Réunion à la British Academy [Moriarty & Hadès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion à la British Academy [Moriarty & Hadès]

Message par Blanche-Neige le Sam 19 Sep - 14:20

[Dans ce rp, le PNJ Catherine de Lystera (la méchante belle-mère) prend la place du compte principal]



British Academy, Londres, 7 mai 2058

Catherine saisit l'une des tasses de café qui trônait sur la table à côté de petits gâteaux en nombre suffisant pour satisfaire toute la tablée et en but une gorgée. Si cette boisson lui avait apparu comme ayant un goût barbare au début, elle ne pouvait nier ses effets stimulant. Elle conservait cependant une nette préférence pour le thé, plus doux et raffiné. Le café était la boisson du travailleur moyen, ce qui suffisait à la rendre moins attractive. Catherine ne faisait pas parti de la plèbe, elle était bien au-dessus.


-Je déplore l'absence de nos collègues. J'imagine qu'ils avaient affaire plus urgente à régler. Nous ne manquerons pas de leur communiquer les décisions qui se prendront ici cela dit, conclu telle.

Elle adressa un sourire froid à Hadès et à James Moriarty. Le premier était le principal investisseur de l'entreprise et le second la tête pensante du projet, nul doute que cette réunion allait aboutir à des résultats. Et puis, Hadès n'était-il pas précisément à l'honneur aujourd'hui ? 
Un "toctoc" retentit, suivi de l'ouverture de la porte de la salle de réunion. Un jeune homme se glissa dans la pièce, les bras chargés de dossiers de classeurs.

-Les papiers que vous avez demandé, madame.

Il les posa sur la table et jeta un coup d'œil effaré vers la tasse de café de sa supérieur.

-Desolé, ils ont embauché une nouvelle dame au service restauration, elle ne connait pas encore vos habitudes. Je vous amène un thé?
-Volontiers.

L'assistant en profita pour demander à Hadès et James s'ils voulaient boire autre chose et s'éclipsa.

-Nous sommes donc réunis à la British Académy pour faire le point sur la situation de l’entreprise.

Catherine distribua un dossier à chacun et ouvrit le sien.

-Cela contient les chiffres relatifs au nouveau succès des studios cinematographiques d'Utopia. Le film "Hadès" a été une réelle réussite.


Elle leur laissa quelques instants pour parcourir les pages avant de reprendre.

-Impossible d’évaluer l’impact du film sur Sempiternel pour le moment… c’est un réel problème d’ailleurs, si nous disposions d’outils plus précis… nous avançons à tâtons, tout cela est trop aléatoire. Cela dit, l’influence que nous exerçons sur les humains est évident. Mais cela est-il suffisant ?

La blondinette posa ses yeux sur Hadès, l’observant avec une toute nouvelle attention.

-Vous sentez-vous différent ?
avatar
Blanche-Neige
Admin

Messages : 365
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion à la British Academy [Moriarty & Hadès]

Message par Hadès le Dim 18 Oct - 20:58

Lorsque l'on est à la tête d'une immense fortune, il n'est pas rare d'avoir quelques petits problèmes à régler concernant les jaloux, les fâcheux et autres soucis dont on aimerait bien se passer. Fort heureusement, pour ce genre de petits contretemps qui peuvent ruiner une journée et la bonne humeur - et également un chic costume - il existe une solution toute simple qui porte le nom de Lestat. Le dieu des Enfers n'avait jamais compris la logique de ce fou, mais savait apprécier l'efficacité sordide du morbide excentrique résolveur de problèmes - de fait, tueur à gages, mais il n'aime pas cette appellation - il se contentait de résoudre les soucis de ses employeurs pour qu'ils puissent dormir sur leurs deux oreilles, comme il le dit souvent.
Pourquoi n'aime t-il pas ce nom de tueur à gages ? Parce qu'il estime que ceci ne représente pas son métier. A dire vrai il est un homme particulier. Pour faire simple, gages signifie pour lui salaire, mais en pièces sonnantes et trébuchantes; or, étant un excentrique des plus excentriques, il ne demande pas que de l'argent mais souvent quelques services dans le seul but de veiller à rester dans les bonnes grâces d'une femme qui se trouve être sa mère. Hadès n'avait jamais vu la génitrice de ce cinglé, mais il était persuadé qu'elle devait une vieille femme complètement maboule et sénile, parce qu'avoir engendré ce monstre était très inquiétant.
D'ailleurs, la représentation qu'il se faisait de cette femme était bien lointaine de la réalité. C'est pourquoi il fut fort décontenancé quand Lestat, en échange d'un énième petit service, vint le voir pour une demande de stage auprès de lui quand il reviendrait sur Paris ou bien la Rochelle. Pour sa mère.
Et le fou avait apporté tout ce qui était utile. Curriculum vitae et lettre de motivation. Bien sûr, le dieu des Enfers n'avait, en revanche, aucun doute sur le fait qu'elle ignorait quelques méthodes de son fils; il suffisait d'entendre ce qu'il disait pour cela. Il observa ce qu'il avait sous les yeux et regarda le fou.

 
-C'est une blague ?
 
Le regard qui lui fut lancé le fit frissonner et lui confirma que c'en était pas une. C'est pourquoi l'esprit du dieu des Enfers fut sérieusement mindfucké.
 
****
 
Il regarda les tasses de café en haussant un sourcil. Non pas qu'il n'aimait pas cela, juste qu'il aurait nettement préféré un thé. En présence de Catherine, il boit du thé. Sans sucre, et uniquement des mélanges chers. C'est pourquoi il apprécia la demande de l'assistant et en profita pour demander un thé.
 
Hadès ouvrit son dossier et observa attentivement.

 
-Cela contient les chiffres relatifs au nouveau succès des studios cinématographiques d'Utopia. Le film "Hadès" a été une réelle réussite. Impossible d’évaluer l’impact du film sur Sempiternel pour le moment… c’est un réel problème d’ailleurs, si nous disposions d’outils plus précis… nous avançons à tâtons, tout cela est trop aléatoire. Cela dit, l’influence que nous exerçons sur les humains est évident. Mais cela est-il suffisant ?
 
Les chiffres étaient plus que convenables.
 
-Vous sentez-vous différent ?
 
-Je sens quelque chose depuis quelques jours, il est vrai, mais c'est léger. Trop léger. J'imagine que ce n'est qu'un début et que cela s'amplifiera par la suite, et qu'il est encore trop tôt. Certaines choses vont être encore difficiles à changer...

_________________
avatar
Hadès
Dieu grec de l'Erèbe

Messages : 246
Date d'inscription : 21/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion à la British Academy [Moriarty & Hadès]

Message par James Moriarty le Mar 27 Oct - 18:59

James observa le liquide ambré qui tournait dans son verre, le mouvement de rotation accompagnait ses réflexions pendant qu'il écoutait ses deux partenaires analyser les résultats de leur dernière opération commune. Apparemment cela n'avait pas encore donné de résultat. Ceci n'était pas étonnant pour James mais cela semblait inquiéter les deux autres aussi entrepris t il de les rassurer.

-Et cela vous étonne ? Réfléchissez voyons mon cher vous pensiez modifier en trois semaines l'équivalent de trente siècles de croyances et de représentations. Vous avez peut être cru que vous changeriez votre nature comme cela en un claquement de doigt mais vous aviez tort. dit il

Il observa la réaction de ses collaborateurs autour de la table. Il était allé les chercher dans leurs mondes d'origine après avoir compris le fonctionnement des portails ainsi que de la relation qui existait entre mythologies terrestres et réalité sempiternelles. Il leur avait promis le changement de leur situation, de leur monde et de leur adversaires aussi attendaient il des résultats. Voila sans doute l'explication de leur nervosité apparente.

-Ne vous inquiétez pas, cela n'a pas été inutile et ce pour plusieurs raisons, reprit il. Tout d'abord le film a été un succès sans précédent,nous avons gagné énormément d'argent et il y a fort à parier que cette nouvelle vision de votre mythologie se répande mon cher Hades. De plus cela m'a permis de prouver ma théorie de base, il ne suffit pas de faire un seul film pour modifier tout un monde, surtout semble t il si ce monde est issu d'une très ancienne croyance, cela sera un point à vérifier plus tard d'ailleurs.

Il attendit les réponses et remarques de ces collaborateurs avant de continuer. Une information a la fois sinon il aurait tôt fait de les perdre dans son raisonnement, les laissant digérer cette information et réfléchir à leurs questions il bût une gorgée de son brandy. Celui ci était excellent, comme prévu, Lady Catherine était noble jusqu'au bout des ongles et James savait que sa cave comme son appartement ne contenait que des produits de luxe.

-Pour vérifier cela nous aurons besoin de faire un autre film à grand succès mais cette fois sur une légende plus récente. Une légende telle que la mienne par exemple, connue depuis beaucoup moins longtemps que vous et tout aussi célèbre. Bien sur, cela ne sera pas moi, il serait trop facile de remonter jusqu'à moi ensuite pour un certain détective. Je suppose que vous n'aurez pas de mal à trouver, ma chère Catherine.

Il s’arrêta le temps d'écouter la réponse de Catherine et les propositions de Hadés.

-Enfin, je sais que vous utilisez des noms d’emprunts lorsque vous êtes ici mais ils restent néanmoins trop proches de vos noms originels je pense. Pour la discrétion de notre organisation je vous propose de ne plus mentionner ces noms dans nos différentes discussions. Aussi pour vous, je prendrais le nom de ce formidable alcool que je tiens en main. Désormais, je serais Brandy !
avatar
James Moriarty

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion à la British Academy [Moriarty & Hadès]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum