Présentation de Jace Beleren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de Jace Beleren

Message par Jace Beleren le Ven 20 Mai - 18:40



Votre Personnage


Fiche d'identité


Nom/Prénom:  Jace Beleren

Age:  Inconnu

Sexe:  Masculin

Groupe : Légende

Nationalité/Conte d'origine:  Magic : The Gathering

Profession :  Pacte des guildes vivant sur Ravnica, membre des Sentinelles

Pays/Ville de résidence :  Ravnica

Objectif de votre personnage : Restaurer son étincelle de Planeswalker et retourner dans son multivers

Signe distinctif : Ses yeux et ses mains brillent d'une intense lumière blanc-bleu lorsqu'il utilise ses pouvoir de façon poussée ou ses capacités de Planeswalker.

Pouvoir/talent particulier : Jace est un planeswalker, et en tant que tel, il a la capacité de traverser les Eternités Aveugles pour voyager entre les plans du multivers. En tant que Planeswalker, il a également la capacité d'invoquer des entités du plan où il se trouve afin de l'aider en combat.

Mais avant d'être un Planeswalker, Jace est aussi un mage de l'esprit redoutable, peut-être le plus puissant du multivers. Ses facultés télépathiques innées lui permettent de lire les esprits presque sans aucun effort et sans recourir à ses pouvoir actifs. Ces derniers, très variés, lui permettent d'altérer les esprits, pour effacer des souvenirs, en créer, ou imposer sa volonté, et aussi de créer des illusions pouvant affecter chacun des sens de ses cibles, et bien d'autres choses rendues possibles par la domination d'un esprit sur un autre.

En tant que mage, il est bien entendu capable de lancer toute une panoplie de sorts accessibles à chaque mage bleu du multivers tels que des sorts de sommeil, de confusion, de téléportation ou encore des contre-sort, etc. Et considérant les nombreux voyages qu'il a effectué parmi les plans du multivers, les innombrables choses qu'il a vu et la somme colossale de connaissances qu'il a accumulé, son répertoire est particulièrement dense.

Mais voilà, il y a un problème : quelque chose de désastreux s'est produit lors de son dernier transplanage, et son étincelle de Planeswalker a été étouffée, le coupant totalement de ses pouvoirs de Planeswalker. Et comme si cela ne suffisait pas, ses lignes de mana, sources de sa puissance magique, ont été coupée également, l'obligeant à en établir de nouvelles pour pouvoir lancer des sorts.

Et si d'aventure il se retrouvait sur Terre, ce serait encore pire, car le mana y est totalement absent. Coupé de son étincelle de Planeswalker, incapable de lancer le moindre sort, il ne lui resterait que sa faculté innée de télépathe, elle aussi grandement altérée par cette étrange monde, échappant partiellement à son contrôle. Toujours capable de lire les pensées de surface, il deviendrait difficile de fouiller un esprit plus en profondeur ou d'y insérer une simple suggestion mentale. Altérer les esprits pour y imposer sa volonté serait tout simplement inenvisageable.

Description


Description mentale :

Brillant, curieux et toujours maître de la situation, Jace est un expert de la magie mentale : la télépathie et les sorts d'illusion et de tromperie. Ses pouvoirs lui permettent de manipuler les mages ennemis en contrecarrant leur magie ou en retournant leurs propres sorts contre eux. Analyste hors-pair, il a un plan optimal (et un plan de secours) adapté à chaque situation.

Après le terrible affrontement magique qui l'opposa à son mentor, Jace s'est réveillé sur Ravnica, sa mémoire fragmentée et son ancienne identité oubliée. L'absence de souvenirs alimente désormais son appétit insatiable de savoir et de vérité, poussé toujours plus avant par son besoin de déchiffrer et de comprendre l'inconnu.

Malgré des débuts plutôt incertains, où l'absence de remords le poussaient à des actions douteuses et à des mauvaise décisions, l'âge et la raison lui ont inculqué un certains sens du devoir et des responsabilités.

Description physique :

Jace Beleren est un homme grand et élancé, dont le cheveu brun a la bataille facile, bien qu'il ait pris l'agaçante habitude, depuis quelques temps, d'y passer régulièrement la main pour les lisser. Il est toujours vêtu d'une tenue bleue de tissus épais, n'offrant pratiquement aucune protection au combat, complétée d'une pèlerine bleue à capuche caractéristique de sa personne, dessinée d'épaisses lignes blanches faisant écho à celles identiques courant sur la peau de son visage.

Relativement peu performant sur le plan physique, sans être non plus un gringalet (sauf en comparaison à son ami Gidéon), Jace n'a rien d'un combattant aguerri, mais cette faiblesse est largement compensée par son intellect et la puissance magique et mentale dont il dispose.

Histoire :


Les origines

Jace est originaire du plan de Vryn, où il s'est révélé très tôt être un véritable prodige de la magie, ses dons de télépathie manifestés dès l'âge de 12 ans.

Ses parents ne sachant pas trop comment gérer ce dont exceptionnel, il fut confié au sphinx Alhammaret, qui lui enseigna à contrôler et utiliser ses dons et à pratiquer la magie de l'esprit. Trois ans s'écoulèrent ainsi, durant lesquels Jace développa son dont et affina sa maîtrise de ses pouvoirs, tous en aidant Alhammaret dans sa fonction de Grand Arbitre.

Jusqu'au jour où, au cours d'une mission, Jace découvrit que son mentor l'avait dupé : il l'avait utilisé dans ses magouilles politiques, le manipulant comme une marionnette docile et effaçant ses souvenirs. Jace décida alors de le confronter, et un terrible combat mental les opposa. Par une manœuvre très risquée, il parvient à prendre le dessus, mais ce ne fut pas sans en payer le prix : l'esprit de Jace, et sa mémoire, subit de lourd dommages, mais celui du sphinx fut anéanti, ce dernier oubliant jusqu'à comment respirer.

Le stress du combat et la détresse infligée à son esprit embrasa l'étincelle de Planeswalker de Jace, l'arrachant à son monde natal.

Récit détaillé des Origines : http://magic.wizards.com/fr/articles/archive/magic-story/sous-la-lune-dargent-2016-03-02

Il s'éveilla sur Ravnica, un plan constitué d'une seule et immense cité, la mémoire fragmentée, son identité passée oubliée. Alors âgé de 15 ans, il fut un temps recueilli par Emmara Tandris aux côté d'orphelins de la cité, mais il s'y fit très vite une place bien plus enviable.

Agents de l'artificier

Ravnica était entièrement recouvert d'une immense cité, régentée et organisée autour des guildes qui constituaient sa structure sociale. L'équilibre entre ces guildes, et la paix relative du plan, était assurée par le Pacte des Guildes, un contrat magique créé bien des siècles plus tôt par les Paruns, fondateurs des guildes.

Jace vécu confortablement dans les échelons les plus élevés de la société, grâce au chantage imposé aux riches et aux influents dont il lisait l'esprit, aidé par la structure sociale de la cité qui constituait une environnement de rivalité politique. Au cours de ses activités, il fut attaqué par des créatures d'une organisation appelée Consortium Infini, spécialisée dans le trafic d'artefacts magiques entre les plans du multivers. A l'issue de quelques recherches, il fit rapidement face au maître de cette organisation, le Planeswalker artificier Tezzeret, qui lui appris que ces attaques n'étaient qu'une « invitation » à rejoindre le Consortium. Après quelque hésitation, il finit par accepter et mit ses talent de mage de l'esprit et de Planeswalker à la disposition de Tezzeret.

Il travailla plusieurs années durant avec un épéiste assassin du nom de Kallist, accomplissant toutes sortes de missions pour le Consortium. L'une de ces missions avait consisté à retrouver une Planeswalker pyromancienne, Chandra Nalaàr, afin de lui prendre un parchemin dérobé au Sanctuaire des étoiles sur le plan de Kaphalai, et d'effacer tout souvenir qu'elle pourrait avoir de cet objet.

Mais le temps  passant, un sentiment de culpabilité naquit en Jace et grandit peu à peu, non pas en raison des actes que l’organisation lui imposait de commettre mais à cause de son absence de remords face à ces actes, parfois moralement indéfendables. Ce sentiment atteignit son apogée, une véritable hantise, au cours d'une mission désastreuse sur Kamigawa, qui se solda par le massacre spectaculaire d'un village nezumi au complet. Bien que Jace n'en soit pas responsable, Tezzeret le blâma durement pour cet échec.

Peu de temps après cet épisode, un agent de Nicol Bolas, dragon ancestral fondateur du Consortium Infini et principal rival de Tezzeret, contacta ce dernier à propos d'une dispute minière sur un plan inconnu. Une rencontre fut organisée sur un plan arctique et Tezzeret emmena Jace avec lui afin de s'assurer que Bolas ne chercherait pas à manipuler son esprit. Mais Jace se laissa distraire par le dragon qui menait des conversations sumiltanées avec les deux Planeswalker. N'ayant encore jamais rencontré de véritable adversaire télépathe autre que son mentor, qui n'arrivait pas à la cheville du dragon multi-millénaire, ses défenses mentales furent abattues. Jace et Tezzeret parvinrent tout de même à s'échapper in-extremis de ce piège mortel, mais le mage de l'esprit perdit un orteil dans la déroute. Le maître actuel du Consortium tortura Jace pour cet échec, faisant fit de l'incroyable différence de puissance et d'expérience entre lui et le dragon.

Cette mésaventure marqua une rupture en les deux Planeswalker. Après un dernier conflit à propos d'une mission que Jace refusa d'accomplir, ce dernier prit la fuite, accompagné de Kallist, et se réfugia dans les bas-fonds de Ravnica pour échapper à la fureur du Consortium. C'est au cours de cette periode qu'il fit la connaissance de la séduisante Liliana Vess, Planeswalker nécromancienne. Celle-ci flirta avec les deux compagnons avant d'avoir une aventure torride avec Jace.

Mais après un certain temps de vie commune agréable, elle finit par trahi ce dernier, bien qu'à contrecœur, en révélant au Consortium où se trouvaient jace et Kallist. Acculé au pied du mur, le mage de l'esprit tenta une manœuvre désespérée pour les sauver tous les deux, impliquant d'absorber l'esprit de Kallist. Bien entendu, cela ne passa pas comme prévu, et le résultat fut au-delà de toute prévision : Jace et Kallist se virent échanger leur corps.

Six mois s'écoulèrent, et Jace mouru dans le corps de Kallist. En conséquence, son esprit réintégra son propre corps, provoquant un traumatisme dans l'esprit du mage et tuant celui de son compagnon. C'est Liliana qui le retrouva et le soigna. Elle l'encouragea à se venger de Tezzeret pour avoir provoqué, même indirectement, la mort de Kallist, et un jeu d'esprit commença entre les deux arpenteurs. Jace appris de Nicol Bolas l'emplacement du repaire de Tezzeret et, accompagné de Liliana, il l'attaqua de front, mais ce fut un échec. Jace fut capturé, et Tezzeret lui apprit la cruelle trahison de Liliana. Pendant des mois, l'artificier mit au point un artefact lui permettant d'utiliser les capacités mentales de Jace sans les détruire, tout le soumettant à une longue torture physique.

Puis Liliana l'approcha, tentant de lui faire comprend les raisons de ses actes, et l'aida à s'échapper. Ensemble, ils lancèrent un nouvel assaut contre Tezzeret, causant beaucoup de dégât dans sa base, et Jace le combattit finalement en duel. Il parvint à avoir le dessus et effaça son esprit, laissant le Consortium sans leader.

Jace se fit à lui-même le vœu d'aider Liliana à se libérer de ses chaînes de quelque manière qu'il puisse trouver. En attendant, après quelque hésitation, il finit par prendre la tête de la cellule du Consortium Infini sur Ravnica, espérant le guider dans une meilleure voie.

Trois après son affrontement avec Chandra pour le mystérieux parchemin, Jace reçu la « visite » de Garruk, un autre Planeswalker qui traquait Liliana. Après un bref affrontement, Jace fut contraint de lui révéler la dernière localisation connue de la nécromancienne. Garruk lui révéla que la parchemin dérobé à Chandra était une carte menant au plan de Zendikar, et le mit en garde contre les innombrables dangers de cet endroit.

Sa curiosité piquée, il y transplana et retrouva la trace de Chandra, arrivée sur ce plan peu avant lui. Il engagea un guide et suivit la piste menant aux montagnes d'Akoum. En chemin, il furent attaqués par le vampire Anowon, qui tua le guide avant que Jace ne domine son esprit. Le mage en extirpa les informations intéressantes et le força à lui servir de guide jusqu'à l'Oeil d'Ugin.

Lorsqu'il pénétra dans les grottes, malgré les recommandations contraires d'Anowon, il y trouva un grand dragon en plein combat contre Chandra. Jace décida de l'aider, il lui enjoignit de lancer le feu invisible, l'ectofeu, qu'il copia grâce à un twincast. Les sorts combinés eurent raison du dragon, qui se révéla être en fait le Planeswalker Sarkan le Fou, adorateur des dragons et originaire d'un plan où ils avaient disparu depuis bien longtemps. Mais il s'en suivit une violente explosion qui assoma tout le groupe.

Sarkan déjà loin, Chandra se réveilla avant Jace et fila à son tour. Revenu à la conscience, le mage pressentit que cette rencontre n'était pas tout-à-fait fortuite et que « quelque chose » avait été mis en branle. Il décida d'en informer les Sages de Porte des Mers. Mais avant même de quitter l'Oeil, Anowon arriva et demande ce qui s'était passé, et repartant en panique avant même que Jace puisse répondre.

En chemin pour Halimar, Jace rencontra une engeance Eldrazi qui dévora sa monture et le força à terminer la route à pieds. Deux semaines plus tard, dans le phare de Porte des Mers, il en apprit un peu plus sur les Eldrazi, mais rien de significatif, il décida donc de trouver Chandra pour savoir d'où elle connaissait le parchemin.

Dans l'intervalle, les magouilles politiques entre les guildes de Ravnica s'étaient intensifiées, gagnant en fourberie et en ampleur. Celles ourdies notamment par l'obscure maison de Dimir menèrent à une suite d’événements savamment orchestrés qui menèrent Argus Kos de la guilde Boros à briser le Pacte des guildes, semant la discorde sur le plan.

Le pacte des Guildes

Après le tumulte de ces dernières années, Jace négligea les responsabilités qui lui incombaient sur Ravnica, préférant passer quelques temps à se balader sur différents plans. Lorsqu'il y revint, il constata que le Consortium, en l'absence de son chef, s'était effondré, mais il ne parvint pas à s'en émouvoir. Bien qu'il se sentit chez lui dans les masses sans visage de Ravnica, il restait hanté par tout ce qu'il avait vu, et ces étranges marques qui apparaissaient sur les murs du dixième district étaient juste la distraction dont il avait besoin.

Ses investigations le menèrent à découvrir certains secrets de la guilde d'Izzet, qu'il effaça ensuite de sa mémoire car ils représentaient un danger. Son amie Emmara fut enlevée par la guilde de Rakdos, et Jace se lança dans une longue course folle d'enquêtes et de questionnements pour retrouver son amie et combler le vide de sa mémoire. Il fut confronté à plusieurs guildes, notamment Rakdos, Azorius et Dimir, dont il dut tantôt esquiver tantôt combattre les agents.

Il parvint finalement à atteindre ses deux objectifs, mais le dragon Niv-Mizzet révéla alors à tout le district les secrets qu'il avait eu tant de mal à obtenir, cacher puis retrouver. Tous connaissaient à présent l’existence du Labyrinthe Implicite, renfermant un pouvoir immense pour qui le résoudrait.

Jace fut à nouveau capturé par Exava, puis sauvé par Lazav, de Dimir, qui le remit entre les mains de Mirko Vosk. Il s'échappa de sa prison en transplanant vers Zendikar, et envisagea de laisser tomber et de laisser Ravnica derrière lui. Mais une rencontre avec une famille de Kor lui fit changer d'idée et il était bien déterminé à aider Emmara, il revint à Ravnica, et plus précisément au forum d'Azor qui constituait la fin du Labyrinthe. Il y découvrit l'Huissier, une créature magique liée au Labyrinthe, qui lui  expliqua qu'il était l'exécuteur du Jugement d'Azor, et que si les guildes parvenaient à compléter l'épreuve, un nouveau Pacte des Guilde serait instauré par le plus digne d'entre eux. Dans le cas contraire, il libèrerait le Verdict Suprême d'Azor.

Jace eu alors une entrevue avec Isperia, le shpinx à la tête de la guilde d'Azorius, et Lazav. Isperia expliqua que le Verdict Suprême était un sort capable de détruire tous les coupables d'un district et qu'il serait le verdict de l'épreuve du Labyrinthe. Plus déterminé que jamais, Jace se rendit à la Promenade Transguilde pour la cérémonie de départ, où il retrouva Emmara, à qui il répéta tout ce qu'il avait découvert, ainsi que neuf autre champions, un part guilde, désignés pour effectuer l'épreuve.

Aussitôt que celle-ci eu commencé, le chaos s'installa, mais Jace et Emmara parvinrent à faire leur chemin jusqu'au portes de Selesnya et de Golgari. En arrivant à la porte d'Azorius, il furent séparés par Lavinia, venue arrêter Jace pour ses transgressions passées. Il y eu un procès exceptionnel, au cours duquel le mage expliqua tout ce qu'il avait découvert et comment il comptait aider, puis il plaida coupable, simplement pour écourter le procès. La sentence fut prononcée : il devait aider les champions des guildes à résoudre le Labyrinthe.

Tentant de rejoindre Emmara, il traversa les portes de Dimir et d'Orzhov, avant de la retrouver en plein combat contre Teysa Karlov, qu'il l'aida à vaincre  et il poursuivirent leur chemin jusqu'aux portes de Simic et d'Izzet. A cette dernière, il rencontrèrent Ral Zarek, qui révéla à Emmara l'identité de Jace : un Planeswalker. Elle se sentit trahie et continua sans lui, tandis qu'il dut affronter le mage d'Izzet, qu'il parvint en fin de compte à leurrer avec un sort d'illusion.

Arrivé au forum d'Azorius, il constata que tous les champions de guilde étaient déjà présents, en train de se combattre les uns les autres. Il tenta de la arrêter, mais Lazav apparu et les manipula pour faire reprendre les combats de plus belle. L'Huissier apparu et, constatant la situation, libéra le Verdict Suprême, octroyant à chaque champion la capacité de l'activer.

Jace connecta alors leurs dix esprit entre eux, afin d'empêcher que quelqu'un ne lance le Verdict. Il avait fusionné leurs esprits, imposant à chacun de partager ses pensées avec tous les autres, mais il sentit son propre esprit s’effilocher dans la manœuvre. Heureusement, l'Huissier vint l'assister, allégeant le fardeau qu'il venait de prendre sur lui-même.

Ce faisant, la créature désigna Jace comme étant nouveau Pacte des Guildes, le médiateur capable de comprendre la perspective que chacune d'entre elles.

Dans les temps qui suivirent, Jace continua son errance dans le Multivers, mais il passa tout de même le plus clair de son temps Ravnica, et avec l'aide de Lavinia, il officia en tant que Pacte des Guildes vivant.

La bataille de Zendikar

Récit détaillé : La Bataille de Zendikar et le Serment des Sentinelles

Alors qu'il terminait une nouvelle journée d'arbitrage afin de maintenir l'équilibre des guilde et la paix sur Ravnica, Jace reçut la visite impromptue d'une vieille connaissance qui n'allait pas pour l'enchanter : Liliana Vess. Le mage télépathe le plus puissant du multivers perdait ses moyens face à l'assurance insolente de la nécromancienne centenaire qui avait partagé sa vie pendant un temps, et le fait qu'il ne puisse pas lire ses pensée y était probablement un peu pour quelque chose.

Alors qu'ils sortirent dîner, Jace se laissant quelque peu entraîner par l'aplomb de la Planeswalker, il furent interrompus par un troisième larron, un grand gaillard vêtu d'une armure argentée, qui semblait au bord de l'épuisement. Il venait demander l'aide du Pacte des Guildes.

Liliana partie, vexée que Jace accorde son attention et son aide à cet importun, celui-ci se présenta sous le nom de Gidéon, un Planeswalker, et avait besoin des capacités des Jace pour résoudre l'énigme des hèdrons afin de sauver Zendikar des Eldrazi. Jace se considérait comme responsable car, même s'il soupçonnait avoir été manipulé dans ce sens, c'était lui, et Chandra, qui avait par inadvertance libéré ces horreurs sur Zendikar.

Prenant la nuit pour s'organiser, rassembler ses notes sur Zendikar, les Eldrazi et les hèdrons, et faire soigner Gidéon qui était à moitié mort d'épuisement, ils transplanèrent tous deux pour Zendikar au petit matin. Avant d'aller à Zendikar, Jace et conduisit sur le plan de Regatha, afin de demander l'aide de Chandra, qui avait également sa part de responsabilité dans cette affaire. Mais celle-ci refusa de les suivre, se consacrant à son rôle tout frais d’abbesse du temple de Keral.

A leur arrivée sur Zendikar, au lieu de trouver un camp abritant les survivants de Porte des Mers, la plus importante cité Zendikari tombée quelques heures plus tôt, il ne trouvèrent que mort et dévastation, et furent contraints de se frayer un chemin parmi une horde d'Eldrazi pour rallier un autre camp en haut du ravin. Ou plutôt, Gidéon dut leur tailler un chemin.

Lorsqu'ils parvinrent à rejoindre leurs alliés, menés par le commandant Vorik et sa seconde Tazri, il organisèrent une nouvelle retraite, car les hordes d'engeances Eldrazi continuaient d'avancer, rependant leur corruption blanche poussiéreuse sur le monde. Grâce à la maîtrise des crochets à corde des combattants Kor, ce qu'il restait des défenseurs de Porte des Mers se réfugia sur l'une des nombreuses roches flottantes, masses de pierre défiant la gravité dans le ciel du plan, pour y établir un camp.

Pendant ce temps, Nissa Revane, une elfe Planeswalker originaire de Zendikar, combattait les Eldrazi de son côté, aidée par la puissance que lui conférait son lien avec l'âme du monde. Mais un jour, elle ressentit une terrible douleur et devint incapable de se reconnecter  à l'esprit de Zendikar, et à l'immensité de son pouvoir. Alors qu'elle combattait des engeances Eldrazi armée de sa seule épée, elle fut secourue par les survivants de la Roche Céleste, qu'elle rejoignit faute de mieux et elle fit la connaissance de Gidéon et Jace.

Jace entreprit alors de partir pour l'Oeil d'Ugin, accompagné de Jori En, une ondine qui avait été l'escorte de l'une des archivistes de Porte des Mers, afin de résoudre l'énigme pour laquelle il était venu sur ce plan. Mais Gidéon refusa de les accompagner, considérant qu'il était de son devoir d'assurer la survie de son armée. En chemin, Jace et Jori furent attaqué par une horde d'engeances Eldrazi, perdant montures et chariot, mais une guerrière Kor les aida à s'enfuir. Elle les mena à travers un canyon, échappant à la horde d'engeances, mais au lieu d'un endroit sûr, elle les conduisit directement jusqu'à Ulamog, l'un des trois titans Eldrazi emprisonnés sur Zendikar jusqu'à l'ouverture de leur prison, qui était à l'origine de toutes ces engeances envahissant le monde, afin de les offrir en sacrifice. Créature immense, d'une bonne cinquantaine de mètre de haut, armé de bras doubles et de nombreux tentacules, une plaque osseuse lisse pour seul visage, il avançait, lentement mais sûrement, ne laissant derrière lui que mort et désolation matérialisée en cette corruption devenue trop familière. Et il se dirigeait vers Porte des Mers et l'armée survivante.

Jace et Jori échappèrent aux adorateurs d'Ulamog, grâce à une illusion très convaincante où ils crûrent être en train de brûler. Jace intima à Jori de retourner à Porte des Mers pour prévenir Gidéon de l'arrivée d'Ulamog, tandis qu'il continuerait vers l'Oeil d'Ugin. Devant le refus de l'ondine, il pénétra son esprit afin de la forcer à obtempérer et ils se séparèrent.

Pendant ce temps, le commandant Vorik, qui avait été blessé durant les combat et que la corruption rongeait petit à petit, céda sa charge à Gidéon juste avant de rendre son dernier soupir, ce qui n'était pas pour plaire à Tazri, car ils ne voyaient pas les choses de la même manière. Gidéon préconisait de rassembler l'armée et de repousser les Eldrazi pour reprendre Porte des Mers, tandis que Tazri considérait qu'il valait mieux évacuer. Suivant son intuition, Gidéon envoya des émissaires pour rassembler tous les combattants encore disponibles et prêts à défendre leur monde, qu'il soient Kor, elfes, ondins ou autres. Même les vampires de Malakir, dirigés par l'implacable Drana, se joignirent à l'armée de Gidéon.

De l'autre côté du monde, Kiora, la Planeswalker ondine originaire de Zendikar, revint du plan de Theros, très satisfaite, armée du bident qu'elle avait dérobé à  Thassa, la déesse de la mer. Elle entreprit de se diriger vers Porte des Mers afin d'affronter et tuer Ulamog.

Nissa, de son côté, désespérée par le vide que laissait en elle l'absence de sa connexion avec le monde, aidait comme elle le pouvait les survivants, jusqu'à ce qu'elle devine enfin où se trouvait Zendikar : retranché dans le Coeur de Khalni. Elle partit alors jusqu'à son pays natal, le continent de Bala Ged, afin de retrouver Zendikar et rétablir le lien avec lui.

Les Eldrazi étant passés par là, ce qui avait autrefois été une grande forêt luxuriante n'était plus aujourd'hui qu'une vaste étendue plane et désolée de poussière blanche où ne subsistait pas la moindre trace de vie. Nissa finit par trouver ce qu'elle cherchait, au fond d'une grotte où subsistaient quelques mousses : le Cœur de Khalni, matérialisé par une grande fleur, de taille presque humaine, ressemblant à un lotus doré.

Mais quelque chose n'allait pas. La fleur avait été déracinée et reposait piteusement, presque fanée, sur une pierre, au centre d'un cercle de hèdrons. Zendikar ne s'était donc pas retiré de sa propre initiative, il lui avait été arraché. Lorsqu'elle s'approcha de la seule discontinuité du cercle afin de secourir l'âme du monde, elle fut attaquée et projetée plus loin, et elle vit le démon qui se trouvait là.

Il s'agissait de Ob Nixilis, piégé sur Zendikar il y a bien longtemps, dont l'intention était de s'emparer de l'âme du monde et de son pouvoir pour raviver son étincelle de Planeswalker. Nissa le combatit et, malgré son manque de pouvoir par rapport au démon, elle parvint en rusant à attraper pénétrer dans la prison d'hèdrons, attraper la fleur et lui insufler un peu de pouvoir afin que ses racines la reconnectent à la terre. Aussitôt, l'elfe sentit son lien avec Zendikar se rétablir et son pouvoir affluer en elle. Elle défit le démon et l'enterra vivant, puis établit de nouvelles protections pour le Cœur.

Arrivé dans les montagnes d'Akoum, Jace fut aidé par une gobeline de la tribu Tuktuk et il parvint enfin à l'Oeil, où il rencontra Ugin lui-même, le dragon-esprit. Celui-ci expliqua au mage que les Eldrazi étaient originaires des Éternités Aveugles, le non-espace qui séparait les plans du multivers, et que plusieurs milliers d'années plutôt, lui-même et deux autres Planeswalker les avaient forcés à prendre une forme physique sur Zendikar pour les y emprisonner. Seulement on ne pouvait pas les tuer, car leur forme physique qui arpentait ce monde n'était une partie de leur être, et tuer ces titans les blesserait, mais leur permettrait de quitter ce plan, libres d'aller dévorer d'autres mondes. Il fallait donc les y enfermer à nouveau, et c'était le rôle des hèdrons, ces pierres octogonales que l'on trouvait un peu partout sur Zendikar et qui avaient été créées par l'un des deux comparses d'Ugin.

L'armée de Gidéon s'était étoffée, forte des réfugiés qui affluaient en pensant trouver un refuge à Porte des Mers et des différents contingents qui se raliaient à sa cause, parmi lesquels les mage du roulis dirigés par Noyan, ainsi que des créatures marines aux ordres de Kiora et de son bident. Le premier assaut, une charge héroïque menée par Gidéon, fut un désastre. L'armée fut repoussée par les multitudes d'engeances et les pertes lourdes. Ce fut Tazri qui permit d'ouvrir les yeux à Gidéon, et celui-ci organisa son armée afin d'utiliser au mieux les capacités de chaque unité : les Kor menaient l'assaut, aidés par les créatures des océans, et se reposaient la nuit venue alors que les vampires prenaient le relais. Après quatre jours de combat, il parvinrent à pénétrer dans les murs de la cité, et changèrent à nouveau de tactique, laissant s'exprimer les talents des rangers elfes. Le combat en ville était moins ordonné, et chaque fois qu'ils reprenaient un quartier, il en perdaient un autre, jusqu'à l'arrivée de Nissa et de ses élémentaux qui aidèrent à stabiliser la ligne de front et à reprendre progressivement possession de la ville.

Le lendemain de la libération de la ville, Jori En arriva enfin à Port des Mers, interrompant une réunion tactique dans le phare de la cité pour annoncer la terrible nouvelle de l'arrivée d'Ulamog. Jace arriva lui-aussi peu de temps après, s'étant épargné le temps du voyage de retour en transplanant. Il leur expliqua le plan : emprisonner Ulamog dans une cage d'Hèdrons. L'armée toute entière se mit à l’œuvre pour récupérer les étranges pierres flottantes octogonales et les disposer en un immense cercle devant Porte des Mers.

Chandra arriva sur Zendikar alors que le titan arrivait à l'horizon de Porte des Mers. Retournée par l'horreur et l'immensité de ce qu'elle voyait, elle descendit tout de même vers la cité afin de prêter main forte, à la recherche de Gidéon ou de Jace, mais ne parvint pas à les trouver.

Lorsqu'Ulamog arriva, le plan fonctionna presque à la perfection, à l'exception d'une pierre un peu de travers qu'il fallu rétablir au dernier moment. Gidéon affrontait le titan pour le retenir jusqu'à ce que les dernières pierres soient en place, puis le cercle s'illumina de bleu et Ulamog fut immobilisé. Les Kor poussèrent des vivas, Zendikar était sauvé.

Mais la joie et le soulagement ne durèrent pas bien longtemps. Ob Nixilis, libéré de son ensevelissement, arriva à l'insu de tous et absorba toute l'énergie canalisée par l'alignement de hèdrons, libérant Ulamog et ravivant son étincelle. Et histoire de parachever son œuvre, il réveilla le second titan Eldrazi, Kozilek, qui, après avoir anéanti l'armée de créatures marines de Kiora, détruisit Porte des Mers. Enfin, jubilant, il prit sa revanche sur Nissa, et écrasa ses deux compagnons PlanesWalker dans la foulée.

Peu après le désastre, Chandra qui avait aidé les quelques survivants à fuir, se remit à la recherche de Gidéon. Elle tomba sur Tazri, qui lui expliqua que le démon avait vaincu les trois Planeswalker et les avait emportés en direction d'une grotte, plus loin vers les montagnes. Sans perdre de temps, la pyromancienne partit dans cette direction, entraînant à sa suite un essaim d'engeances Eldrazi afin de permettre à Tazri et son armée de s'échapper.

Lorsqu'elle arriva, l'essaim loin derrière, elle vit dans la grotte Gidéon, Nissa et Jace, suspendus dans les airs, prisonniers d'un tourbillon d'énergie et encerclés par quelques engeances Eldrazi. Et elle fut accueillie par Ob Nixilis. Le combat fut bref et Chandra fut facilement dominée par le pouvoir du démon. Jace, à peine conscient, la contacta par télépathie pour lui indiquer qu'il fallait détruire les Eldrazi, ce qu'elle fit en feintant le démon d'une fausse charge furieuse. Aussitôt, les trois prisonniers tombèrent au sol et les quatre Planeswalker disparurent  à la vue du démon, caché par un champ d'invisibilité de Jace.

Chandra voulu profiter de l'occasion pour attaquer tous ensemble et détruire leur ennemi, mais Jace estimait qu'ils étaient trop affaiblis et qu'ils devaient fuir. Les quelques secondes qu'ils mirent à discuter mentalement, le sort d'illusion se brisa et ils réapparurent aux yeux d'Ob Nixilis. Contraints de combattre, ils affrontèrent ensemble la créature infernale. Chandra déchaîna son feu, Nissa tira du pouvoir de la terre et Gidéon assénait des coups de son sural tandis que Jace déstabilisait le démons par des attaques mentales ou d'illusion. Leur efforts combinés finirent par payer et Ob Nixilis prit la fuite vers un autre plan.

Mais la sortie de la grotte était bloquée par l'essaim d'Eldrazi qui avait poursuivit chandra, et une fois de plus, ils attaquèrent de concert pour se frayer un passage vers la sortie. Une fois dehors, dégustant le fait d'être toujours en vie, il prirent un moment pour réfléchir. Jace énonça la possibilité que ce monde était perdu et qu'ils feraient peut-être mieux de partir. Mais Gidéon refusait d'abandonner, remarquant au passage que le page de l'esprit lui-même était toujours là. Alors, sur ce promontoire, sous les rayons du soleil décliant, les quatre Planeswalkers firent un serment, celui de combattre les menaces inter-planaires. Pas seulement d'arrêter les Eldrazi mais de s’ériger en Sentinelles et de s'opposer à toute menace pour le multivers.

Il retournèrent ensuite vers Porte des Mers, avec un plan de secours conçu par Jace, une dernière tentative désespérée pour arrêter ce fléau, qu'ils exposèrent  aux survivants de l'armée Zendikari. Et la mise en place commença.

Gidéon mena ses armées sur le chemin des deux titans qui semaient la dévastation, les attirant afin de les rapporcher l'un de l'autre. Lorsqu'ils furent en place, ce fut à Nissa de jouer. Aidée de Jace par un lien mental, elle se connecta à l'esprit du monde pour manipuler directement ses lignes ley, ces mêmes lignes d'énergie que les hèdrons avaient pour rôle de canaliser, afin d'y emprisonner les deux titans. Mais sans les pierres sculptées pour maintenir les lignes, la prison ne tiendrait que le temps que Nissa pourrait les tenir, seulement le plan ne consistait pas simplement à les enfermer cette fois. Suivant les indications de Jace, elle utilisa le pouvoir du monde et les lignes ley et tira pour attirer les Eldrazi sur le plan physique dans leur intégralité. Le ciel changea et c'était comme si l'espace s'était inversé, comme si le monde tout entier se retrouvait à l'intérieur des Eldrazi.

Chandra entra en action commença à attaquer l'immensité infinie des titans. Puis, Nissa posa une main sur l'épaule de la pyromancienne et par se contact, faisait affluer vers elle tout le pouvoir du monde dont elle était le point focal. Chandra poussa un cri et canalisa toute la fureur de Zendikar dans son feu. Les lignes ley s'embrasèrent comme une traînée d'huile, le flammes se rependant dans tout le ciel le long des courants de mana et enveloppant les titans. Le monde s’embrasa à son tour dans un rugissement apocalyptique orange, avant de laisser la place à une lumière blanche aveuglante. Ses jambes se dérobèrent sous elle, et Chandra s’écroula. Il y eut un fracas de tonnerre, ainsi qu’une vague de chaleur incandescente, accompagnés du bruit écœurant du ciel se déchirant.

Lorsque la fumée et dissipa et que la poussière retomba, les titans avaient disparu.

Plusieurs jours après la dernière bataille, Gidéon et Jace aidaient les Zendikari à s'organiser pour reconstruire leur monde et l'en purger des dernières engeances Eldrazi qui restaient, tandis que Nissa et Chandra se remettaient doucement de leur épreuve.

Ugin vint les trouver, furieux qu'ils soient allés à l'encontre de ses recommandations en tuant les titans, craignant les conséquences que pourrait avoir la disparition d'être plus anciens que les mondes eux-même, et fustigeant l'imprévisibilité des Planeswalker en général. Il leur assura que le troisième titan, Emrakul, n'était plus sur Zendikar, et qu'il était probablement retourné dans les Éternités Aveugles.

Une fois l'orage passé, Jace (qu'Ugin tenait pour responsable de ce dérapage) expliqua à Gidéon qu'il serait plus utile en partant à la recherche d'informations, ce sur quoi le soldat tomba immédiatement d'accord avec lui. N'ayant aucune piste pour  traquer Emrakul, il irait à la recherche d'un moyen de l'arrêter, et devait pour cela retrouver les anciens alliés d'Ugin, qu'il pensait être encore en vie, quelque part. Personne n'avait eu de nouvelles de Nahiri la Lithomancienne, qui avait conçu les hèdrons, depuis bien longtemps, il décida donc de se rendre sur Innistrad à la recherche du vampire Sorin Markov, seigneur de ce plan.



Dernière édition par Jace Beleren le Ven 27 Mai - 15:10, édité 6 fois

_________________
avatar
Jace Beleren

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Jace Beleren le Lun 23 Mai - 22:30



Test RP :


Quelque chose n'allait pas. Mais alors vraiment pas du tout.

Après avoir pris un peu de repos et s'être entretenu avec Nissa à propos de Sorin Markov, car elle l'avait brièvement rencontré peu avant la libération des Eldrazi, Jace avait transplané pour se rendre sur Innistrad, le plan d'origine du Planeswalker vampire plusieurs fois millénaire. Il espérait le retrouver et le questionner afin d’en apprendre un peu plus les Eldrzi, leur prison et d’éventuels autres moyens de les arrêter. Mais quelque chose clochait.

Cela prenait du temps, ce n’était pas normal. La traversée des Éternités Aveugles se faisait normalement instantanément, comme si le Planeswalker sortait du temps lui-même pour passer d’un plan à l’autre, mais cette fois ce n’était pas le cas. Jace avait quitté Zendikar, mais il n’était pas arrivé sur Innistrad. Pour ce qu’il pouvait croire de sa conscience altérée, il lui semblait flotter quelque part où rien n’existait. Par de lumière ni d’obscurité, pas de chaud, ni de froid, pas de haut ni bas, comme si tous ses sens étaient endormis. Rien que lui et un vide absolu sans limites.

Puis une vive douleur fleurit dans son torse et de rependit dans son corps, le long de ses membres jusqu’à leurs extrémités et envahit son crâne. Chaque petite cellule de son être le mettait à la torture. Il voulu hurler, mais aucun son ne sortit de sa bouche, car cela n’existait pas ici. Et Jace perdit connaissance.

Un son. Un bruit. Ce fut la première chose qui parvint à son esprit alors que sa conscience commençait à lui revenir. Qu’était-ce donc ? Une sorte de murmure, ou de gargouillis. Un clapotement. De l’eau ! Puis le toucher. Une sensation familière. Comme un tapis épais lui chatouillant le visage. De l’herbe !

Lentement, petit à petit, Jace Beleren revint à lui, puis il ouvrit les yeux. Il était dans un bois clairsemé, le soleil traversant sans peine les frondaisons pour nourrir de sa lumière nourricière les tapis d’herbe verte au pied des grands arbres au tronc élancé. Le murmure clapoteux qui emplissait l’atmosphère indiquait qu’un ruisseau devait couler non loin de là, l’eau bondissant de quelque degré de faible hauteur.

Le Planeswalker s’assit péniblement, tous les muscles endoloris et une migraine atroce lui martelant la tête. Il lui semblait que cela durait depuis une éternité. Une main sur le front, il attendit un moment que cela passe, immobile, essayant de rassembler ses pensées.

Mais que c’était-il donc passé ?

Jace avait transplané des dizaines de fois sans aucun incident. Il n’imaginait même pas qu’un transplanage puisse mal se passer. A vrai dire, il avait rentré bien des Planeswalkers au cours de sa vie, et il n’avait jamais entendu dire nulle part que cela puisse mal se passer. Il regarda un peu plus attentivement autour de lui. Heureusement, il semblait être arrivé à destination, et indemne. Restait maintenant à trouver le manoir Markov.

Sa migraine n’était pas encore passée, mais elle se faisait moins insistante, il se releva donc en chancelant un peu, les jambes faiblardes. C’était la première fois qu’un transplanage lui infligeait une telle souffrance et le mettait dans un tel état de faiblesse. Mais devant l’impossibilité de comprendre ce qu’il s’était passé, il valait mieux ne pas perdre de temps et remplir la mission pour  laquelle il était venu.

Il n’était pas rassuré, cependant. Il sentait que quelque chose n’allait pas dans son être, qu’il lui manquait quelque chose, sans pouvoir explicitement mettre le doigt dessus. Il ressentait tantôt comme un vide intérieur tantôt comme s’il était devenu plus petit que son enveloppe.

Le mage marcha plusieurs heures sous le couvert des bois, tentant de comprendre l’origine de son malaise et ruminant l’épreuve des plus désagréables qui l’attendait. Afin de trouver Markov, il devait demander son aide à une de ses connaissances qui avait élu domicile sur ce plan, mais ironiquement, c’était probablement la dernière chose qu’elle aurait envie de faire. Néanmoins, le mage de l’esprit n’avait pas vraiment d’autre choix, car c’était sa meilleure piste. Il devait donc trouver une monture et un guide, qui le conduirait jusqu’à la demeure de Liliana Vess.

Lorsqu’il sortit de la forêt, le crépuscule était assez avancé, la lune était sortie et il ne tarderait pas à faire noir. Il fit quelques pas, puis se figea soudain en se rendant compte du problème. Il tourna lentement la tête vers l’est, levant les yeux vers l’astre lunaire. Celui-ci était un disque brillant, presque uniformément blanche, légèrement orangée au-dessus de l’horizon.

Cette lune. Elle ne ressemblait en rien aux descriptions et croquis qu’il avait pu  voir de la Lune d’Argent d’Innistrad. Où était donc la forme de héron sur sa face visible ? Quelle était cette couleur étrange n’évoquant pas du tout l’argent ? Jace n’eut pas à réfléchir bien longtemps pour se rendre à l’évidence : il n’était pas sur Innistrad !

Il n’était pas arrivé sur le bon plan ! Preuve de plus qu’il s’était passé quelque chose durant son transplanage. Le Planewalker réfléchit un moment. Cela ne pouvait pas être une « erreur de pilotage », la cause était donc extérieure. Aurait-il croisé le chemin d’Emrakul ? La présence de troisième Eldrazi dans les Éternités Aveugles pouvait-elle l’avoir fait dévier de sa route ?

Non, cela ne fonctionnait pas ainsi. Pour ce qu’il en savait, les notions de temps et d’espace, et par conséquent de « route », n’avaient aucune valeur dans les Éternités Aveugles. Ce devait être autre chose, mais quoi ? Après un moment, Jace se secoua. La nuit tombait et il ne servait à rien de s’attarder ici, il aurait tout le temps de résoudre cette nouvelle énigme une fois son travail accompli.

Il transplana vers Ravnica.

Du moins essaya-t-il, mais rien ne se produisit. Jace sentit l’angoisse monter en lui et sa respiration s’accéléra. Il ne parvenait pas à transplaner ! Il sentait son étincelle, elle était toujours là, comme un noyau de pouvoir spécifique tapis au fond de lui, prêt à le servir. Mais à chaque fois qu’il essayait de transplaner, c’était comme si son étincelle de dérobait à lui, l’esquivait pour l’empêcher de la saisir. C’était une situation inédite, et pour le moins stressante.

Il faisait noir à présent. Le mage bleu essaya de convoquer une illusion pour éclairer les environs, mais rien ne se produisit.

Cette fois, il commença carrément à paniquer. Il tenta une nouvelle fois d’invoquer une flamme de poing illusoire, mais la source de sa magie était tarie. Haletant, il regarda un peu partout autour de lui, dans les recoins d’obscurité. N’importe quel danger pouvoir se tapir dans le noir, il était complètement sans défense. Dans un mouvement de panique, il revint sous le couvert des arbres à une vingtaine de mètres de là et s’assit adossé à un arbre. Puis s’efforça de maîtriser sa respiration, une inspiration, puis une expiration, l’une après l’autre, puis on recommence, plus lentement, encore un peu plus.

Ainsi, il parvint au bout d’un moment à se calmer suffisamment. Paniquer ne l’aiderait pas à réfléchir et moins encore à se sortir de là. Le mage bleu se lança dans une introspection mentale, examinant l’état de ses capacités. Son incapacité à transplaner restait une énigme, mais il comprit presque immédiatement pourquoi il ne pouvait plus lancer de sorts : ses lignes de mana étaient coupées, les mondes qu’il avait arpenté ne l’approvisionnaient plus en puissance magique.

Cette situation était incroyablement désagréable. Jace se sentait oppressé, compressé. Coupé du reste du multivers, il se sentait comme prisonnier d’une petite boîte.

Sentant la panique recommencer à monter, il fit un effort mental pour se maîtriser et se calmer. Il fallait établir les priorités.

En premier, rétablir son pouvoir, mais il ne pouvait rien faire pour cela dans l’immédiat. Des lignes de mana finiraient par se recréer au fil du temps avec le monde où il se trouvait actuellement, lui permettant de lancer quelques sorts rudimentaires, mais il n’y avait rien à faire pour accélérer les processus. Il fallait être patient et attendre. Avec de la chance, cela suffirait peut-être à lui rendre l’accès à son étincelle de Planeswalker.

À cette pensée, Jace fit une grimace. Il avait depuis longtemps appris à ne pas compter sur la chance, car celle-ci jouait rarement en sa faveur.

La seconde chose à faire était donc de découvrir où il se trouvait, et quels étaient les dangers susceptibles de lui tomber dessus.

*****************************************************************************


Terminé

Pseudo/nom: Siegwald

Age: 29

Avez vous lu le règlement ? : ouip

Comment avez vous connu le forum ?: par un ami

Que pensez vous de celui ci ? Trop tôt pour en juger



(Voilà, désolé pour la longueur, j'ai essayé de résumer, mais pas évident)

_________________
avatar
Jace Beleren

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Blanche-Neige le Ven 27 Mai - 14:09

Coucou Jace et re-bienvenu !

Alors ! Le moins qu'on puisse dire c'est que ta fiche est dense et difficile à comprendre quand on ne maitrise pas l'univers de ton personnage, mais ça ne gène pas vraiment la validation de ta fiche. Du coup je m'appui surtout sur le test rp : ton personnage tente une téléportation et se retrouve sur Terre c'est ça ? Il faudra le justifier à terme par le fait qu'il ait traversé un portail d'une manière ou d'une autre (peut-être en aura t-il touché un accidentellement en transplanant, je ne sais pas). 


Une petite chose m'a faite tiquer dans ta partie pouvoir/magie : "Mais voilà, il y a un problème : quelque chose de désastreux s'est produit lors de son arrivée à Sempiternel, et son étincelle de Planeswalker a été étouffée, le coupant totalement de ses pouvoirs de Planeswalker."

Je re-précise au cas où : l'univers de Jace avec les multi-plans se trouve à Sempiternel. Sempiternel c'est le nom global de tous les univers parallèles qui sont issus de l'imagination des humains peuplant la Terre (notre planète d'origine, le monde des Créateurs). Du coup, sa perte de pouvoir serait logiquement dû à son entrée sur Terre car cet univers (l'univers rationnel et non celui des contes et des légendes, donc) amoindri terriblement les pouvoirs magiques. Après tu es libre de dire que Jace est entré dans un autre univers  de Sempiternel parallèle au sien et que quelque chose l'a rendu malade et a bloqué sa magie.. là c'est à toi d'en inventer la raison.


Je te validerai dès que tu m'auras confirmé que tu as bien compris tout ce bordel x)
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 392
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Jace Beleren le Ven 27 Mai - 14:38

Salut,

Alors en premier lieu, effectivement, l'idée était qu'il ait rencontré un portail durant son transplanage vers Innistrad.

En revanche, le lieu où il est arrivé demeure volontairement flou, pour que ce test puisse servir de point départ au RP, qu'il se passe à Sempiternel où sur Terre (mais j'avoue que je préfère lui éviter la Terre pour le moment, ce serait peut-être un peu radical).

Et effectivement, je n'avais pas compris que son univers faisait partie de Sempiternel. En fait cela m'arrangeai, car si son multivers ne fait pas partie de Sempiternel et que Sempiternel ne fait pas partie de son multivers, cela explique bien la perte de son pouvoir de planeswalker : il ne peut l'utiliser que dans son multivers.

Mais ce n'est pas grave, je vais trouver une galipette scénaristique pour arranger cela (et je n'exclue pas la possibilité qu'il retrouve une partie de son pouvoir par la suite).

_________________
avatar
Jace Beleren

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Blanche-Neige le Ven 27 Mai - 14:45

Tu peux éventuellement dire que son pouvoir ne fonctionne que dans les univers de Sempiternel magiques et qu'il est bloqué quand il va dans un univers trop rationnel où il n'y a pas de mana duquel il puise sa force (si j'ai bien compris).

Félicitation pour ta validation en tout cas Smile
avatar
Blanche-Neige
Princesse héritière en cavale

Messages : 392
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Jace Beleren le Ven 27 Mai - 14:59

Alors en fait, j'ai bien fait distinction entre ses pouvoirs de Planeswalker et ses pouvoirs de mage. Mais peut-être n'ai-je pas été assez précis sur ce point.

J'ai décidé de lui supprimer totalement ses pouvoirs de planeswalker pour l'intérêt du RP afin qu'il n'ait pas la possibilité de quitter facilement les mondes autrement que par les portails. Mais il est possible qu'il récupère un jour la possibilité d'invocation.

Cependant, il conserve ses pouvoirs de mage, alimentés par le mana qu'il peut puiser des lieux qu'il a arpenté. Seulement, pour ajouter du piment, j'ai décidé que chaque portail franchit le coupe de ses sources de mana précédentes, et ainsi, plus il passera de temps dans un monde donné, plus il pourra puiser de mana (quelque soit le monde, car il y en a partout sauf sur Terre) et lancer des sorts puissants.

Quant à ses pouvoirs de télépathie, ils sont une capacité innée, qu'il peut donc utiliser sans mana, même sur Terre bien que de façon réduite dans ce cas précis, la faute à la rationalité du monde réel. Cependant, s'il a la possibilité de puiser du mana, il peut aussi l'utiliser pour augmenter ses capacités télépathiques (c'est comme cela qu'il peut contrôler quelqu'un comme une marionnette).

Merci pour la validation

_________________
avatar
Jace Beleren

Messages : 64
Date d'inscription : 15/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Jace Beleren

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum