Fiche de Timothy Delay [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche de Timothy Delay [finie]

Message par Invité le Mar 7 Juin - 17:21



Votre Personnage


Fiche d'identité


Nom/Prénom: DELAY Timothy Forcas Séraphin

Age: Trente-deux ans

Sexe: Masculin

Groupe : Humain

Nationalité: C'est un anglais

Profession : Assistant et secrétaire personnel de Lady Catherine Devy

Pays/Ville de résidence : Royaume-Uni, Londres

Objectif de votre personnage: Servir au mieux Lady Catherine Devy, quitte à se tuer littéralement à la tâche

Signes distinctifs : Constamment l'air pressé, toujours occupé, regarde souvent l'heure non pas parce qu'il s'ennuie mais parce qu'il ne veut jamais être en retard dans une tâche. On sait toujours si c'est lui qui a rangé une pièce, parce qu'on peut retrouver livres, documents, stylos, etc. classés et rangés comme il le faut, du plus grand au plus petit, par date et par ordre alphabétique, et même par degré de couleurs. Il a des cicatrices au niveau des mains et des bras.

Talent particulier : Il a la capacité de pouvoir anticiper les besoins essentiels de certaines personnes qu'il a appris sommairement à connaître, souvent ses différents patrons, c'est-à-dire qu'il sait repérer leurs signes de fatigue ou quand ils ont faim, soif, etc. et sait quand aller leur chercher un café (ou du thé ou un chocolat chaud selon leurs goûts), leur proposer un petit en-cas vite fait entre deux réunions, leur proposer de les décharger de quelque dossier car il peut s'en occuper, etc. Et sinon il cuisine bien.

Description


Description mentale :

Bourreau de travail. Voilà comment on peut définir le caractère de Timothy. Homme de zèle assez peu commun, toujours prompt à obéir aux ordres de sa hiérarchie, il se plaît dans ses différents jobs et se montre d'une très grande loyauté; jusqu'à ce qu'il s'en retrouve sans emploi pour quelque raison que ce soit, mais nous reviendrons à cette partie-ci dans son histoire. A dire vrai, par loyauté, soyez sûrs et certains que si vous engagez Timothy, il sera dans l'incapacité de trahir votre société en divulguant quelque information à des concurrents, même contre une grosse somme d'argent. De même, il n'ira jamais voir ailleurs, même contre un plus gros salaire. Non, il a été engagé ici, il y reste.
Nous noterons également son sens de l'organisation touchant de l'ordre de la manie. Non seulement il sait s'organiser, certes, mais lorsqu'il s'agit de rangement, il ne peut s'empêcher de tout classer par ordre de date, par ordre alphabétique, de grandeur et de couleur. D'une certaine manière, on s'y retrouve tout de même et on peut au moins se féliciter de ne pas avoir un tel employé désorganisé qui serait capable de tout mettre en bazar.
Cependant, Timothy est un homme frigide n'éprouvant de fait, aucun désir sexuel. Il en est même rebuté et les mauvaises langues le disent coeur de pierre et homme froid, cachant derrière cette fausse excuse le fait qu'il puisse être un homosexuel refoulé - comme l'ont souvent cru ses parents. En vérité, il n'en est rien. Il n'aime juste pas cela et trouve que c'en est une perte de temps, tout comme les relations amoureuses ou la vie de famille; pour lui, c'est un frein à sa carrière à laquelle il tient. Comme il le répète souvent, il est marié à son travail, ses dossiers et ses rapports sont ses seuls enfants. D'ailleurs, rien que le fait de parler de fonder peut-être une famille le rend fermé à toute discussion avec son interlocuteur; déjà que, de base, il se montre taciturne envers ses collègues. Il parle assez peu, privilégiant les actes à la parole, faisant montre plutôt d'une certaine observation nécessaire au travail, et miser sur le fait que dire quelque chose d'utile à un moment utile est plus judicieux que de parler pour ne rien dire d'intéressant.

Catégorie des détails inutiles:
Spoiler:
Aliment/Plat préféré: il aime les salades de toutes sortes
Fruit préféré: la pomme
Boisson préférée: le thé
Couleur préférée: le noir
Musique préférée: la musique dite "classique"
Animal préféré: le chat
Végétal préféré: les chrysanthèmes blanches


Description physique :

C'est un grand bonhomme d'un mètre quatre vingt, dont la fine musculature fortement bien dessinée se laisse percevoir sous ses chemises immaculées, c'est un éphèbe d'une taille svelte et d'une allure assez noble sans en être un. Blond vénitien avec des yeux ayant la douce couleur d'un ciel bleu sans nuage, il ressemble à une sorte d'ange dont les traits devenus fins au fil du temps ont sûrement inspiré ses parents sur le choix du troisième prénom: Séraphin.
Cela marque une forme de contraste étant donné son goût pour les couleurs sombres, mornes et tristes telles que le marron ou le gris cendré, ou bien le noir corbeau, et le blanc de ses chemises. Le bleu est sûrement l'une des seules couleurs éventuellement vive qu'il accepte de porter, rarement d'autres. Il s'arrange pour toujours être convenablement bien vêtu, toujours bien coiffé, presque jamais un pli sur ses vêtements, il n'aime pas paraître négligé car il ne l'est pas.
Cependant, son zèle se voit souvent à son pas pressé, toujours prompt à aller quérir quelque substance pour sustenter son patron, faire une photocopie, rédiger un rapport, et bien d'autres choses encore ! Quelques fois, ce sont les cernes très peu visibles, car il s'arrange pour ne jamais être complètement épuisé au bureau ou pour dissimuler sa fatigue; il pense qu'il a une image à donner, alors il se doit d'être irréprochable, même physiquement parlant, et toujours sembler en bonne forme en fait partie.
Il a des cicatrices au niveau de ses mains et de ses bras, cela est le résultat de ses expériences culinaires passées dont la plupart ont malheureusement ratées, néanmoins cela est de moins en moins visible, fort heureusement ! De plus, si jadis il était assez maladroit en cuisine, il est à noter qu'aujourd'hui, il ne l'est plus, c'est même un plutôt bon cuisinier.


Histoire :


Né dans la banlieue londonienne dans une famille relativement aisée et bourgeoise, Timothy vit le jour en plein midi à l'heure du déjeuner. Ses parents avaient toujours été des gens aimants et protecteurs, sûrement trop. C'est pourquoi il voyait très peu de ses camarades et ne se faisait pas d'amis, car il avait appris de ses parents que tout ce beau monde pouvait l'abandonner n'importe quand et qu'il en souffrirait. Pourtant, ce n'était pas faute d'en avoir ramené à la maison pour avoir l'avis de sa mère, mais à chaque fois, ils étaient sûrs de ne jamais revenir; qui avait envie de revoir une telle furie vous mettant mal à l'aise par ses propos mesquins ? Et que dire du père qui ne cessait de rabrouer son fils chaque fois qu'il ramenait des notes dites médiocres chez eux; à savoir l'équivalent d'un joli 15 qui n'était pas assez. Rendu solitaire et soumis à ses parents, le petit Timothy se mit tout simplement à oublier le contact social et à travailler durement. L'influence de ces gens était très grande chez lui, et évidemment habitué uniquement à eux, cela en était devenu tout à fait normal, ce qui lui donna ce caractère si particulier.
C'est ainsi que Timothy se mit à prétexter être amoureux de son travail et n'aimer que les dossiers et autres rapports à rendre. Il était devenu quelqu'un de très efficace; mais à quel prix ? Ses parents ont toujours pensé qu'en l'éduquant ainsi, non seulement ils pourraient se targuer d'avoir un génie (ou du moins quelqu'un de plutôt intelligent en termes scolaires et de travailleur) à la maison mais aussi un fils qui resterait à jamais reconnaissant et les aimant en retour. Malheureusement pour eux, Timothy avait un coeur asséché par tant de solitude, d'abord forcée, puis rendue volontaire; cela avait été à double-tranchant; ils avaient parié et perdu, et c'est en essayant de réparer leur erreur qu'ils le perdirent définitivement.

Amber Delay, ainsi s'appelait sa mère, avait eu l'idée de présenter à son fils, alors âgé d'une vingtaine d'années et ayant intégré une grande école de journalisme après des études littéraires et être arrivé second de sa classe prépa, quelques jeunes filles du voisinage, tout à fait charmantes. Malheureusement, Timothy ne comprenait pas pourquoi elle souhaitait lui présenter quelque distraction à son travail et était parti s'enfermer dans sa chambre afin d'étudier au calme. C'est plus tard, après avoir été diplômé de son école et enchaîné différents boulots qui lui permirent d'amasser un petit pécule suffisant, qu'il claqua la porte de la maison pour aller s'installer seul dans un appartement où il était enfin libre de faire du travail supplémentaire au calme et où il pouvait enfin se débrouiller seul.
Lors de ses divers jobs, il se fit souvent remarquer pour son zèle et son efficacité constante, attirant l'admiration et la jalousie, puis le mépris et l'incompréhension pour son attitude; non, il ne voulait pas aller boire un pot avec ses collègues et non, il n'était pas intéressé par ses belles collègues qui pourtant lui faisaient même ouvertement du gringue. Il s'était marié au travail et ses enfants étaient ses précieux dossiers et rapports. Toujours loyal envers ses employeurs, et incorruptible, Timothy n'en changeait que lorsque ceux-ci n'avaient techniquement plus d'emploi à lui donner; principalement parce que la boîte avait fermé pour d'aussi diverses raisons que l'on peut en compter un peu partout chaque jour, que ce soit le manque d'argent, la trop grande concurrence faisant chuter les autres et que la boîte ne s'en relève pas, etc. - on va pas tout énumérer, cela deviendrait vite inintéressant. De fait, ce trait de caractère provient principalement de son éducation et de son horrible mère lui ayant toujours indiqué qu'il fallait être loyal envers les formes d'autorités qui lui étaient supérieures; il est sûr qu'il s'agissait en fait d'elle-même, mais le petit Timothy, étant un garçon ayant subi de graves troubles à cause de cette madame et étant très obéissant, a sans aucun doute assimilé ceci comme étant valable pour absolument tout le monde. Même s'il est un littéraire, il est probable qu'à l'époque, l'implicite ne devait pas être son fort au moment où cela lui a été inculqué...

Bref. Une vie pleine de labeur et de dossiers, voilà qui était un rêve pour cet homme avec un problème du ciboulot; mais bon, tous les goûts sont dans la nature, non ? Et ce rêve, il l'obtint un jour; un job dans la presse anglaise. De fait, il occupait le poste de secrétaire, et c'était surtout le monsieur asocial et très bizarre faisant le café mieux que personne et rédigeait parfaitement et avec soin le moindre dossier, généralement toujours en avance. C'est donc assez naturellement qu'un beau jour on lui demanda d'aller classer des dossiers et ranger la paperasse traînante dans le bureau de la grande cheffe; la très belle et très noble, mais surtout merveilleuse en tous les sens du terme, Lady Catherine Devy.
Eh bien...lui qui disait s'ennuyer et ne pas avoir assez de travail...aha ! Qu'il allait être au septième ciel dans peu de temps !


Test RP :


Jasmina Ramirez est d'une beauté assez superficielle qui ne se remarque que maquillée. Ses longs cheveux décolorés en blond sont constamment attachés en un chignon qui se veut parfait, et ses lentilles bleues font trop colorées pour paraître telles la véritable couleur de ses yeux marrons. Son visage ressemble à celui d'un rat, et c'est souvent à cela que l'on compare cette demoiselle de vingt-huit ans. Elle a décidé que sa taille n'allait pas et met des talons qui lui donnent une démarche assez ridicule aux yeux de celui qu'elle souhaite séduire depuis son arrivée ici, alors que cela la grandit de plusieurs bons centimètres. Toutefois talentueuse dans son travail, elle a au moins ce mérite. La jeune femme vérifie encore une fois le rouge de ses lèvres pulpeuses avant d'aller demander de l'aide au beau secrétaire en train de faire du café, un dossier qu'elle ne parvient pas à finir, des éléments qui manquent. C'est avec un grand sourire ironique, une tasse remplie de liquide sombre dans sa main gauche, qu'il lui répond sobrement qu'il a veillé à ce que tous les éléments soient déjà sur son bureau dès ce matin-même, et qu'elle n'a donc qu'à le laisser en paix et retourner travailler. Quant à elle, n'en démordant pas, elle tente une approche qui se veut séductrice, tout en lui demandant s'il souhaite boire un verre chez elle, après leurs heures respectives. Se dégageant comme il le peut, il lui rétorque de veiller à ne plus jamais l'approcher de la sorte; froidement. Jasmina vient de faire un bel échec critique et n'a jamais pu le rattraper.

Timothy Delay, trente-deux ans, blasé par ce comportement qui ne lui plaît guère, s'en retourne sobrement à ses premiers amours, les dossiers. Ses dossiers. Ses très précieux dossiers. On aurait pu lui demander de le rédiger à la main qu'il l'aurait fait; et cela, n'aurait pas été des plus ardus pour lui, il est prêt, on lui a déjà fait le coup pour tester, une fois, il avait tenu et le dossier avait même été donné en avance par rapport à la date prévue. Bien sûr, il n'avait fait que cela durant des jours; à dire vrai, la vie sociale de cette personne équivaut à zéro. C'est pourquoi il est devenu un défi pour certaines personnes qu'il juge atrocement stupides, ici. Mais il n'est pas homme à tenir compte des rumeurs et de ce genre de choses; la distraction ne l'intéresse pas, il doit travailler, voilà ce qui compte pour lui.
Concentré, il pose sa tasse sur son bureau très organisé et propre, et commence un nouveau dossier; de temps en temps, il boit une gorgée de café.
Ce n'est qu'une journée comme une autre qu'il vient d'entamer.


*****************************************************************************

Vous

Pseudo/nom: Je crois que ça n'a toujours pas changé depuis la dernière fois, mais Akuma, ça devrait suffire.

Age: Eeh...mentalement ou physiquement ? De quelle personnalité parle t-on ?

Avez vous lu le règlement ? : A force, j'imagine qu'on peut arrêter de répondre à cette question, non ?

Comment avez vous connu le forum ?: Mon merveilleux (au sens étymologiquement propre) dieu de l'Erèbe et mon merveilleux (toujours au sens étymologiquement propre) tueur à gages y sont, j'imagine que cela répond aussi à la question...Bon, ok j'ai lu le règlement.

Que pensez vous de celui ci ? Vide, y a pas assez de monde; COLONISONS CE FORUM !...zut, mes calmants ! Quels calmants ?! ON S'EN FICHE ON VA COLONISER LE FORUM ! PLUS DE MONDE ! IL FAUT PLUS DE M...[problèmes techniques, veuillez patienter le temps que nos régisseurs rétablissent la situation !]


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiche de Timothy Delay [finie]

Message par Macaria le Mer 8 Juin - 0:11

Félicitation pour ta validation. Bon jeu !
avatar
Macaria

Messages : 97
Date d'inscription : 29/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum