait bien. Petite, elle passait la moitié de l’année en enfer et l’autre sur Terre, comme sa mère. Adulte, elle prit de nouvelles habitudes pour passer plus de temps avec son père, trouvant toujours de nouvelles excuses pour lui donner un coup de main. Son premier millénaire passa, pendant lequel la jeune fille accompagna Thanatos, son parrain, dans ses voyages pour récolter les âmes et soulager les mortels de la douleur de la mort. Mais la jeune déesse, qui commençait à rêver d’indépendance, de territoires étrangers et d’aventures finit par quitter ses parents pour explorer le continent. Ainsi débutèrent ses voyages, d’abord en Grèce, puis à l’étranger. Elle aimait taire sa nature divine pour se fondre parmi les humains. Ainsi, elle apprenait leur culture, leur langue et leurs coutumes. Elle maitrisa différentes techniques de combat, d’armes, apprit la philosophie, la rhétorique, se passionna pour les arts et le sport... Tout ce qui était nouveau attirait son attention et elle prenait un grand plaisir à absorber des connaissances. Parfois, il lui arrivait de dévoiler sa vraie nature et de récompenser un humain particulièrement méritant. Plusieurs fois, elle se lia à des hommes, mais jamais assez sérieusement pour les épouser et en faire des immortels. 
Si elle n’appréciait pas les actions infantiles et les réactions immatures de sa famille, ses oncles et tantes, cousins et cousines, vis-à-vis des humains, elle laissait faire la plupart du temps et intervenait parfois dans les conflits pour diminuer les dégâts. Elle comprenait son père qui pestait : plus de travail pour lui, et beaucoup d’injustices pour les humains. Mais que pouvaient-ils y faire ? Les dieux grecs étaient de grands enfants qui s’ennuyaient et s’occupaient à leur manière…
Ainsi, vingt mille ans passèrent, et rien ne changea. Puis, son père commença à avoir une attitude étrange. Lorsque Macaria rentrait de ses voyages, elle ne le trouvait plus en enfers, il avait disparu. Ca ne lui ressemblait pas de délaisser ses responsabilités, lui qui était si sérieux d’ordinaire. Mais bon, il avait pris des mesures pour que les Enfers continuent de fonctionner en son absence, et sa mère semblait satisfaite puisqu’elle pouvait passer plus de temps à l’air libre. Macaria en vient à se demander si son père n’entretenait pas une liaison avec une autre femme, et cette supposition finit par se muer en certitude au fil des années. A vrai dire, elle s’en fichait. C’était chose courante de se tromper, et puis, après des dizaines de milliers d’années de vie commune, elle se doutait que ça devait faire du bien d’aller voir ailleurs de temps en temps. Au moins son père était discret lui, pas comme Zeus ou Poséidon qui provoquaient une émeute à chaque fois qu’ils fricottaient (surtout que la fille ou le mec était consentant une fois sur deux).
Bref, elle ne s’en inquiéta pas outre mesure et songea que son père finirait bien par revenir un jour ou l’autre quand il se lasserait de sa liaison. Ainsi, une quarantaine d’années passèrent où elle ne le vit pratiquement pas puisqu’il ne rentrait qu’une fois par an en moyenne. Elle s’amusa à le suivre discrètement une fois où deux pour voir où il allait et remarqua qu’il se cloitrait toujours dans une pièce de l’Erèbe, qu’il verrouillait précautionneusement. Elle ne chercha pas plus loin, respectant l’intimité d’Hadès.
Jusqu’à ce fameux jour où tout changea.
Macaria était rentrée en Grèce trois ans plus tôt. Sa famille lui manquait, elle avait décidé de rester pour passer du temps avec sa mère, sa grand-mère et son parrain, à défaut de voir son père. Elle avait donc repris en main les activités qu’elle occupait habituellement quand elle était dans les parages, aidait Thanatos dans ses tâches, et s’était remise à côtoyer ses oncles, tantes, cousins et cousines… enfin certains. A vrai dire, elle se lassa très vite des intrigues, tromperies et autres gamineries qui ponctuaient la vie divine. Elle se retira donc relativement vite des mondanités pour ne fréquenter que les dieux qu’elle appréciait vraiment. Asclepios, par exemple, dieu de la médecine, avait vraiment à cœur d’améliorer la vie des mortels et son altruisme n’était pas feinté. Les muses distillaient leur art et inspiraient les mortels avec une grâce qui leur était propre, Macaria les adorait.
Toujours est-il qu’un un jour, un évènement vient troubler le calme habituel de l’Erèbe. Alors qu’Hadès les avait chassé quelques cent mille ans plus tôt, un démon de l’ancien temps réapparu et s’attaqua aux habitants des Enfers…

   
Test RP :


   

Macaria se laissa tomber sur une chaise, soucieuse et agacée. Pourquoi avait-elle l’impression qu’on se fichait d’elle ? Elle le sentait, les habitants de l’Erèbe savait quelque chose qu’elle ignorait, pourtant, tous persistaient à se taire.

-Papa doit être informé au plus vite de ce qui vient de se passer. Il ne reviendra pas avant plusieurs mois, alors si vous savez où il est c’est le moment de me le dire !

La situation était grave. Les démons peuplaient autrefois les souterrains, mais Hadès les avaient chassé des Enfers pour y enfermer Cronos, son père, le roi des Titans, après la grande bataille d’il y a cent mille ans. Il avait ensuite eut la lourde responsabilité de veiller à ce qu’il reste dans sa prison, et avait donc construit son royaume non loin, pour garder un œil constant sur le Tartare. Depuis, plus aucun démon n’avait montré le bout de son nez dans le coin, et ils s’en portaient tous très bien. Mais la donne avait changé, quelques heures plus tôt. Personne ne savait comment il était apparu, mais il était bien là. Le combat avait été long et douloureux. Le démon était fort, très fort, heureusement, il était seul et ils avaient pu le détruire avant qu’il ne fasse trop de dégâts.

Fatigués par la lutte qui venait d’avoir eu lieu, les dieux s’étaient finalement réunis en urgence pour prendre une décision. Depuis, Macaria essayait de leur tirer les vers du nez, en vain. Si elle avait fichu la paix à Hadès jusqu’à présent, les choses avaient changé et il n’était plus question de le laisser tranquille. Elle devait l’informer des récents évènements. Voyant qu’elle ne pourrait rien tirer de plus d’eux, elle soupira.
 
-Morphée, va prévenir ma mère s’il te plait. Hécate, dit aux Hécatonchires de redoubler de vigilance, je ne sais pas pourquoi ce démon était là, mais il faut s’assurer qu’il n’est pas venu pour les Titans. Thanatos, peux-tu superviser la défense des Enfers ? S’il y a d’autres démons, nous devons les trouver et les repousser. Restez discrets, je ne veux pas que Zeus accuse papa d’avoir déserté.
 
Ils avaient monté une surveillance active pendant plusieurs jours, mais aucun autre incident n’avait été à déplorer. De toute évidence, ce démon était un cas isolé. Perséphone était rentrée aux Enfers pour aider, déplorant l’absence de son maris et commençant à se poser de sérieuses questions sur sa disparition. De son côté, Macaria, qui avait compris que Thanatos et Hécate savaient quelque chose, commença à s’agacer de leur silence. Elle admettait qu’ils protègent les secrets de leur maitre, mais là il y avait urgence ! Au diable le flirt caché d’Hadès, son père avait des responsabilités et il devait les assumer. Bien sûr, la déesse de la mort heureuse ne pouvait se douter que le secret d’Hadès allait bien au-delà d’un simple adultère et que la faute qu’il était en train de commettre était bien plus grave. Aller sur Terre était un crime après tout.

Un jour.

Deux jours.

Trois jours.

Le matin du quatrième, Macaria avait pris sa décision. Hadès devait revenir. Que feraient-ils si les démons attaquaient en masse ? Lui seul saurait superviser une défense efficace et contre-attaquer. Il était le roi de l’Erèbe, que diable ! Elle s’habilla, noua son fouet –son arme de prédilection- à la taille et décida de partir à la recherche de son père. Elle se faufila discrètement sans se faire voir des autres dieux jusqu’à la fameuse porte vérouillée, et défonça la serrure sans plus de cérémonie. Tant pis, elle se ferait réprimandée par son père, mais elle s’en fichait, elle était prête à fouiller la Grèce pour le retrouver. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant une pièce fermée, et non un tunnel qui remontait vers la surface comme elle s’y attendait ! Mais le plus bizarre était de loin la chose qui trônait au fond : un trou circulaire et bleuté. Elle n’avait rien vu de tel, cela ressemblait à une sorte de portail magique… qu’avait donc bien pu inventer son père ? Elle referma la porte, ou ce qu’il en restait, et tenta le tout pour le tout en traversant le portail. Advienne que pourrait !

   
*****************************************************************************


   
Vous

   Pseudo/nom: Corah/Blanche-Neige

   Age: 23

   Avez vous lu le règlement ? : Oui
 
   Comment avez vous connu le forum ?:

   Que pensez vous de celui ci ? Fierté !

   
avatar
Macaria

Messages : 97
Date d'inscription : 29/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiche de Macaria

Message par James Moriarty le Mar 29 Sep - 22:12

Fiche validée , amuse toi bien ! :p
avatar
James Moriarty

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum