Kate Wase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kate Wase

Message par Kate Wase le Ven 15 Avr - 9:16



   
Votre Personnage

   

   
Fiche d'identité


   Nom/Prénom: Kate Wase

   Age: 32 ans

   Sexe: Féminin

   Groupe : Humain

   Nationalité/Conte d'origine: Anglaise

   Profession : Reporter

   Pays/Ville de résidence : Londres - Angleterre (Terre)

   Objectif de votre personnage: Enquêter sur le trafic de drogue de l’ambroisie et retrouver les assassins de son frère.

   Signe distinctif : Néant


   Pouvoir/talent particulier : Un sens de l’observation et une déduction impressionnante ; ses études et ses voyages lui ont permit d'apprendre plusieurs langues étrangères et si elle ne les maitrise pas toutes parfaitement, elle en sait assez pour se faire comprendre dans de nombreux pays.

   
Description


   
Description mentale :

   

Kate est une femme qui croque la vie à pleine dents. D’un tempérament sympathique et à la forte personnalité, elle est du genre à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Un poil hyperactive, il faut réussir à la suivre. Elle aime la compétition et les défis et n’hésite pas à les relever, surtout lorsqu’on lui dit que c’est impossible. Si elle a pas mal voyagé dans sa vie, elle a su tisser un dense réseau de relations internationales dans toutes les couches sociales de la population, à commencer par les moins favorisées. Jeunes mais reconnu dans le milieu journalistique, Kate a su faire éclater plusieurs scandales en enquêtant au bon endroit au bon moment. Si elle a bien consciente de ne pas s’être fait que des amis avec son travail, elle relativise les choses en disant à qui veut l’entendre que la vie ne vaut pas la peine d’être vécut si l’on ne se donne pas à fond dans ce que l’on entreprend. Amatrice des sports de combat, elle a déjà fichu une raclée à pas mal de monde, en particulier à ceux qui prétendaient qu’une femme était naturellement faible.  Autant le dire, elle est totalement droguée à l’adrénaline – heureusement que son travail lui en donne plus que nécessaire ! Sa notion du bien et du mal reste particulière, elle n’a pas hérité du sens de la justice de son frère. A vrai dire, si elle prend autant plaisir à faire éclater la vérité sur les sujets les plus scandaleux de ce siècle c’est plus par satisfaction personnelle et par sens du défis. Et puis, elle se plait à penser qu’elle restaure une forme d’équilibre entre les plus pauvres et les plus riches en faisant tomber les milliardaires, comme si elle était extérieure à ce système. Ne cherchez pas à comprendre son sens moral particulier, l’essentiel c’est qu’elle ait décidé de mettre son talent au service de la justice et pas l’inverse. Ses relations avec ses parents sont superficielles. Au fond, elle ne leur a jamais pardonné leur quasi abandon et il lui est difficile de tenir une conversation trop longue avec eux sans dispute. C’est encore pire depuis la mort de Mathias, son frère.

   
Description physique :

  De longs cheveux sombres lui tombant au milieu du dos, des yeux noisette et un visage fin, on dit souvent de Kate qu’elle a hérité des traits hispaniques de sa grand-mère. Allez savoir si c’est vrai, elle-même ne l’a jamais rencontré puisqu’elle est morte bien avant sa naissance. Petite poitrine, taille fine et silhouette élancée, Kate est faite toute en longueur. Elle n’a pas vraiment de style vestimentaire récurrent, il faut dire qu’elle a tellement voyagé dans sa vie qu’elle s’adapte aux cultures qu’elle visite. C’est encore plus criant quand elle est en mission. Son métier l’envoi souvent dans des pays instables où il est bon de savoir se déguiser pour passer inaperçu, surtout lorsque l’on enquête sur des sujets sensibles et que notre vie est en permanence menacée. Elle a donc pris l’habitude de se métamorphoser pour ses enquêtes, en changeant la couleur de ses cheveux avec une perruque ou celle de ses yeux. Elle en est persuadée, le déguisement lui a souvent sauvé la vie en l’aidant à se camoufler. Si elle a maintenant dépassé la trentaine, son entourage lui dit souvent qu’elle parait plus jeune.

   
Histoire :



Née en Angleterre, Kate a été très vite responsabilisée par ses parents qui étaient souvent absents à cause de leur travail respectif : son père étant chercheur scientifique de renom et enchainait les collocs à l’étranger et sa mère médecin. Peu liée à ses parents qu’elle ne voyait que très peu, Kate tissa des liens très forts avec son frère ainé. Il lui transmit son amour des sports extrêmes et de combat et l’entraina avec lui dans des aventures incroyables et complètement suicidaires pour la plupart des gens, des randonnées de survie, de la spéléologie, du saut en parachute… bref des choses que l’on regarde généralement à la télévision. Hélas, parallèlement à cela, l’adolescente s’ennuyait ferme à l’école et décrocha très vite du programme scolaire, ce qui finit par alerter ses parents qui décidèrent de l’envoyer en internat privé pour la recadrer. Il en résultat une fugue de plusieurs jours. Lorsque la police la retrouva enfin, près de la tour de Londres, elle semblait déboussolée. L’affaire fut rapidement classée et remise entre les mains d’une assistante sociale qui lui fit passer des tests. Ces derniers révélèrent un QI bien au-dessus de la moyenne et il fut convenu qu’elle intègrerait un institut spécialisé au Canada, loin de sa famille et surtout de son frère qui avait une mauvaise influence sur elle (d’après leur père). Si l’absence de ses parents ne la dérangeait pas, ils étaient presque des étrangers pour elle, celle de son frère lui manquait d’avantage. Cependant, ce nouveau collège lui plaisait, elle s’y sentait plus à sa place et cela se ressentit sur ses résultats qui grimpèrent en flèche. Lorsque vint le moment de s’orienter pour les études supérieures, sa mère fit pression sur elle pour la pousser vers des études de médecine et elle accepta de s’inscrire dans une université anglaise mais elle comprit rapidement que s’enfermer dans une pièce pour apprendre par cœur et lire plusieurs années durant n’était pas fait pour elle. Quatre mois plus tard elle plaquait tout pour se tourner vers une école de journalisme où elle se révéla être la meilleure. Quelques années plus tard, elle devint reporter et reprit la vie qu’elle avait jadis laissé : pleine d’action et d’aventure. Droguée à l’adrénaline que procurait le danger, Kate se fit rapidement un nom dans le milieu en acceptant de se rendre dans les pays les plus instables et enquêter sur les sujets les plus dangereux tout en obtenant des résultats très satisfaisants. Elle eut l'occasion de collaborer avec la police française en enquêtant sur un trafic d'êtres humains, notamment avec un certain Jack Nacht, et les aida à remonter jusqu'à la tête du réseau qui se trouvait être un politicien renommé... autant dire que la nouvelle fit scandale. La jeune femme était douée et, bien que sa vie ait été mise en péril plus d’une fois, elle n’aurait échangé sa place pour rien au monde. Mais des années plus tard, une nouvelle lui déchira le cœur. Son grand frère adoré était mort. Prenant congé de son travail en Grèce où elle enquêtait sur le géant Utopia, elle retourna en Angleterre pour assister aux funérailles et comprendre ce qui s’était passé.
   
Test RP :


  
On aurait pu s’attendre à ce que la météo reflète l’état d’esprit des personnes présentes et qu’il pleuve dru, pourtant, c’était un soleil magnifique qui éclairait le cimetière. Mort par overdose, c’est ce qu’on lui avait dit. Alors comme ça son frère se droguait ? Il s’était bien gardé de le lui dire lors de leurs fréquents échanges sur skype ou par téléphone. Et ses parents n’avaient rien fait pour le tirer vers le haut, eux qui vivaient à quelques dizaines de kilomètres de Mathias à peine ! Comme d’habitude, ils n’étaient préoccupés que par leur travail et leur situation sociale. Au moins avaient-ils eu la décence de venir assister aux obsèques… pourtant, elle savait qu’ils avaient hésité. Un enfant qui avait succombé à la drogue, c’était l’échec, la honte de la famille. Elle ressentait de la colère envers eux, contre leur réaction, mais aussi contre son frère qui aurait dû lui parler de ses problèmes. Certes il n’était pas en bon termes avec leurs parents, mais avec elle ! Elle aurait laissé tombé son travail, elle serait rentré à Londres pour lui. Au final c’est ce qu’elle avait fait… pour l’enterrer. Naturellement, elle se proposa pour aller trier et ranger l’appartement de son frère. Il n’avait pas de compagne, pas d’enfants. Tout cela était à elle maintenant, il le lui avait légué. Comment avait-il pu sombrer dans la drogue ? Etait-il malheureux dans sa vie ? Se sentait-il seul ? Elle sentit qu’elle avait besoin de comprendre pour faire son deuil, trouver une manière de faire sortir la rage qui avait envahi son cœur. Trouver un responsable, il y en avait forcément un ! Si ses parents lui proposèrent de l’héberger pendant toute la durée de son séjour à Londres, Kate refusa et s’installa chez Mathias. C’était malsain, elle le savait, mais ici elle sentait qu’il demeurait une part de lui… Elle fouilla ses meubles, ses affaires, tentant de se mettre à sa place, dans son état d’esprit… comprendre ce qui avait bien pu le pousser à sombrer dans la drogue. Elle chercha son ordinateur et fut extrêmement étonnée de ne pas le trouver. L’avait-il oublié chez un ami ? Au moins avait-elle accès à son téléphone et elle ne se fit pas prier pour le fouiller, violant son intimité. Il avait des aventures, plusieurs apparemment, rien de sérieux. Aucune n’était venue à l’enterrement, peut-être n’étaient-elle-même pas au courant. Pas de SMS intéressant. Et du côté de l’historique des sites internet visités et des mails ? Des ONGs, des messages échangés avec des militants écologistes, des manifestations contre la maltraitance des réfugiés grecs… A mesure que les jours passaient, Kate allait de plus en plus loin, fouillant toujours plus profondément. Elle ne savait pas exactement ce qu’elle cherchait mais elle ne pouvait s’empêcher de le faire. Peut-être le bouc-émissaire, si elle trouvait celui qui lui avait refourgué cette drogue… au moins elle aurait la possibilité de se défouler sur quelqu’un. Et elle trouva quelque chose, mais pas ce qu’elle attendait. C’est en fouillant les placards de la cuisine à la recherche d’une casserole qu’elle réalisa que le meuble était creux. Poussant l’investigation plus loin, elle découvrit un moment plus tard un double fond… et une clé usb, dissimulée là. Poussée par la curiosité, la belle s’empressa de brancher la clé à son ordinateur et ce qu’elle trouva la laissa bouche-bée.

-L’enfoiré ! S’exclama-t-elle.


Etais-ce possible ? Son frère cherchait à prouver que le laboratoire fabriquant l’Onirine était lié au trafic de l’ambroisie ! La molécule présente dans l’antidépresseur et dans la drogue  était la même ! Mais ça allait plus loin que ça, Mathias avait poussé les recherches au point d’établir une seconde parallèle entre les laboratoires pharmaceutiques et la multinationale Utopia. Tout cela était complètement dingue ! Doucement, une idée commença à germer dans son esprit, une idée qui se transforma en certitude, peut-être car cela restaurait l’honneur de son frère. Mathias, le militant écologiste, le grand défenseur des droits de l’être humain, cet homme qui lui avait appris à se battre pour défendre ses opinions et l’avait doucement mais surement poussé à devenir ce qu’elle était aujourd’hui, Mathias ne se droguait pas. Il s’était attaqué à un géant et il avait été assassiné pour cela. Tout coïncidait ! La disparition de son ordinateur, surement jugé trop dangereux, le contenu filtré de son téléphone, ses recherches…  et sa mort par overdose. Etrangement, cette nouvelle la rassura. Son frère ne s’était pas laissé détruire par la vie, non, il était mort en héros, en tentant de faire la lumière sur les sombres secrets entourant les milliardaires de ce monde. Et elle allait pouvoir le venger. Il suffisait de reprendre ses recherches là où il les avait arrêtés, terminer son enquête à sa place et conduire en prison ses assassins. Quelqu’un avait tué Mathias. Il y avait bien un responsable, un meurtrier, et elle allait le trouver. Elle ne pouvait plus sauver son frère, mais elle pouvait faire tomber le réseau. N’étais-ce pas ce qu’elle faisait de mieux, enquêter ?




*****************************************************************************


   
Vous

   Pseudo/nom: Corah


   Age: 23

   Avez vous lu le règlement ? : yep

   Comment avez vous connu le forum ?: haha...

   Que pensez vous de celui ci ? <3

   
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 135
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kate Wase

Message par Darren Fost le Ven 15 Avr - 21:35

Je te valide. Bon RP Smile
avatar
Darren Fost

Messages : 37
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kate Wase

Message par Kate Wase le Dim 17 Avr - 13:25

Owii j'ai ma couleur ^o^ mercii !
avatar
Kate Wase
Enchanteresse

Messages : 135
Date d'inscription : 15/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kate Wase

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum