London Bridge is falling down My fair lady...

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: London Bridge is falling down My fair lady...

Message par Blanche-Neige le Mer 14 Déc - 15:26

Chacun leur tour, ils se racontaient des bouts de leur histoire. C’était l’une des premières fois qu’ils prenaient le temps de parler ainsi librement tous les deux et elle se sentait un peu plus proche d’Arsène ; plus détendue aussi. Les occasions de se poser sans crainte de se faire tirer dessus étaient trop rares. Cela n’empêchait pas Blanche-Neige d’être sur ses gardes et elle gardait un œil attentif sur les allers et venues des gens dans la salle.
Son ami entreprit de lui raconter comment il avait organisé le cambriolage et rencontré James et elle l’écouta avec curiosité.


-… Valeur estimée à plusieurs milliers de dollars, tu comprendras que je ne pouvais passer à côté de l'occasion…

-Un peu plus de deux-cent cinquante millions en 2058.

-…De plus j'ai rendu service à la société, il paraîtrait que ce diamant maudit les hommes qui l'ont portés, d'ailleurs depuis que je l'ai j'ai réussi à me faire tirer dessus.

Blanche-Neige lui lança un regard amusé. La fusillade n’avait rien à voir avec le hasard, Arsène savait parfaitement à quoi il se frottait en se mêlant à son histoire.


-Je ne te savais pas superstitieux.

Le jeune homme poursuivit son explication.


-… Je peux t'assurer que le voyage n'a pas été de tout repos car il a fallu que j'assimile les règles et technologies de ce monde qui sont vraiment différentes du miens, je n'ose imaginer ce que cela à du être pour toi. J'imagine que je n'ai pas passé inaperçu jusqu'à ta rencontre.

-Catherine a écrasé ma mémoire avec sa magie, je me rappelle à peine de la traversée du portail… les faux souvenirs ont au moins eut le mérite de facilité mon intégration sur Terre.

-La suite tu la connais, j'ai fais la rencontre d'une jeune femme magnifique et j'ai voulu la protéger coûte que coûte.

Blanche-Neige sourit, sensible à la flatterie d’Arsène. Ce n’était pas désagréable de rencontrer son prince charmant et d’endosser de temps à autre le rôle de la jeune femme faible plutôt que celui de la meneuse…

-J'ai commencé à douter de James lorsqu'on s'en est pris à toi. J'ai vu que même cachée dans ce monde, tu n'avais pas la paix et que James était peut-être impliqué, sûrement même à priori.

-Je ne crois pas que James en ait après ma vie. S’il était allié à Catherine il aurait laissé ses assassins me tuer sans t’envoyer à moi. Il te l’a dit clairement, ce n’est pas moi qui l’intéresse mais la position du portail que j’ai traversé pour venir. J’ignore pour quelle raison mais James tente de cartographier les portails. 

Ca ne le rendait pas moins dangereux que Catherine. Restait à savoir pourquoi il le faisait et ce qu’il comptait tirer de ces informations… mais elle était sûre que James n’était pas allié à sa marâtre. Ils se connaissaient certainement… peut-être étaient-ils rivaux. Etaient-ils en train de mener une course à la conquête des mondes ? Si James était l’ennemi de Catherine alors elle pouvait peut-être espérer s’en faire un allié.

-Qu'est-ce qui s'est passé avec la femme pour qui j'étais censé me ranger. Le chauffeur routier a dit qu'elle avait connu un destin tragique, sans doute à cause de moi j'imagine. Est-ce que tu en sais plus ? Il faut que je sache.

Blanche-Neige mit quelques instants à comprendre de qui il parlait. Pourquoi revenait-il sur ça ? Eprouvait-il des regrets à l’idée de passer à côté de son destin et de ne pouvoir rencontrer la femme qu’il aurait dû aimer ou avait-il autre chose en tête ?

-Euh… Raymonde de Saint-Véran… et bien… alors que tu t’apprêtes à t’enfuir pour recommencer une nouvelle vie avec ton épouse, Herlock Sholmès, ton principal rival intellectuel qui est une version alternative de Sherlock Holmes, va retrouver ta trace près de l’aiguille creuse qui te sert de repère et va tenter de t’abattre. Mais la balle va toucher Raymonde et la tuer sur le coup. Après ça, tu vas emporter le corps de Raymonde et Herlock Sholmès te laissera partir. Le livre s’arrête là, la suite se déroule quatre ans plus tard. Pourquoi cette question Arsène ? Veux-tu essayer de la retrouver ?

Il aurait été difficile de dire qu’elle n’éprouvait pas une certaine inquiétude en posant cette question. Vu l’évolution de leur relation, il lui paraissait étrange que son amant décide tout à coup d’aller au devant d’une autre rencontre amoureuse.


-Si cette histoire t’intéresse vraiment, il y a une très bonne adaptation à l’affiche au cinéma en ce moment… on peut aller voir le film demain avant d’aller au bal.
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 392
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: London Bridge is falling down My fair lady...

Message par Arsène Lupin le Dim 18 Déc - 12:34

-Je ne crois pas que James en ait après ma vie. S’il était allié à Catherine il aurait laissé ses assassins me tuer sans t’envoyer à moi. Il te l’a dit clairement, ce n’est pas moi qui l’intéresse mais la position du portail que j’ai traversé pour venir. J’ignore pour quelle raison mais James tente de cartographier les portails. 


Peit-être avait-elle raison, peut-être James n'était-il pas tant un ennemi qu'Arsène le pensait mais il ne pouvait s'empêcher de croire que si un homme comme James cherchait la position exact des portails, ce n'était pas pour rien. Il devait y avoir un plan derrière tout ça et Arsène ne comptait pas lui faciliter la tâche tant qu'il n'aurait pas comprit l'enjeu de cette découverte.

Arsène demanda ensuite à Blanche plus de renseignement au sujet de la femme qui allait mourir à sa place selon les dires du routier. Il ne savait rien de cette histoire quasiment néanmoins celle-ci le tracassait. Que l'on soit tout à fait clair, il refusait que l'on puisse mourir ou être blessé pour lui presque qu'autant qu'il se refusait à tuer ou à être complice d'un meurtre sur un innocent. 

-Euh… Raymonde de Saint-Véran… et bien… alors que tu t’apprêtes à t’enfuir pour recommencer une nouvelle vie avec ton épouse, Herlock Sholmès, ton principal rival intellectuel qui est une version alternative de Sherlock Holmes, va retrouver ta trace près de l’aiguille creuse qui te sert de repère et va tenter de t’abattre. Mais la balle va toucher Raymonde et la tuer sur le coup. Après ça, tu vas emporter le corps de Raymonde et Herlock Sholmès te laissera partir. Le livre s’arrête là, la suite se déroule quatre ans plus tard. Pourquoi cette question Arsène ? Veux-tu essayer de la retrouver ?


Certains noms lui rappelait des souvenirs bien évidemment : Herlock Sholmès surtout. Le détective l'avait raté lorsqu'il s'était rendu en Amérique pour récupérer le diamant Hope et les bijoux de la couronne. Décidemment, cet homme allait donc avoir la facheuse tendance à le rater, même lorsqu'il voudrait lui tirer dessus. Le deuxième nom qui signifiait quelque chose pour lui était l'Aiguille Creuse bien évidemment, l'un de ses repères. Il songea que si Blanche avait eu pour but de le retrouver dans son monde, elle n'aurait eu aucun mal au vue de ses connaissances sur ses repères les plus secrets. Cependant le nom de Raymonde de Saint-Véran lui était totalement inconnu.


-Si cette histoire t’intéresse vraiment, il y a une très bonne adaptation à l’affiche au cinéma en ce moment… on peut aller voir le film demain avant d’aller au bal.

Voulait-il vraiment voir un film montrant la mort de quelqu'un pour lui, par sa faute ? Très bonne question. Il comprit cependant que raconter tout cela à peine quelques jours après leur premier baiser ne devait pas être chose facile pour Blanche. Ce monde-ci lui faisait-il perdre tout sens des convenances ? Lui voulut la rassurer sur l'origine de sa question.

-Je n'ai pas envie de retrouver cette Raymonde, elle est aussi bien sans moi visiblement. Ce qui me taraudait, c'était plutôt que, visiblement, ton histoire t'a poursuivi jusque dans ce monde. Ceux qui te traquent ont même été jusqu'à se servir des mêmes armes que dans ton conte, un pomme empoisonnée. Je craignais que mon histoire ne se répercute sur toi Blanche. Ne te méprend pas, je n'ai pas l'intention d'aller secourir une autre demoiselle que toi, d'autant qu'on peut considérer que mon histoire a été totalement inversé, c'est moi qui ai reçu la balle et non toi. Il réfléchit un instant à la proposition de Blanche au sujet d'aller au cinéma avant le bal puis répondit, Pour ce qui est de ta proposition, pourquoi pas. Il pourrait être drôle de voir un homme se faire passer pour moi pour une fois plutôt que ce soit moi qui me fasse passer pour quelqu'un d'autre.


Instinctivement, les yeux d'Arsène firent le tour du bar. Il avait l'habitude de s'intéresser à son environnement et, bien que la conversation lui fasse presque perdre la réalité de leur situation, il n'en oubliait pas qu'ils étaient toujours traqués. Sans fixer ses yeux quelque part, le gentleman observa ce qui se déroulait dans le bar. Certains hommes laissaient leurs yeux courir en direction de la demoiselle à la table d'Arsène, le gentleman pouvait d'ailleurs entendre qu'elle alimentait une conversation entre deux lourds se trouvant au bar. Les autres ne semblaient pas s'intéresser au couple et restaient dans leur coin. Au fond de la salle, certains avaient même sortis un jeu de carte et faisait une petite partie de Poker à 4. Y avait t-il vraiment des raisons qui pouvaient les pousser à se montrer vigilant vis à vis des autres usagers de ce bar ?

_________________
Lien de l'avatar : bayko.deviantart.com/art/Arsene-Lupin-264373822
avatar
Arsène Lupin

Messages : 121
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 23
Localisation : Un peu partout à la fois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: London Bridge is falling down My fair lady...

Message par Blanche-Neige le Lun 26 Déc - 15:59

-Je n'ai pas envie de retrouver cette Raymonde, elle est aussi bien sans moi visiblement.

Malgré toute sa retenue, Blanche-Neige ne put s’empêcher de paraitre soulagée. Elle aurait eu du mal à comprendre qu’il se lance à corps perdu pour retrouver une femme qu’il ne connaissait pas et tout spécialement quelques jours à peine après l’avoir embrassé, elle.


-Ce qui me taraudait, c'était plutôt que, visiblement, ton histoire t'a poursuivi jusque dans ce monde. Ceux qui te traquent ont même été jusqu'à se servir des mêmes armes que dans ton conte, une pomme empoisonnée. Je craignais que mon histoire ne se répercute sur toi Blanche. Ne te méprend pas, je n'ai pas l'intention d'aller secourir une autre demoiselle que toi, d'autant qu'on peut considérer que mon histoire a été totalement inversé, c'est moi qui ai reçu la balle et non toi. Pour ce qui est de ta proposition, pourquoi pas. Il pourrait être drôle de voir un homme se faire passer pour moi pour une fois plutôt que ce soit moi qui me fasse passer pour quelqu'un d'autre.


C’était donc cela, Arsène ne s’inquiétait pas pour le destin de Raymonde mais pour elle. Son destin pouvait-il se transposer à cette nouvelle réalité pour venir la frapper elle au lieu de celle qui lui était promise ? Peut-être, après tout ils ne savaient strictement rien de la manière dont les choses se passaient. Ils se contentaient d’évoluer en aveugle sans connaitre les règles du jeu et tentaient de survivre à ceux qui maitrisaient la partie, ce n’était pas très réjouissant.
Elle l’observa tandis qu’il jetait des coups d’œil autour d’eux, étudiant son visage à la fois sérieux et taquin, son allure charismatique et terriblement attirante, ses longs doigts graciles… il était beaucoup trop séduisant. Bon dieu, depuis quand était-elle à ce point accrochée à lui ?

-C’est vrai, ça va te faire drôle de te regarder depuis l’extérieur et de voir comment les créateurs du film t’imaginent. Sans compter que ce sera ta première expérience du cinéma moderne… attends toi à une très grosse surprise. Tu vas adorer !

Son visage se fit soudain grave.

-Quant au reste… je risque ma vie chaque jour depuis que j’ai fuis le château. Je ne veux pas que tu culpabilises s’il m’arrive quelque chose, Arsène, la guerre fait des victimes et cela n’a rien à voir avec toi. J’ai choisis de me battre plutôt que de me cacher et je suis prête à en accepter les conséquences.

La jeune femme lui prit la main et la serra dans une tentative de réconfort.

-Tout ira bien, j’ai foi en nous.

Qui sait de quoi l’avenir serait fait ? Peut-être qu’il valait mieux qu’elle cesse de penser au futur et qu’elle se contente de vivre au jour le jour. Ce serait contraire à sa personnalité, et pourtant… si elle devait mourir demain ou prochainement, mieux valait avoir le plus vécut d’expériences non ? Elle s’imagina tout à coup la bague au doigt aux côtés d’Arsène, son prince… rien ne laissait présager qu’ils pourraient vivre une véritable idylle tous les deux compte tenu de leurs origines respectives et des sacrifices qu’il leur faudrait faire pour rester ensemble mais cela ne l’empêchait pas de rêver.

-On rentre ?

Il leur restait une dernière journée avant le bal. Il ne restait plus qu’à prier pour que tout se passe bien et que la chance tourne enfin en leur faveur.
 

[La suite ici : http://sempiternel.forumactif.org/t130-une-princesse-au-bal-de-la-reine ]
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 392
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: London Bridge is falling down My fair lady...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum